Etats-Unis : nouvelle décision de la Cour Suprême mardi concernant le "Obamacare"

Etats-Unis : nouvelle décision de la Cour Suprême mardi concernant le "Obamacare"

23.03.2014
  • Etats-Unis : nouvelle décision de la Cour Suprême mardi concernant le "Obamacare" - 1

Un employeur peut-il délibérément priver ses salariées d'un libre accès à la pilule du lendemain, via leur couverture maladie, au nom de ses croyances religieuses? La Cour suprême des Etats-Unis répondra mardi à cette question important pour la réforme Obama. Dans le premier recours contre la réforme de la santé de Barack Obama, depuis qu'elle l'a validée il y a deux ans, la haute Cour entendra les arguments d'une chaîne familiale de matériels d'arts créatifs, qui refuse, au nom de sa foi chrétienne, de fournir à ses employées une couverture maladie pour certaines méthodes de contraception. En face, l'administration Obama, qui a déjà exempté les congrégations religieuses de cette obligation légale, considère qu'une entreprise à but lucratif ne jouit pas du même droit constitutionnel à la liberté religieuse qu'une personne.

Hobby Lobby, ce groupe de fournitures d'art dont le siège est en Oklahoma (sud), mais aussi sa librairie religieuse Mardel, ainsi que Conestoga, un fabricant de placards en Pennsylvanie (est), de confession mennonite, refusent tous trois de se plier aux exigences de la loi. Objet de la controverse : quatre des vingt moyens de contraception pris en charge par la loi Obamacare - deux pilules du lendemain et deux types de stérilet - que les plaignants considèrent comme une méthode d'avortement.

Si Hobby Lobby l'emporte devant la Cour suprême, "cela marquera une défaite pour le gouvernement et pour l'accès à la contraception", estime Steven Schwinn, professeur de l'Ecole de droit John Marshall. Privée de cette couverture, la loi de Barack Obama "tiendrait sans aucun doute sur des fondations bien moins solides", estime cet expert.

Source : Legeneraliste.fr
Commentez 2 Commentaires
 
Daniel B Médecin ou Interne 25.03.2014 à 08h22

La question posée ici n'est pas celle du financement de la contraception mais celle du financement de l'avortement. C'est faussement que l'on qualifie de contraceptives des méthodes qui en fait Lire la suite

Répondre
 
Anne-Claire M Médecin ou Interne 26.03.2014 à 19h58

C'est vrai.

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Cancer domicile

Répondez à notre enquête Quelles solutions pour vos patients atteints de cancer à domicile ?

A l’heure du « virage ambulatoire », la cancérologie se déploie de plus en plus chez le patient. Pour le médecin généraliste comme pour les autres acteurs de soins de ville, c’est à la fois une...Commenter

Agnès Buzyn annonce la mise en œuvre de la recertification des médecins

.

Agnès Buzyn avait déjà plutôt séduit l’Ordre des médecins lors de ses discours. La ministre de la Santé pourrait bien avoir à nouveau... 34

Pour les Français, les médecins prescrivent trop... sauf le leur !

.

Touche pas à mon toubib ! La dernière enquête de la Drees confirme une fois encore un attachement fort à son médecin traitant. 88 % de nos... 3

Gastro-entérologie LA CONSTIPATION Abonné

Constipation

Pathologie fréquente, assez souvent négligée, la constipation chronique nécessite d’être considérée et caractérisée. Sa prise en charge,... Commenter

Addictologie LA MALADIE DE LAUNOIS BENSAUDE Abonné

Maladie de Launoy Bensaude 2

Cette pathologie est une lipodystrophie rare, souvent rattachée à une intoxication alcoolique, et se traduit par le développement... Commenter

A découvrir