Paris 2014 - C’est parti pour le 8e Congrès de la Médecine Générale France !

Paris 2014C’est parti pour le 8e Congrès de la Médecine Générale France !

03.04.2014

Pour sa 8e édition, le Congrès de la médecine générale France a planté sa tente à Paris. Pour la première fois, le CMGF se tient, en effet, dans la capitale. Rendez-vous au Palais des Congrès du 3 au 5 avril pour 3 500 confrères inscrits. Partenaire presse du congrès, Le Généraliste vous attend sur son stand 9 B !

  • Paris 2014 - C’est parti pour le 8e Congrès de la Médecine Générale France !-1

    C’est parti pour le 8e Congrès de la Médecine Générale France !

Plus vite, plus haut, plus fort. Le Congrès de la médecine générale a vu les choses en grand pour sa 8e édition qui se tient, cette semaine, dans la capitale les 3, 4 et 5 avril. Invitée d’honneur, la ministre de la Santé Marisol Touraine -qui vient d’être reconduite à son poste- est attendue ce jeudi lors de la séance d’ouverture du Congrès. Le président du Collège de la médecine générale Pierre-Louis Druais l’attend de pied ferme. Selon lui, cette rencontre devrait en effet être l’occasion d’évoquer plusieurs sujets de taille pour la médecine générale et son avenir, comme, par exemple, la place du premier recours au sein de la stratégie nationale de santé (SNS).

Autre sujet politique : l’actualité de la section médecine générale de la Commission scientifique indépendante (CSI) – organisme d’évaluation du DPC – dont la présidence tournante est assurée, cette année, par le généraliste Serge Gilberg qui est également président du comité scientifique du Congrès. Enfin, la possibilité désormais offerte aux maisons, pôles et centres de santé de porter directement et indépendamment d'un établissement hospitalier, dans le cadre du programme hospitalier de recherche clinique (PHRC), des projets de recherche en médecine générale.

Quant au programme du Congrès, riche et varié, il fait une large place à l’actualité médicale, mais pas seulement. La première séance plénière sera en effet consacrée à la vaccination des immunodéprimés. Une deuxième abordera les modes d’exercice de la médecine générale de demain. Les nouveaux modes d’installation feront d’ailleurs l’objet de plusieurs sessions avec des retours d’expérience et des ateliers (comme, par exemple, créer une maison de santé). Enfin une troisième pleinière concernera le certificat de non contre-indication au sport.

Le Congrès sera aussi l’occasion de revenir sur les controverses qui intéressent la pratique médicale du généraliste. Comme celle sur les nouveaux anticoagulants (progrès ou risque sanitaire ?), le dosage de la vitamine D (sert-il à quelque chose ?), la cigarette électronique et la mode du vapotage (moindre mal, arnaque ou alternative aux patchs ?). Les nouveaux médicaments du sevrage alcoolique seront évidemment abordés, puisque les congressistes plancheront sur la prescription du baclofène au moment où l’ANSM a donné son feu vert à la recommandation temporaire d’utilisation (RTU) de ce médicament.

Sevrage alcoolique, e-cigarette... Les généralistes veulent se faire entendre

Des questions sur lesquelles, d’ailleurs, le Collège de la médecine générale compte bien se faire entendre. Sur la prescription des nouvelles molécules du sevrage alcoolique, comme le baclofène et le nalmefène, affirme le Pr Druais, « il n’est pas question d’aller vers une prescription particulière », alors que la HAS voulait la réserver aux spécialistes en addictologie... Quant à la cigarette électronique, le point de vue du Collège est moins tranché. La question continue de faire débat : « Nous ne disposons pas à ce jour de tous les éléments scientifiques pour affirmer qu’il s’agit d’un moyen d’arrêter de fumer », indique le Pr Druais. Enfin, sur le certificat de non contre-indication à la pratique sportive, alors que les sociétés savantes proposent la réalisation systématique d’un ECG, le Pr Druais affirme: « on ne peut pas recommander de rendre obligatoire et pérenne la nécessité d’un électrocardiogramme pour tous les certificats de non contre-indication au sport. Toutefois, il faut se poser la question du risque de judiciarisation... ».

De nombreux invités VIP interviendront au cours du Congrès. Comme Gilles Lazimi, membre du Haut conseil pour l’égalité entre les femmes et les hommes (HCEfh), qui évoquera, lors d’une session transdisciplinaire, la prise en charge des violences faites aux femmes. Ou encore l’ancien président du Comité consultatif national d’éthique (CCNE), Didier Sicard, qui abordera, lors d’une session sur la médecine de la personne, la relation médecin-patient. Et le nouveau président du CCNE, Jean-Claude Ameisen interviendra, au cours d’une table ronde européenne sur la place du médecin généraliste dans l’accompagnement de la fin de vie. Rappelons, à ce sujet, que «?Le Généraliste?», partenaire presse officiel du Congrès, présentera les résultats de son enquête sur « Les généralistes et la fin de vie ». Votre magazine organisera également des ateliers de formation sur les gestes d’urgence. Et il vous donne rendez-vous sur le stand 9 B !

Giulia Gandolfi
Source : Legeneraliste.fr
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
.

ECN : 94% des postes en médecine générale pourvus, l’Ile-de-France boudée

Désormais organisé en plusieurs étapes et de façon virtuelle, l’amphi de garnison des ECNi est arrivé à son terme aujourd’hui. Tous les futurs internes ont donc choisi leur discipline et leur lieu...2

Pilules C3G et C4G : la justice classe l'affaire

.

Le parquet de Paris a classé l'enquête ouverte fin 2012 sur les pilules C3G et C4G accusées de favoriser des thromboses veineuses. Au terme... Commenter

Alzheimer : deux tiers des Français ne sauraient pas qui consulter

.

Alzheimer arrive en deuxième position des maladies qui font le plus peur aux Français (20% des réponses), derrière le cancer (38%) et à... Commenter

Dermatologie LE PSEUDO-XANTHOME ELASTIQUE Abonné

pseudo-xanthome

Certaines pathologies héréditaires induisent une altération du tissu élastique. Compte tenu des conséquences au niveau de différents... Commenter

Médecine du sport LE CERTIFICAT DE NON CONTRE-INDICATION AU SPORT EN 2017 Abonné

certificat sportif

Jusqu’à présent, l’obtention d’une licence sportive était conditionnée par la rédaction d’un certificat médical annuel de non... Commenter

A découvrir