HTA : les Américains revoient leurs recos à la baisse

HTA : les Américains revoient leurs recos à la baisse

31.03.2014
  • HTA : les Américains revoient leurs recos à la baisse -1

    HTA : les Américains revoient leurs recos à la baisse

Vérité d’un côté de l’Atlantique ne l’est pas forcément de l’autre... Après s’être singularisés sur des recos plutôt larges sur les statines, les cardiologues américains se distinguent cette fois en sens inverse sur l’HTA. Les nouvelles recommandations 2014 made in USA sur l’HTA, ont en effet été présentées lors de l’ACC après avoir été passées au crible des revues systématiques de la littérature. Et elles ont rehaussé les objectifs tensionnels en fonction de l’âge.

Chez les plus de 60 ans, il faut traiter quand la PAS est supérieure à 150mmHg ou quand la PAD est supérieure à 90mmHg avec comme objectif une PAS inférieure à 150 mmHg et une PAD inférieure à 90 mmHg. En d’autres termes, dès 60 ans, il n’y a pas lieu d’initier un traitement anti-hypertenseur chez des patients ayant une TA inférieure à 150/90 mmHg. Chez les moins de 60 ans, il faut traiter quand la TA est inférieure à 90mmHg avec pour objectif une PAD inférieure à 90mmHg. Ou quand la PAS est supérieure à 140mmHg avec un objectif de PAS inférieure à 140mmHg. D’autres recommandations ciblent des populations particulières : diabétiques, insuffisants rénaux, population noire, et les objectifs tensionnels pour ces populations ainsi que les stratégies thérapeutiques à utiliser pour obtenir ces objectifs.

En France, les règles de 2013 fixent le même cadre pour tous : 140/90mmHg (sauf comorbidités et grand âge).

D’après une étude publiée en ligne dans le JAMA (mars 2014, vol 311, N°12), ces nouvelles recommandations américaines vont faire baisser la proportion d’Américains de 18 à 59 ans éligibles à un traitement antihypertenseurs de 20,3% à 19,2%. Pour les plus de 60 ans, ce taux passerait de 68,9% à 61,2%. Selon le Dr Nicolas Postel Vinay (Unité d’HTA, Hôpital Georges Pompidou, Paris), « les recommandations françaises vont plutôt dans le sens de l’ESH de 2013, que dans celui de ces nouvelles recos américaines et ne sont pas près d’évoluer dans cette direction».

Dr Alain Dorra
Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Dr Faroudja

L’Ordre ne voit pas de raison de s’opposer à la PMA pour toutes

Les positions du Conseil national de l’Ordre des médecins dans le cadre des États Généraux de la Bioéthique se faisaient attendre. Le Cnom n’avait pas souhaité être auditionné par le Comité...13

IVG : une pétition réclamant le retrait de la clause de conscience récolte 40 000 signatures

Pétition

Les propos anti-IVG du Dr de Rochambeau n’en finissent plus de faire des remous. Le 12 septembre, la maire adjointe des Lilas... 13

Face à la pénurie de médecins, la Chine mise sur l'intelligence artificielle

Intelligence artificielle

Avec 12 millions de professionnels de santé pour près de 1,4 milliard d'habitants, la Chine connaît, elle aussi, une pénurie de médecins.... 3

Addiction LA PRISE EN CHARGE DE L’ARRÊT DU TABAC EN MÉDECINE GÉNÉRALE Abonné

Cigarette ecrasee

Le taux de succès dans l'arrêt du tabac dépend de l'intensité du suivi et du traitement pharmacologique associés. Il faut en moyenne quatre... Commenter

Dermatologie L’ÉRYTHÈME NOUEUX Abonné

érythème

Cette hypodermite se caractérise cliniquement par des nodules érythémateux, localisés principalement au niveau des jambes. Elle peut être... Commenter

A découvrir