C’est arrivé le… 18 avril 1985 - Le Pr Jean Hamburger est reçu à l’Académie Française

C’est arrivé le… 18 avril 1985Le Pr Jean Hamburger est reçu à l’Académie Française

18.04.2014
  • Le Pr Jean Hamburger est reçu à l’Académie Française - 1

    Le Pr Jean Hamburger est reçu à l’Académie Française

Hasard du calendrier, nous évoquions hier la personnalité de Jean Bernard, né un 17 avril. Et, aujourd’hui, c’est Jean Hamburger que nous honorons, élu le 18 avril 1985 à l’Académie Française où il sera reçu quelques semaines plus tard par son ami… le Pr Jean Bernard.

Jean Hamburger est né le 15 juillet 1909 à Paris où son père était marchand d’art. Après des études secondaires au lycée Carnot, il hésite à s’engager dans une carrière littéraire mais choisit finalement de faire médecine à la Faculté de médecine de Paris où il est l’élève du Pr Louis Pasteur Valery-Radot, le petit fils de Pasteur, qui lui enseigne la médecine clinique. Chef de clinique en 1936, médecin des hôpitaux en 1945 et professeur agrégé en 1946, il arrive en 1949 à l’hôpital Necker au service de Néphrologie qu’il dirigera pendant trente-trois ans, jusqu’en 1982.

L’artisan de la première transplantation rénale

Fin 1952, il décide de réaliser la première transplantation rénale en France sur un jeune charpentier de seize ans, Marius Renard. Blessé à la suite d'une chute d'un échafaudage, celui-ci a un rein si endommagé que le chirurgien juge préférable de procéder à l’ablation, ignorant alors que c’est le seul rein de l’adolescent...

Le Pr Hamburger décide alors de greffer un rein sur l’adolescent, à partir d’un don d’organe effectué par la mère de Marius Renard. Dans un premier temps, l'opération semblæ un succès et le malade reprend rapidement des forces mais, à la suite d'un rejet, Marius Renard meurt, trois semaines après l’opération, le 27 janvier 1953. Même si l’issue de cette première transplantion est fatale, le Pr Hamburger est considéré comme un pionnier et sa tentative connaît un retentissement international. Et, dès la fin de 1953, le Pr Hamburger va obtenir des succès probants en matière de transplantation rénale. En 1955, le Pr Hamburger realise le premier rein artificiæl français et présente la dialyse du rein.

Président de la Société internationale de néphrologie de 1960 à1963 et de la Société internationale de transplantation de 1968 à 1970, le Pr Hamburger publie en 1972 « La Puissance et la Fragilité », ouvrage qu’il présente à la télévision dans l’émission littéraire « Italiques » présentée par Marc Gilbert. Quand on lui demande s’il est optimisme ou pessimiste, il répond ainsi : « La tendance d'un homme comme moi et mille autres et cent mille autres, c'est d'être un spectateur, à certains égards, et un spectateur, disons qu'il y a un certain nombre d'éléments dont vous avez l'air de vous moquer totalement du matin au soir en faisant vos systèmes et c'est pourtant fondamental, c'est le centre de l'histoire »

Fondateur et vice-président de La Fondation pour la recherche médicale, le Pr Hamburger après avoir été reçu à l’Académie des sciences en 1974 et à l’Académie de médecine en 1975 , est élu le 18 avril 1985 à l’Académie française au 4e fauteuil où il succède au poète Pierre Emmanuel.

En apprenant sa mort le 1er février 1992, François Mitterand, alors président de la République, rendit ainsi hommage au Pr Hamburger : « Avec lui disparaît une personnalité remarquable. Il a su allier avec rigueur et intelligence son apport à la recherche et une réflexion de moraliste sur le rôle du médecin face aux grandes découvertes. Il a contribué à maintenir la grande tradition médicale française. Il restera un exemple pour de nombreuses générations confrontées à de nouvelles questions éthiques sur l'homme et la vie ».

Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Dr Oustric

Et si la future 4 e année de DES préparait l'installation ? le projet d'un généraliste contre les déserts

La désertification médicale est-elle une fatalité ? Même si la situation démographique est loin d'être réjouissante, le Pr Stéphane Oustric, nouveau président du Conseil départemental de Haute...4

NASH : beaucoup de molécules en développement mais les hépatologues restent prudents

stétose hépatique

Très peu connue il y a à peine 10 ans, la NASH (ou stéato-hépatite non alcoolique) bénéficiera-t-elle bientôt de traitements médicamenteux... Commenter

Protection solaire : les Français mal informés et très négligeants

Expo solaire

Il y a encore du boulot ! En termes d'information, d'importants progrès doivent être menés pour que les Français aient un avis plus juste... Commenter

Médecine des voyages SANTÉ DES VOYAGEURS 2018 Abonné

Voyage

Encéphalite japonaise, fièvre jaune, paludisme : la mise à jour des vaccins courants est au cœur de l'actualisation des recommandations aux... Commenter

Infectiologie MALADIE DE LYME : LES MANIFESTATIONS PRÉCOCES Abonné

Lyme

Dans le cadre du Plan national de lutte contre la maladie de Lyme de 2016, la HAS vient d’élaborer un protocole de diagnostic et de soins.... Commenter

A découvrir