Chine : une visite d’Etat très centrée sur les questions sanitaires

Chine : une visite d’Etat très centrée sur les questions sanitaires

26.03.2014

La première partie de la visite du président chinois Xi Jinping était lyonnaise et centré sur les questions de santé. Arrivé à Lyon mardi soir pour une visite d'État de trois jours en France, il a en effet visité hier le centre de recherche BioMérieux à Marcy L'Etoile (Rhône). Vers 09H00, M. Xi et son épouse ont été accueillis par Alain Mérieux, patron de l'Institut éponyme, son fils Alexandre et le ministre des Affaires étrangères, Laurent Fabius.

Le président chinois a rappelé que les liens entre la famille Mérieux et son pays remontaient "loin dans le temps" et évoqué le Laboratoire de haute sécurité P4 implanté par le groupe français à Wuhan, un projet "très important pour tout le peuple chinois". "L'amour de la Chine m'a été transmis par mon beau-père Paul Berliet qui en 1965 était beaucoup plus préoccupé par la présence de ses camions à Pékin que par le mariage de sa fille", a raconté Alain Mérieux en faisant rire l'assistance. Il s'est dit "fier" d'aider à répondre "à certaines priorités de santé publique" en Chine, évoquant "l'émergence de nouveaux pathogènes, les infections nosocomiales, la résistance aux antibiotiques, la tuberculose, l'immunothérapie contre le cancer, la sécurite alimentaire" et souhaitant établir une collaboration étroite entre le laboratoire de Wuhan et celui de Marcy

L'Etoile.

M. Xi, qu'il rencontrait pour la quatrième fois depuis 2005, a déclaré que "dans un avenir proche, les institutions sanitaires chinoises se développeront fortement, ce qui sera dans l'intérêt du peuple chinois et dans l'intérêt du monde entier". Il a souligné que la France et la Chine coopéraient déjà beaucoup dans le domaine de la santé, par exemple dans la lutte contre la tuberculose: "J'espère que les deux parties vont poursuivre leurs efforts". Alexandre Mérieux a présenté quelques appareils mis au point pour le diagnostic in vitro, spécialité de BioMérieux - des "solutions automatisées et rapides qui permettent de détecter la présence d'une pathologie", une gamme de tests rapides, etc. - avant une photo de famille devant le laboratoire.

Xi Jinping est reparti vers Paris mercredi matin. Et dans la capitale, faute de première dame, son épouse, Peng Liyuan, devrait être pris en charge par Marisol Touraine. La Ministre de la Santé française devait notamment visiter l’hôpital Necker en compagnie de l’ex-chanteuse star de Chine, aujourd’hui ambassadrice pour l’OMS sur la tuberculose et le sida.

Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Infirmière

En direct des rencontres de ReAGJIR à Avignon Infirmière en pratique avancée : un métier pensé pour l’hôpital ?

Les infirmiers en pratique avancée (IPA) feront-ils évoluer la pratique des généralistes ? Les jeunes généralistes ont découvert les contours de la collaboration avec ces futurs professionnels ce...6

Un docu poignant sur les derniers jours d'un médecin de campagne sans successeur

Laine

C'est l'histoire d'un médecin de campagne. Un généraliste isolé, qui travaille à l'ancienne. De 7h30 à 21h30. Tous les jours sauf le... 15

La méditation en pleine conscience, solution pour prévenir le burn-out des soignants ?

Méditation

Prévenir l'apparition des risques psychosociaux est possible. Mercredi, lors du 4e colloque de l’association SPS (soins aux professionnels... 9

Cardiologie LES ANTICOAGULANTS ORAUX DIRECTS DANS LA PRATIQUE QUOTIDIENNE Abonné

.

Les anticoagulants oraux directs (AOD) sont de plus en plus prescrits en France et dans le monde entier. Leurs indications majeures sont la... Commenter

BPCO UNE "BRONCHITE" DU FUMEUR Abonné

Cigarette

Souvent jugées bénignes par le patient, les exacerbations aiguës de BPCO comportent un risque vital. Le généraliste se doit de les... Commenter

A découvrir