C’est arrivé le… 1er avril 1578

C’est arrivé le… 1er avril 1578

01.04.2014
  • C’est arrivé le… 1er avril 1578 - 1

    C’est arrivé le… 1er avril 1578

Naissance de William Harvey, anatomiste et physiologiste anglais. Par un curieux hasard du calendrier, nous avons déjà évoqué hier, 31 mars, William Harvey à propos de la publication de son livre « Exercitatio Anatomica de Motu Cordis et Sanguinis in Animalibus » qui démontrait irréfutablement le mécanisme de la grande et de la petite circulation. Aujourd’hui, 1er avril, date anniversaire de sa naissance, nous allons revenir plus avant sur le personnage.

Né dans le Kent, Harvey, après des études à Canterbury, se rend à Cambridge pour suivre des cours de philosophie naturelle et de logique. En 1598, il fait le voyage en Italie et plus particulièrement à Padoue pour y apprendre l’anatomie sous la férule du grand Acquapendente. Il entend parler là des théories de Colombo sur la circulation dont il se rappellera plus tard pour ses propres recherches. Après avoir obtenu son diplôme de docteur en 1602, Harvey retourne à Londres. Après avoir épousé la fille de Lancelot Browne, un des praticiens les plus réputés d’Angleterre, il devient membre du Collège des médecins de Londres.

En 1609, il est nommé médecin au Saint-Barthelemew’s Hospital. Chargé à partir de 1615 d’enseigner l’anatomie et la chirurgie au Collège royal, il va reprendre et développer les idées de Colombo sur la circulation du sang (voir éphéméride du 31 mars).

Parallèlement , Harvey est nommé en 1623 médecin suppléant de Jacques 1er puis, à la mort de celui-ci, médecin titulaire de Charles 1er .

Lors de la guerre civile de 1642, Harvey resta fidèle au roi qui lui donnæ la direction du collège de Merton, à Oxford. Cependant, le parti parlementaire, sorti vainqueur de cette guerre, chasse Harvey de son poste, le remplaçant par son prédécesseur, Brent. A cette occasion, la maison de l’anatomiste est pillée et incendiée, la plupart de ses manuscrits étant détruits.

Passablement traumatisé par ces événements, Harvey se retiræ dans la maison de campagne de son frère, près de Richmond.

En 1651, William Harvey fait un don au college de Merton pour construire une bibliothèque, celle-ci étant inaugurée en 1654. En 1656, il crée un fonds pour rémunérer un bibliothécaire et dire une prière chaque année, cérémonie qui a toujours cours aujourd’hui. Harvey légua également un fonds pour la création d'une école de garçons dans sa ville natale de Folkestone : la Harvey Grammar School, qui ouvrit ses portes en 1674, existe toujours.

Harvey est mort à Rohehampton, près de Londres, le 3 juin 1657.

Source : Legeneraliste.fr
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Visite cabinet éphémère Pontarlier

Déjà 2 000 consultations et une visite de délégation ministérielle pour le cabinet éphémère de Pontarlier

Déjà 2 000 consultations pour le cabinet éphémère de Pontarlier depuis son ouverture le 5 octobre dernier ! L'établissement, où cinq généralistes (trois en activité dans la région et deux retraités...5

Les jeunes médecins participeront bien à la prochaine séance de négo sur la télémédecine

.

Les représentants de jeunes médecins participeront bien à la prochaine séance de négociation conventionnelle sur la télémédecine. D'après... Commenter

Les médecins satisfaits de leur travail mais pas de leurs conditions de travail

Smileys

Les médecins ont la sinistrose ? Pas si sûr, d’après le dernier baromètre santé Odoxa et MNH Group réalisé auprès de 434 médecins libéraux... 2

Urologie L’hyperactivité vésicale Abonné

Urologie - L’hyperactivité vésicale-0

Même si, chez la femme, ce syndrome est assez souvent idiopathique, il est important de rechercher et de traiter les causes sous-jacentes.... Commenter

Recommandation SATURNISME : QUELS ENFANTS DÉPISTER ? Abonné

peinture plomb

Le Haut conseil de santé publique (HCSP) vient d’actualiser ses recommandations sur le dépistage et la prise en charge des intoxications... Commenter

A découvrir