Cholestérol - La prévention primaire « à l’américaine » en question

CholestérolLa prévention primaire « à l’américaine » en question

21.03.2014
  • La prévention primaire « à l’américaine » en question - 1

    La prévention primaire « à l’américaine » en question

Voilà qui pourrait relancer le débat suscité à l’automne dernier par les nouvelles recommandations américaines sur le cholestérol. Selon une estimation publiée mercredi dans le NEJM, si ces guidelines étaient appliquées à la lettre, près d’un adulte sur deux de plus de 40 ans (48,6%) pourrait se retrouver sous statine Outre atlantique. Soit près de 13 millions de patients supplémentaires par rapport à aujourd’hui.

Publiée début Novembre, ces recos conjointes de l’American Collège of Cardiology (ACC) et de l’American Heart Association (AHA) proposent de recentrer l’usage des statines sur les patients à risque d’athérosclérose en s’affranchissant davantage des valeurs de LDL-cholestérol. Si la mesure a été plutôt saluée en prévention secondaire, elle est loin de faire l’unanimité en prévention primaire. Car dans ce dernier cas, les auteurs proposent de repérer les patients éligibles aux statines avec un nouveau score de risque jugé beaucoup trop large par de nombreux experts.

Des recos plus sensibles mais moins spécifiques

De fait, confirme l’étude du NEJM, avec ce nouveau score, les prescriptions de statines augmenteraient essentiellement chez des patients sans maladies cardiovasculaires âgés de 60 à 75 ans. Avec dans cette population une hausse des prescriptions de 30,4% à 87,4% chez les hommes et de 21,2 à 53,6% chez les femmes. Globalement, par rapport aux patients actuellement traités en prévention primaire, les nouvelles « recrues » seraient davantage hypertendues mais beaucoup moins hypercholestérolémiques.

Comparé à ce qui se faisaient jusque là outre atlantique, « ces nouvelles guidelines préconisent donc l’usage de statines chez davantage d'adultes à risque d'événements cardiovasculaires ultérieur (d’où une sensibilité élevée) mais incluent également beaucoup de sujets peu susceptibles d'événements futurs (spécificité inférieure) » résument les auteurs de l’étude.

Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Philippe Vigier

35 euros la consultation dans les déserts, suppression des ARS ... les nouvelles propositions chocs du député Philippe Vigier

En mars dernier ,le député UDI Philippe Vigier, spécialiste des propositions de loi de coercition pour l’installation des médecins avait demandé la mise en place d’une commission d’enquête sur l...19

Accès aux soins, le rapport Vigier ne convainc qu’à moitié les syndicats 

Ortiz/Marty

Le député Philippe Vigier a présenté hier les grandes propositions du rapport de la commission d’enquête sur l’accès aux soins. Certaines... 3

« Le remplacement est une épreuve salutaire », estime le Dr Konzelmann, primée pour sa thèse

Konzelmann

Après l’internat, le jeune médecin exerce souvent comme remplaçant. Le Dr Claire Konzelmann, 30 ans, aujourd’hui généraliste à la... 3

Médecine des voyages SANTÉ DES VOYAGEURS 2018 Abonné

Voyage

Encéphalite japonaise, fièvre jaune, paludisme et mise à jour des vaccins courants sont au cœur de l'actualisation des recommandations aux... Commenter

Infectiologie MALADIE DE LYME : LES MANIFESTATIONS PRÉCOCES Abonné

Lyme

Dans le cadre du Plan national de lutte contre la maladie de Lyme de 2016, la HAS vient d’élaborer un protocole de diagnostic et de soins.... Commenter

A découvrir