Retraite - Le Conseil d’Etat valide la réforme de l’ASV

RetraiteLe Conseil d’Etat valide la réforme de l’ASV

04.04.2014
  • Le Conseil d’Etat valide la réforme de l’ASV - 1

Le président de la CARMF, Gérard Maudrux, va devoir s’y faire. La réforme de l’ASV contre laquelle il s’est fermement opposé depuis le début est bel et bien entérinée. Comme baroud d’honneur, plus par « principe » comme son communiqué le dit lui-même, le Dr Maudrux avait déposé un recours début 2012 après parution au JO du décret auprès du Conseil d’Etat en vue d’une éventuelle invalidation du dispositif.

L’argumentaire de la CARMF reposait sur l’idée que la modification rétroactive des points telle qu’elle est écrite dans le décret était contraire à la loi. Elle estimait aussi que la différenciation opérée selon la date d’acquisition des points instaurait une rupture d’égalité entre les bénéficiaires. Et elle faisait valoir que le ministre de la Santé n’avait pas à prendre lui-même ce décret, mais aurait dû recourir à la loi. Dans sa décision qui vient d’être publiée, le Conseil d’Etat rejette tous ces arguments.

Pour MG France qui était intervenue en défense dans cette affaire, c’est « un soulagement » qui permettra à tous les cotisants et retraités « de continuer à bénéficier d’une retraite décente ». Et le syndicat profite de l’occasion pour de nouveau s’interroger sur la légitimité du Dr Maudrux à présider la CARMF.

La réponse de l’intéressé ne s’est pas fait attendre. Dans un communiqué, la CARMF attaque le syndicat de généralistes en rappelant que les «représentants» de MG France avaient voté au conseil contre le décret réformant l’ASV. Pourtant, le syndicat rappelle, qu’en préalable à la négociation de la convention 2011, il s’était battu pour sauver l’ASV. Face à la « défaite, la CARMF continue de dénoncer ce décret en expliquant qu’une baisse des points avec effet rétroactif induit une discrimination entre retraités qu’elle ne peut accepter.

Avec cette décision, plus de doutes possible. On ne reviendra pas sur la réforme adoptée fin 2011 avec l’assentiment de MG France et de la CSMF et qui prévoit une hausse progressive des cotisations ASV jusqu’en 2017 (avec maitien de la prise en charge aux deux tiers par les caisses) et une baisse progressive des points obtenus.

Source : Legeneraliste.fr
Commentez 7 Commentaires
 
DIDIER F Médecin ou Interne 05.04.2014 à 19h13

C est comme avec le 1/3 payant personne n'est d'accord et pourtant les syndicats en discutent avec le ministère . Il faut se mobiliser,pourquoi pas créer une structure indépendante ?

Répondre
 
YANN L Médecin ou Interne 04.04.2014 à 21h16

MG France accepterait-elle deux valeurs du C en fonction de la date d'installation ? 14% de baisse de la valeur du point quelle victoire ...

Répondre
 
MARC M Médecin ou Interne 04.04.2014 à 20h58

Rien ne vaut un "bon" syndicat pour foutre le bordel dans une profession .....

Répondre
 
Richard Q Médecin ou Interne 04.04.2014 à 20h22

Ma retraite est revenue a son niveau de 2010 !! Mon pouvoir d'achat en baisse. Voilà le remerciement pour avoir respecté le secteur 1.
Scandaleux !! Aucun fonctionnaire de l'Etat n'accepterait cet Lire la suite

Répondre
 
Francois-Marie P Médecin ou Interne 04.04.2014 à 21h36

viens donc avec l'UFML !

Répondre
 
PIERRE D Médecin ou Interne 04.04.2014 à 20h07

91% de médecins couillonnés par 9% de syndiqués "dits représentatifs "... Une retraite de Smicard après des honoraires de Smicards... syndicats branquignolesques et médecins moutons de Panurge... Lire la suite

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
.

Reportage Télémédecine : test grandeur nature dans le Grand Est

C’est depuis l’ancienne animalerie remise à neuf du vieil hôpital de Strasbourg, aujourd’hui siège de la société Hopimédical, que le lancement officiel du chantier a eu lieu le 11 septembre, auprès...Commenter

Dossier congrès

Maladie athéromateuse40 ans d’angioplastie... et encore des questions Abonné

ouv

Quarante ans après la première intervention chez l’homme, l’angioplastie a révolutionné la prise en charge des syndromes coronariens et la... Commenter

Stratégie nationale de santé Agnès Buzyn joue la concertation Abonné

.

La ministre a mis au point en début de semaine une Stratégie Nationale de Santé (SNS) en quatre points qui sera la feuille de route du... Commenter

Dermatologie LE PSEUDO-XANTHOME ELASTIQUE Abonné

pseudo-xanthome

Certaines pathologies héréditaires induisent une altération du tissu élastique. Compte tenu des conséquences au niveau de différents... Commenter

Médecine du sport LE CERTIFICAT DE NON CONTRE-INDICATION AU SPORT EN 2017 Abonné

certificat sportif

Jusqu’à présent, l’obtention d’une licence sportive était conditionnée par la rédaction d’un certificat médical annuel de non... Commenter

A découvrir