Afrique du Sud : des préservatifs colorés et parfumés pour emballer la jeunesse

Afrique du Sud : des préservatifs colorés et parfumés pour emballer la jeunesse

03.04.2014
  • Afrique du Sud : des préservatifs colorés et parfumés pour emballer la jeunesse - 1

    Afrique du Sud : des préservatifs colorés et parfumés pour emballer la jeunesse

Les préservatifs gratuits distribués en Afrique du Sud, notamment à l'université, seront colorés, parfumés et bien emballés pour enrayer la tendance inquiétante à la baisse de la prévention dans le pays. Une tendance également observée en France parmi les populations à risque. «Nous nous sommes aperçus que les préservatifs actuels sont peut-être sur le marché depuis trop longtemps et n'attirent plus les jeunes», a expliqué jeudi à l'AFP Joe Maila, porte-parole du ministère sud-africain de la Santé. « Nous voulons rafraîchir notre façon de distribuer les préservatifs pour nous assurer que l'emballage attire l'attention de la jeunesse. C'est une question d'emballage, de présentation, mais aussi la couleur et le parfum du préservatif lui-même, il faut que cela devienne cool», a-t-il ajouté. La campagne doit démarrer début mai.

Quelque 6,4 millions de Sud-Africains, soit 12,2% de la population du pays, étaient séropositifs en 2012, selon des chiffres du Conseil de la recherche en sciences humaines (HSRC) diffusés mardi. L'étude fait apparaître une baisse générale de l'usage du préservatif depuis 2008 ainsi qu'une augmentation du nombre de nouvelles contaminations (près de 470 000 en 2012, contre 370 000 en 2011), tandis que les Sud-Africains ont davantage multiplié les partenaires. Seuls un tiers environ des personnes interrogées (36,2%) dans l'enquête ont déclaré avoir utilisé un préservatif lors du dernier rapport sexuel contre 45,1% en 2008, alors que, de 2002 à 2008, son usage, crucial pour la prévention, avait gagné du terrain. En Afrique du Sud, la peur de mourir du Sida a diminué grâce aux traitements antirétroviraux, mais cette immense avancée médicale s'accompagne d'un relâchement des comportements de prévention.

Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
.

Congrès de l'Isnar-IMG à Tours Aides à l'installation : les cafouillages du contrat CESP entre manque d’accompagnement et défaut d’information

Le contrat d’engagement de service public (CESP) a été créé il y a neuf ans. l’Intersyndicale des internes en médecine générale (Isnar-IMG) et l’Anemf ont donc jugé le moment opportun pour en faire...Commenter

Anti-acides et thérapies anticancéreuses ne font pas bon ménage

Femme traitée par chimiothérapie

L’utilisation de médicaments anti-acide impacte de manière négative la survie de patients atteints de cancer et traités par pazopanib... Commenter

La moitié des internes en médecine générale dépasse le temps de travail réglementaire

.

À l’occasion du 20e Congrès de l’Intersyndicale des internes de médecine générale (Isnar-IMG) à Tours, l’organisation a présenté les résulta... 5

Gastro-entérologie LE BON USAGE DES INHIBITEURS DE LA POMPE À PROTONS Abonné

IPP

Les IPP ont révolutionné la prise en charge des maladies liées à l’acide gastrique. Mais 60 % des prescriptions sont hors AMM, selon... Commenter

Prévention DIABÈTE : À QUOI SERT LE CONTRÔLE DES FACTEURS DE RISQUE ? Abonné

Diabète

Cette étude du NEJM, menée en vraie vie, suggère que lorsque tous les facteurs de risque d’un patient DT2 sont contrôlés, la probabilité de... Commenter

A découvrir