Ebola : le pape dénonce "l’incurie" à l’origine des épidémies

Ebola : le pape dénonce "l’incurie" à l’origine des épidémies

20.04.2014
  • Ebola : le pape dénonce "l’incurie" à l’origine des épidémies - 1

    Ebola : le pape dénonce "l’incurie" à l’origine des épidémies

Dans son message de Pâques, le pape François a lancé dimanche un premier appel à la solidarité avec les victimes de l'épidémie d'Ebola en Afrique de l'ouest, saisissant l'occasion pour dénoncer "l'incurie" qui contribue à la propagation d'autres épidémies. "Fais, Seigneur, que nous puissons soigner les frères touchés par l'épidémie d'Ebola en Guinée Conakry, en Sierra Léone et au Liberia, et ceux affectés par tant d'autres maladies, qui se diffusent aussi à cause de l'incurie et de la pauvreté extrême", a déclaré le pape place St Pierre dans son message pascal "Uubi et Orbi".

Ce message en forme d’interpellation intervient alors que le gouvernement guinéen a dressé samedi un nouveau bilan. La Guinée a enregistré depuis janvier "109 cas confirmés dont 61 décès" dus au virus Ebola. Accompagné d’une précision méthodologique : " Suite à l'examen des dossiers des cas suspects d'Ebola enregistrés en Guinée du mois de janvier à avril 2014 par les experts scientifiques nationaux et internationaux (...), il a été établi une nouvelle nomenclature de présentation basée sur la confirmation des cas par les tests biologiques. En effet, les analyses biologiques pouvant désormais être réalisées rapidement, les bilans ne prennent plus en compte que les cas confirmés", a expliqué dans ce communiqué le porte-parole du gouvernement, le ministre Damantang Albert Camara. Parmi les zones les plus affectées, figurent la préfecture de Guéckédou (sud) avec 34 décès sur 58 cas confirmés, et Conakry, la capitale, avec 15 décès sur 36 cas confirmés.

Ces estimations sont proches de celles annoncées jeudi par l'OMS qui avait fait état pour la Guinée de 101 cas de fièvre Ebola (incluant 56 décès) confirmés par des analyses en laboratoire. Ces 101 cas d'Ebola font partie d'un total 197 cas de fièvre hémorragique (dont 122 mortels) enregistrés depuis janvier, avait indiqué l'OMS, ajoutant que les analyses se poursuivaient.

Ce virus s'est propagé au Liberia voisin où, selon le gouvernement six cas ont été confirmés en laboratoire. Pour ce pays, le bilan est de 27 cas de fièvre hémorragique dont 13 décès.

Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Infirmière

En direct des rencontres de ReAGJIR à Avignon Infirmière en pratique avancée : un métier pensé pour l’hôpital ?

Les infirmiers en pratique avancée (IPA) feront-ils évoluer la pratique des généralistes ? Les jeunes généralistes ont découvert les contours de la collaboration avec ces futurs professionnels ce...5

Un docu poignant sur les derniers jours d'un médecin de campagne sans successeur

Laine

C'est l'histoire d'un médecin de campagne. Un généraliste isolé, qui travaille à l'ancienne. De 7h30 à 21h30. Tous les jours sauf le... 15

La méditation en pleine conscience, solution pour prévenir le burn-out des soignants ?

Méditation

Prévenir l'apparition des risques psychosociaux est possible. Mercredi, lors du 4e colloque de l’association SPS (soins aux professionnels... 8

Cardiologie LES ANTICOAGULANTS ORAUX DIRECTS DANS LA PRATIQUE QUOTIDIENNE Abonné

.

Les anticoagulants oraux directs (AOD) sont de plus en plus prescrits en France et dans le monde entier. Leurs indications majeures sont la... Commenter

BPCO UNE "BRONCHITE" DU FUMEUR Abonné

Cigarette

Souvent jugées bénignes par le patient, les exacerbations aiguës de BPCO comportent un risque vital. Le généraliste se doit de les... Commenter

A découvrir