A Strasbourg, une deuxième affaire «Lambert» ?

A Strasbourg, une deuxième affaire «Lambert» ?

09.04.2014
  • A Strasbourg, une deuxième affaire «Lambert» ?  - 1

    A Strasbourg, une deuxième affaire «Lambert» ?

Alors que le cas de Vincent Lambert continue de faire couler beaucoup d’encre, le tribunal administratif de Strasbourg a autorisé mardi les médecins d'un patient plongé dans le coma depuis juillet 2013 à tenter de le réveiller. Son épouse s’y opposait, invoquant une «obstination déraisonnable».

Pour le tribunal, les «soins d'éveil» envisagés par le service de neurochirurgie du CHU de Strasbourg «ne peuvent pas être qualifiés d'inhumains ou dégradants». Il a ainsi donné tort à l'épouse qui l'avait saisi en urgence. Dans ce service, le patient pourra bénéficier de soins palliatifs qui ne porteront pas atteinte à sa «dignité», a ajouté le tribunal administratif dans un communiqué. En outre, tenter des «soins d'éveil» ne «remet pas en cause la mise en oeuvre éventuelle» de la loi Leonetti de 2005 sur l'arrêt des traitements visant à un «maintien artificiel» de la vie, fait valoir le tribunal. L'équipe médicale a d'ailleurs fait valoir que, «si la situation devait évoluer défavorablement, toutes les options resteraient ouvertes, même un arrêt des soins».

Le 2 avril, le patient a été transféré de l'hôpital de Colmar à celui de Strasbourg car les équipes médicales considèrent qu'il peut être tenté de le réveiller. Elles font valoir qu'une «amélioration notable» de son état «peut être envisagée», puisqu'il répond à certaines stimulations de son environnement et qu'il peut ressentir des émotions.

En attendant, l'épouse a demandé au tribunal d'ordonner une expertise médicale pour «lever les incertitudes». Selon une porte-parole du tribunal, cette expertise devrait être prochainement ordonnée, car les équipes médicales, à Colmar comme à Strasbourg, ne s'y opposent pas.

Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Recertification

Reagjir dit oui à la recertification avec une visite obligatoire chez un médecin du travail

Le ministère de la Santé souhaite instaurer une recertification périodique des compétences des médecins. Un groupe de travail piloté par l'ex-doyen de Paris VI, le Pr Serge Uzan, doit remettre...16

Lyme : une erreur diagnostique dans plus de 80% des cas, d'après une étude française

Lyme

Une étude faite auprès de 301 patients ayant consulté entre janvier 2014 et décembre 2017 pour une suspicion de maladie de Lyme, a été... 1

La moitié des médecins pensent que l'IA et les robots feront partie de leur quotidien en 2030

Robot

Comment les médecins envisagent-ils leur pratique dans 10, 20, 30 ans ?  La MACSF s'est intéressée à l'impact des nouvelles technologies... Commenter

Addiction LA PRISE EN CHARGE DE L’ARRÊT DU TABAC EN MÉDECINE GÉNÉRALE Abonné

Cigarette ecrasee

Le taux de succès dans l'arrêt du tabac dépend de l'intensité du suivi et du traitement pharmacologique associés. Il faut en moyenne quatre... Commenter

Dermatologie L’ÉRYTHÈME NOUEUX Abonné

érythème

Cette hypodermite se caractérise cliniquement par des nodules érythémateux, localisés principalement au niveau des jambes. Elle peut être... Commenter

A découvrir