Au Sénat, le combat d’un ancien ministre de la Santé contre l’élargissement du droit à l’IVG

Au Sénat, le combat d’un ancien ministre de la Santé contre l’élargissement du droit à l’IVG

18.04.2014
  • Au Sénat, le combat d’un ancien ministre de la Santé contre l’élargissement du droit à l’IVG - 1

Le Sénat a adopté en seconde lecture dans la nuit de jeudi à vendredi le texte sur l'égalité femmes hommes. A cette occasion, la Haute Assemblée a adopté l'article introduit par l'Assemblée nationale qui vise à supprimer du code de la santé publique la notion de "situation de détresse" pour les femmes enceintes demandant à un médecin l'interruption de leur grossesse. Cet article précise donc que le recours à l'interruption volontaire de grossesse est ouvert à toutes les femmes qui ne veulent pas poursuivre leur grossesse. Le texte doit à présent faire l'objet d'une commission mixte paritaire (CMP), composée de sept sénateurs et sept députés, chargée de trouver une version commune aux deux chambres.

Comme à l’Assemblée Nationale, la suppression de cette disposition restrictive a nourri l’essentiel de la polémique sur un texte pour l’essentiel consensuel. L'UMP a déposé un amendement pour le supprimer qui a été rejeté par 189 voix contre et 9 pour seulement. Et c’est Philippe Bas, qui fut brièvement ministre de la Santé pendant quelques mois en 2007 qui l’a en vain défendu : "La loi Veil repose sur un équilibre, entre le principe du respect de l'être humain dès le commencement de la vie, et la reconnaissance qu'une atteinte peut y être portée en cas de nécessité, associée au fait que l'interruption de grossesse est un acte médical demandé par une femme en situation de détresse", a argumenté l’élu de la Manche. "Cet article rouvre des conflits dans la société française sans utilité et introduit une contradiction dans la loi", a poursuivi celui qui fut aussi deux ans, de 2005 à 2007 ministre délégué en charge de de la Famille et des handicapés sous Jacques Chirac. En réponse l’élue EELV, Esther Benbassa lui a répondu : "Vous vous fondez sur des éléments moraux ou religieux, auxquels tout le monde n'est pas sensible".

Source : Legeneraliste.fr
Commentez 6 Commentaires
 
CHRISTIAN T Médecin ou Interne 20.04.2014 à 12h20

il y a bien longtemps que l'on ne traite plus de septicémies post abortum , c'est cela la morale !!!!

Répondre
 
JOHAN F Médecin ou Interne 19.04.2014 à 11h03

IVG = moyen de contraception puisque la notion de situation de detresse est supprimée.On a pas fini de voir les IVG "parce que ça m'arrange".Ce n'est pas une histoire de religion mais de morale .

Répondre
 
CHRISTIAN T Médecin ou Interne 20.04.2014 à 13h19

retraité , j'ai pratiqué l'ivg ,les nantis et les pauvres n'avaient plus besoin d'aller en suisse ou en clinique au prix fort ... christian tomatis.

Répondre
 
Anne-Claire M Médecin ou Interne 18.04.2014 à 20h15

??? la morale n'est pas du domaine du législateur ??? donc on peut impunément voler, violer et trucider sa voisine ou son voisin, alors !!! Quel rapport avec "la réaction" ??? Tout le monde n'est pas Lire la suite

Répondre
 
CHRISTIAN T Médecin ou Interne 18.04.2014 à 18h51

la morale et les religions, ne sont pas du domaine du législateur, ou allons nous , stop à la réaction!

Répondre
 
CHRISTIAN T Médecin ou Interne 18.04.2014 à 20h48

c'est PAQUE ,allez à ROME ....... vous serez excaucée!

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Claude Leicher

Après 8 années à la tête de MG France, le Dr Claude Leicher passe la main

Clap de fin pour le Dr Claude Leicher à la présidence de MG France. Après 8 années passées à la tête du syndicat, le généraliste d'Etoile-sur-Rhône (26) passera la main le 2 décembre prochain. Il...2

Péni G : nouvelle pénurie en vue pour la benzathine benzylpénicilline

Pénurie en vue pour la benzathine benzylpénicilline

L’embellie n’aura été que de courte durée… Moins de deux ans après un premier épisode de pénurie, la benzathine benzylpénicilline va à... Commenter

73% des Français estiment que le système de santé s'est dégradé ces 5 dernières années

Dégradation du système de santé

Les Français semblent en rupture avec la politique de santé de ces dernières années. Selon un sondage BVA* pour Les Contrepoints de la... 1

Cardiologie L’INSUFFISANCE CARDIAQUE Abonné

Echocardiographie

Compte tenu du vieillissement de la population, la prévalence de l'insuffisance cardiaque augmente et se situe entre 5 % à 10 % à partir de... Commenter

Formation UN OUTIL MÉTHODOLOGIQUE POUR OPTIMISER LES PRATIQUES ? Abonné

Formation

La formation des médecins et l'information aux patients sont le gage d'une amélioration des pratiques, avec à la clef un meilleur... Commenter

A découvrir