Les propositions chocs du Medef pour réformer le système de santé

Les propositions chocs du Medef pour réformer le système de santé

10.04.2014

Le Medef a présenté mercredi des propositions pour réformer le système de santé, notamment une refonte de son financement axée sur un transfert de la couverture réalisé par l'Assurance maladie vers les complémentaires et sur-complémentaires. Face à un système déficitaire et qui n'est «pas soutenable dans la durée», selon l’organisation patronale, le Medef propose en effet d'ouvrir une «réflexion d'ensemble sur le partage entre ce qui relève de la solidarité nationale» la mutualisation et la responsabilité individuelle.

Le Medef développe plusieurs modèles de financement, privilégiant un scénario dit «réaliste» basé sur trois piliers : assurance maladie, complémentaires et assurés. La mise en oeuvre de ce scénario «se traduirait par une diminution des dépenses d'assurance maladie obligatoire de l'ordre de 25 à 30 milliards d'euros d'ici 2017 sans diminution de la qualité, de la sécurité et de l'accès aux soins», assure le Medef. Ce schéma conduirait à une baisse des cotisations maladies (acquittées jusqu'à présent à hauteur de 12,80% par les entreprises, 0,75% par les salariés).

Et concernant les dépenses, il s’articule autour d’un premier pilier bâti après une redéfinition du «panier de soins» remboursés par la Sécu. Le Medef propose de le «recentrer» sur les soins et services «essentiels», ce qui représenterait 10 milliards d'économie. Le deuxième pilier serait un socle obligatoire pour les seuls salariés du privé au niveau du panier de soins défini par l'accord national interprofessionnel (ANI) sur la sécurisation de l'emploi. Le reste de la couverture santé serait à la charge des assurés qui pourraient se tourner vers des «sur-complémentaires».

Source : Legeneraliste.fr
Commentez 2 Commentaires
 
VÉRONIQUE J Autre Professionnel Santé 30.01.2015 à 20h19

Ils n'ont pas inventé l'eau chaude, cette restructuration a été proposée en 2002 et je sais même par quel Think Tank.
Elle repose sur le constat que 1% de la population coûte 33% des remboursements, Lire la suite

Répondre
 
CHRISTIAN T Médecin ou Interne 10.04.2014 à 21h29

le MEDEF, préconise les soins essentiels! eux peuvent se payer les dépassements :vils MENTEURS

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
.

Reportage Télémédecine : test grandeur nature dans le Grand Est

C’est depuis l’ancienne animalerie remise à neuf du vieil hôpital de Strasbourg, aujourd’hui siège de la société Hopimédical, que le lancement officiel du chantier a eu lieu le 11 septembre, auprès...Commenter

Sénatoriales : des généralistes font leur entrée au Palais du Luxembourg

.

Suite au renouvellement partiel du Sénat, plusieurs médecins généralistes vont entrer pour la première fois à la Haute Assemblée. Bernard... Commenter

PMA, GPA, le grand libéralisme des Français

.

"La France est prête". C'est la ministre de la Santé qui le dit à propos de l'élargissement de l'accès à la PMA voulue par le gouvernement.... 3

Dermatologie LE PSEUDO-XANTHOME ELASTIQUE Abonné

pseudo-xanthome

Certaines pathologies héréditaires induisent une altération du tissu élastique. Compte tenu des conséquences au niveau de différents... Commenter

Médecine du sport LE CERTIFICAT DE NON CONTRE-INDICATION AU SPORT EN 2017 Abonné

certificat sportif

Jusqu’à présent, l’obtention d’une licence sportive était conditionnée par la rédaction d’un certificat médical annuel de non... 1

A découvrir