Municipales - Le syndicat des généralistes enseignants s’invite dans la dernière ligne droite de la campagne

MunicipalesLe syndicat des généralistes enseignants s’invite dans la dernière ligne droite de la campagne

27.03.2014
  • Le syndicat des généralistes enseignants s’invite dans la dernière ligne droite de la campagne - 1

    Le syndicat des généralistes enseignants s’invite dans la dernière ligne droite de la campagne

Quel peut bien être le rapport entre les maires et les maîtres de stage ? Le Syndicat national des enseignants médecins généralistes (SNEMG) l’a trouvé, qui écrit cette semaine aux maires de France pour les alerter de la pénurie en généralistes maîtres de stages. Sous le titre "votons pour l’accès aux soins", il alerte les édiles sur le lien entre places de stages dans les cabinets et installations futures des jeunes généralistes dans nos campagnes.

"Tous les maires élus ou réélus auront à gérer l’accès aux soins de leurs administrés. Un village sans médecin généraliste est un village qui meurt. Un quartier sans médecin généraliste est un quartier qui meurt, " martèle Mathieu Calafiore, le président du SNEMG. Et d’exhorter les maires à exiger les moyens nécessaires pour l’organisation "d’une maitrise de stage organisée au plus près des territoires", sensée permettre à tous les étudiants de médecine en deuxième cycle d’avoir un stage de médecine générale, alors que "seuls 40% accèdent à ce stage de médecine générale, faute d'enseignants" et à tous les internes de médecine générale (IMG) de France de passer au moins un an de stage en médecine générale sur leurs neuf années d’études médicales, alors "qu’actuellement un peu plus d’un tiers seulement des IMG y parvient. Les autres se contentent de 6 mois, faute d'enseignants."

"C’est uniquement en amenant les étudiants et les internes en formation auprès des patients dans les villes et les villages qu’ils pourront construire et développer leur projet professionnel et avoir envie de s'y installer", expliquent, pédagogues, les responsables du SNEMG aux élus locaux. Et de conclure par une invitation à agir : "Mesdames et Messieurs les Maires, vous devez agir pour éviter que le pire n'arrive avant la fin de votre nouveau mandat".

Source : Legeneraliste.fr
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Cancer domicile

Répondez à notre enquête Quelles solutions pour vos patients atteints de cancer à domicile ?

A l’heure du « virage ambulatoire », la cancérologie se déploie de plus en plus chez le patient. Pour le médecin généraliste comme pour les autres acteurs de soins de ville, c’est à la fois une...4

Agnès Buzyn annonce la mise en œuvre de la recertification des médecins

.

Agnès Buzyn avait déjà plutôt séduit l’Ordre des médecins lors de ses discours. La ministre de la Santé pourrait bien avoir à nouveau... 39

Le gouvernement ne généralisera pas le tiers payant fin novembre

.

"Nous ne sommes pas prêts techniquement à l'étendre". Alors que la loi Santé votée sous le quinquennat Hollande prévoyait la généralisation... 6

Gastro-entérologie LA CONSTIPATION Abonné

Constipation

Pathologie fréquente, assez souvent négligée, la constipation chronique nécessite d’être considérée et caractérisée. Sa prise en charge,... Commenter

Addictologie LA MALADIE DE LAUNOIS BENSAUDE Abonné

Maladie de Launoy Bensaude 2

Cette pathologie est une lipodystrophie rare, souvent rattachée à une intoxication alcoolique, et se traduit par le développement... Commenter

A découvrir