50 euros par mois : Cuba offre une revalo à ses médecins

50 euros par mois : Cuba offre une revalo à ses médecins

22.03.2014
  • 50 euros par mois : Cuba offre une revalo à ses médecins - 1

    50 euros par mois : Cuba offre une revalo à ses médecins

50 euros par mois : c’est ce que gagneront bientôt les médecins et dentistes cubains. Leur salaire a en effet été doublé par les autorités à Cuba, a annoncé vendredi le quotidien officiel du Parti communiste Granma.Effective à compter du 1er juin, cette augmentation de salaire "contribuera à la stabilité et à l'efficacité des services médicaux rendus à la population, et de se conformer aux engagements internationaux", indique le journal, précisant que la décision a été prise mercredi lors d'une réunion du Conseil des ministres.

Selon les chiffres présentés par le journal, le salaire des médecins disposant de deux spécialités passera de 627 pesos (20 euros) à 1.600 pesos (50 euros). Le salaire moyen officiel à Cuba s'élève à environ 15 euros, mais les médecins faisaient déjà partie des fonctionnaires les mieux rétribués, bien qu'à des niveaux très inférieurs à ceux de leurs homologues du reste de l'Amérique latine. L'ensemble du secteur de la santé a d’ailleurs vu son traitement revalorisé (les infirmières spécialisées passant par exemple de 17 euros à 30), soit 440.000 personnes, 9% de la population active du pays qui compte 11,2 millions d'habitants.

D'après les Nations unies, Cuba affiche le meilleur taux mondial de médecins par habitants, avec 82.000 médecins, 14.000 dentistes et 92.100 infirmières, fin 2012, tous employés publics. Le financement de cette mesure a été rendu possible par l'augmentation des ressources du pays grâce "au travail de milliers de médecins cubains à l'étranger", a justifié le président Raul Castro.

L’affaire Ramona Matos Rodriguez

Plus de 50.000 professionnels de santé cubains participent en effet à des programmes dans 66 pays étrangers - parmi lesquels le Venezuela, le Brésil ou l'Afrique du Sud - ce qui représente la plus importante source de devises du pays communiste. Selon Granma, l'exportation de services médicaux rapportera cette année le chiffre record de 8,2 milliards de dollars.

Ce type de programme occasionne parfois de douloureuses comparaisons avec les autres médecins du continent. Témoin, l’affaire Ramona Matos Rodriguez, du nom de cette médecin cubaine de 51 ans qui était l’un des 7.378 médecins engagés par le programme de coopération internationale brésilien "Mais Médicos". Payés -comme les autres médecins cubains- 800 réais ( environ 260 euros) par mois, plus 1.200 réais (environ 400 euros) déposés sur un compte pour leurs familles à Cuba, elle a vite compris que ses collègues vénézuéliens ou argentins percevaient l’entireté de leurs salaires, soit 10.000 réais (plus de 3.000 euros), 10 fois plus qu’elle ! Le 4 février dernier, elle a donc demandé l’asile politique au Brésil, mettant les autorités brésiliennes dans l’embarras...

Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
.

La télémédecine pourrait réduire significativement les dépenses de santé, selon une étude

La télémédecine est souvent présentée comme une solution aux déserts médicaux mais permettra-t-elle aussi de faire des économies sur les dépenses de santé ? L'Association des laboratoires japonais...4

Dépistage des cancers cutanés : le seul examen visuel ne suffit pas

Mélanome malin

À l’heure où s’ouvre à Paris le congrès annuel de la société française de dermatologie, cette revue Cochrane tombe à pic. Selon la conclusio... 1

Après l'enquête ‘Implant Files’, les industriels répondent

Radiographie du thorax d'un homme atteint de cardiomégalie montrant un pacemaker ou stimulateur cardiaque

Suite à l’enquête journalistique internationale « Implant Files » dénonçant les défauts d’évaluation, de surveillance et de traçabilité des... 1

Cardiologie LES ANTICOAGULANTS ORAUX DIRECTS DANS LA PRATIQUE QUOTIDIENNE Abonné

.

Les anticoagulants oraux directs (AOD) sont de plus en plus prescrits en France et dans le monde entier. Leurs indications majeures sont la... Commenter

BPCO UNE "BRONCHITE" DU FUMEUR Abonné

Cigarette

Souvent jugées bénignes par le patient, les exacerbations aiguës de BPCO comportent un risque vital. Le généraliste se doit de les... Commenter

A découvrir