Gouvernement : Marisol Touraine conserve la Santé

Gouvernement : Marisol Touraine conserve la Santé

02.04.2014
  • Gouvernement : Marisol Touraine conserve la Santé-1

    Gouvernement : Marisol Touraine conserve la Santé

Le changement souvent prédit n’aura finalement pas eu lieu. Nommée le 16 mai 2012, Marisol Touraine, qu’on disait partante pour un autre portefeuille, reste ministre des Affaires sociales. Elle devrait ainsi pouvoir mener à terme les chantiers santé qu’elle a commencés, même si la Santé ne figure plus dans l'intitulé de son poste.

En premier lieu l’accès aux soins pour tous les Français, grâce à sa politique de lutte contre les dépassements d’honoraires. En octobre 2012, un accord - le fameux avenant 8 - avait été signé pour un résultat, en 2013, assez modeste, le taux moyen des dépassements ayant baissé d’un demi point...

Accès aux soins aussi géographique parce que la lutte contre les dépassements s’est accompagnée de la lutte contre la désertification médicale. Pour tenter de résoudre le problème, Marisol Touraine a crée un nouveau dispositif : les praticiens territoriaux de médecine générale (PTMG). Dispositif censé recueillir plus de succès que d’autres dispositifs incitatifs précédemment mis en place comme le contrat d’engagement de service public (CESP). Mais le salaire minimum offert aux PTMG en échange de leur installation en zone sous-dotée aura, entre autres, bénéficié aux jeunes praticiens déjà installés. Effet d’aubaine ou véritable arme anti-déserts?

Quant à l’annonce du tiers payant généralisé, son éventuelle mise en place continue de susciter des réticences... Si, selon certains, cette mesure pourrait être utile dans les banlieues sensibles pour faire baisser le niveau d’agressions (qui n’a jamais été aussi élevé que l’année passée, comme l'a souligné mardi l'Ordre des médecins), les professionnels de santé y sont plutôt opposés. Reste l’épineuse question de la réduction des déficits, qui risque de limiter sa marge de manœuvre. 

Marisol Touraine pourrait être épaulée bientôt par un ou plusieurs secrétaires d'État. On le saura la semaine prochaine. Parmi eux, y aura-t-il un secrétaire d'État à la Santé? Ou bien Marisol Touraine continuera-t-elle de gérer en direct les questions de santé comme elle l'a fait depuis près de deux ans? On penche plutôt pour la première solution, vu l'intitulé plutôt bref ("Affaires sociales") de son portefeuille. Pour l'heure, les trois ministres delegués de Marisol Touraine ne figurent pas dans ce gouvernement reserré. En tout cas pour l'instant... Mais peu de gens pariaient sur le maintien de Marie-Arlette Carlotti (Handicapés) ou du Dr Michèle Delaunay (Personnes âgées). D'ailleurs, il n'y a plus de médecins dans le gouvernement, puisque le Dr Jérôme Cahuzac a démissionné il y a un an, pour les raisons que l'on sait. Et que le Dr Valérie Fourneyron (Jeunesse et sports) n'est plus sur la liste.

Les autres ministres du gouvernement de Manuel Valls
• Laurent Fabius, ministre des Affaires étrangères 
• Ségolène Royal, ministre de l'Ecologie
• Benoît Hamon, ministre de l'Education nationale
• Christiane Taubira, garde des Sceaux
• Michel Sapin, ministre des Finances
• Arnaud Montebourg ministre de l'Economie
• François Rebsamen, ministre du Travail
• Jean-Yves Le Drian, ministre de la Défense 
• Bernard Cazeneuve, ministre de l'Intérieur 
• Najat Vallaud-Belkacem, ministre des Droits des femmes
• Marylise Le Branchu, ministre de la Décentralisation
• Aurélie Filippetti, ministre de la Culture
• Stéphane Le Foll, ministre de l'Agriculture 
• Sylvia Pinel, ministre du Logement
• George Pau-Langevin, ministre des Outre-mers
 

Giulia Gandolfi
Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Martin Winckler

Dans « l'École des soignantes », Martin Winckler imagine un système de soins utopique

Dans « l’École des soignantes »*, le généraliste écrivain Martin Winckler décrit un hôpital utopique en 2039 mis en place par une communauté urbaine en France. Les femmes y sont majoritaires et les...10

L’ARS Ile-de-France lance le recrutement d’au moins 62 généralistes salariés

.

Cela faisait partie des mesures d’urgence du plan Ma Santé 2022, annoncée par Emmanuel Macron, le recrutement au niveau national de 400... 5

Le Bas-Rhin mise sur le 116 117 pour prendre en charge les soins non programmés en journée

.

L’URPS du Bas-Rhin, soutenue par l’ARS du Grand Est a lancé lundi dernier le dispositif “Un médecin 116 117” pour répondre à la demande de... Commenter

Ophtalmologie L'OPHTALMOLOGIE DE L’ENFANT EN SOINS PRIMAIRES Abonné

Ophtalmologie

En raison de délais de consultation souvent longs, l'ophtalmologie pédiatrique envahit les soins primaires. Il incombe aux médecins... 2

Gynécologie L'ENDOMÉTRIOSE Abonné

Endométriose

Retards diagnostiques, mauvaise coordination dans la prise en charge : une grande marge de progrès demeure sur l’endométriose, pathologie... Commenter

A découvrir