Ebola : le pape dénonce "l’incurie" à l’origine des épidémies

Ebola : le pape dénonce "l’incurie" à l’origine des épidémies

20.04.2014
  • Ebola : le pape dénonce "l’incurie" à l’origine des épidémies - 1

    Ebola : le pape dénonce "l’incurie" à l’origine des épidémies

Dans son message de Pâques, le pape François a lancé dimanche un premier appel à la solidarité avec les victimes de l'épidémie d'Ebola en Afrique de l'ouest, saisissant l'occasion pour dénoncer "l'incurie" qui contribue à la propagation d'autres épidémies. "Fais, Seigneur, que nous puissons soigner les frères touchés par l'épidémie d'Ebola en Guinée Conakry, en Sierra Léone et au Liberia, et ceux affectés par tant d'autres maladies, qui se diffusent aussi à cause de l'incurie et de la pauvreté extrême", a déclaré le pape place St Pierre dans son message pascal "Uubi et Orbi".

Ce message en forme d’interpellation intervient alors que le gouvernement guinéen a dressé samedi un nouveau bilan. La Guinée a enregistré depuis janvier "109 cas confirmés dont 61 décès" dus au virus Ebola. Accompagné d’une précision méthodologique : " Suite à l'examen des dossiers des cas suspects d'Ebola enregistrés en Guinée du mois de janvier à avril 2014 par les experts scientifiques nationaux et internationaux (...), il a été établi une nouvelle nomenclature de présentation basée sur la confirmation des cas par les tests biologiques. En effet, les analyses biologiques pouvant désormais être réalisées rapidement, les bilans ne prennent plus en compte que les cas confirmés", a expliqué dans ce communiqué le porte-parole du gouvernement, le ministre Damantang Albert Camara. Parmi les zones les plus affectées, figurent la préfecture de Guéckédou (sud) avec 34 décès sur 58 cas confirmés, et Conakry, la capitale, avec 15 décès sur 36 cas confirmés.

Ces estimations sont proches de celles annoncées jeudi par l'OMS qui avait fait état pour la Guinée de 101 cas de fièvre Ebola (incluant 56 décès) confirmés par des analyses en laboratoire. Ces 101 cas d'Ebola font partie d'un total 197 cas de fièvre hémorragique (dont 122 mortels) enregistrés depuis janvier, avait indiqué l'OMS, ajoutant que les analyses se poursuivaient.

Ce virus s'est propagé au Liberia voisin où, selon le gouvernement six cas ont été confirmés en laboratoire. Pour ce pays, le bilan est de 27 cas de fièvre hémorragique dont 13 décès.

Source : Legeneraliste.fr
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
.

Reportage Télémédecine : test grandeur nature dans le Grand Est

C’est depuis l’ancienne animalerie remise à neuf du vieil hôpital de Strasbourg, aujourd’hui siège de la société Hopimédical, que le lancement officiel du chantier a eu lieu le 11 septembre, auprès...Commenter

Dossier congrès

Maladie athéromateuse40 ans d’angioplastie... et encore des questions Abonné

ouv

Quarante ans après la première intervention chez l’homme, l’angioplastie a révolutionné la prise en charge des syndromes coronariens et la... Commenter

Stratégie nationale de santé Concertation Buzyn : les syndicats de médecins mi-satisfaits mi-inquiets... Abonné

.

La ministre a mis au point en début de semaine une Stratégie Nationale de Santé (SNS) en quatre points qui sera la feuille de route du... Commenter

Dermatologie LE PSEUDO-XANTHOME ELASTIQUE Abonné

pseudo-xanthome

Certaines pathologies héréditaires induisent une altération du tissu élastique. Compte tenu des conséquences au niveau de différents... Commenter

Médecine du sport LE CERTIFICAT DE NON CONTRE-INDICATION AU SPORT EN 2017 Abonné

certificat sportif

Jusqu’à présent, l’obtention d’une licence sportive était conditionnée par la rédaction d’un certificat médical annuel de non... Commenter

A découvrir