Sras : Pasteur porte plainte, ferme le labo et va réaliser un nouvel inventaire

Sras : Pasteur porte plainte, ferme le labo et va réaliser un nouvel inventaire

15.04.2014
  • Sras : Pasteur porte plainte, ferme le labo et va réaliser un nouvel inventaire - 1

    Sras : Pasteur porte plainte, ferme le labo et va réaliser un nouvel inventaire

L'Institut Pasteur, qui a perdu plus de 2.000 tubes contenant des fragments de virus du Sras (syndrome respiratoire aigu sévère) a porté plainte contre X. Le laboratoire P3 concerné a été fermé lundi matin, a indiqué le professeur Christian Bréchot, directeur général de l'institut, lundi. "Depuis le début nous savons que ces échantillons n'étaient pas infectieux, ce qu'ont confirmé les experts indépendants réunis samedi", confirme le Pr Bréchot. De fait, les experts indépendants saisis par les autorités sanitaires averties (ANSM) avaient qualifié de "nul" le potentiel infectieux des tubes perdus "au regard des éléments disponibles et des éléments connus de la littérature sur la survie du virus Sras".

En dépit de cette plainte, l’Institut Pasteur privilégie la piste de l’erreur interne. Les 2.349 petits tubes contenus dans 29 boîtes ont probablement été détruits et autoclavés (stérilisés) dans ce laboratoire habilité à conserver des organismes hautement pathogènes, mais sans que cela soit noté, selon le Pr Bréchot : "Aucun tube ne sort d'un P3 sans être autoclavé". "La piste de l'erreur humaine est la plus probable, mais on ne veut rien éliminer", poursuit le DG de Pasteur, qui ajoute qu’en 2013 déjà, les tests pratiqués sur ces échantillons provenant de patients atteints de Sras étaient tous négatifs, et qu’on s'est aperçu qu'ils avaient subi une décongélation fin 2012 suite à la défaillance d'un congélateur du P3 et qu'ils sont restés alors à des températures élevées pour la survie d'un virus fragile.

Le patron de Pasteur s’est enfin engagé à ce qu’un nouvel inventaire soit réalisé. "Je me suis engagé que l'Institut Pasteur refasse un inventaire des micro-organismes et toxines dans un délai d'environ un mois", précise-t-il.

Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Canicule

[Vidéo] Avec 1 480 morts supplémentaires cet été, la canicule a tué 10 fois moins qu'en 2003

Même avec 1 480 décès supplémentaires, la surmortalité qui a accompagné l’épisode caniculaire de cet été a été qualifiée de « limitée » par la ministre de la Santé à l’occasion du bilan national de...5

Subventions et loyer modéré ont permis à Chaville de recruter 4 généralistes

Inauguration du centre médical de Chaville

Après avoir perdu 42 % de ses généralistes entre 2009 et 2016, Chaville (Hauts-de-Seine) retrouve le sourire. La commune a enregistré début... 2

Rupture de stock de Sinemet® : l'ordonnance de l'ANSM

Rupture de stock de Sinemet® : l'ordonnance de l'ANSM-0

Suite à l’annonce par le laboratoire MSD d’une rupture de stock prolongée de certains dosages de la spécialité Sinemet®... Commenter

Addiction LA PRISE EN CHARGE DE L’ARRÊT DU TABAC EN MÉDECINE GÉNÉRALE Abonné

Cigarette ecrasee

Le taux de succès dans l'arrêt du tabac dépend de l'intensité du suivi et du traitement pharmacologique associés. Il faut en moyenne quatre... Commenter

Dermatologie L’ÉRYTHÈME NOUEUX Abonné

érythème

Cette hypodermite se caractérise cliniquement par des nodules érythémateux, localisés principalement au niveau des jambes. Elle peut être... Commenter

A découvrir