Obésité - Frites et génétique font mauvais ménage

ObésitéFrites et génétique font mauvais ménage

21.03.2014
  • Frites et génétique font mauvais ménage - 1

    Frites et génétique font mauvais ménage

Les frites pourraient être doublement négatives sur le tissu adipeux. Pour leur score calorique d’une part. Mais aussi pour leur effet aggravant sur le stock adipeux d’individus génétiquement prédisposés. C’est ce que suggère une étude prospective de cohorte publiée dans la dernière édition du BMJ.

Pour leur démonstration, les chercheurs en Santé Publique d’Harvard (Boston) ont examiné 3 cohortes américaines d’individus. 9623 femmes de la Nurse’s Heealth Study et 6379 hommes de la Health Professionnals Follow-up Study. Et les résultats ont été comparés à une autre énorme cohorte de 21421 femmes de la Women’s Genome Health Study.

Ainsi, l’IMC des individus a été mesuré régulièrement. 32 variants génétiques déterminant l’IMC ont été recherchés et identifiés. Et ces données ont été mises en lien avec la fréquence de consommation de fritures.

Au terme d’un suivi complexe, pour la première fois au monde, ces chercheurs ont démontré que les individus qui ont une prédisposition génétique particulière à l’obésité pourraient subir l’influence de la consommation d’aliments frits bien au delà de leur simple valeur calorique. Cette alimentation délétère pourrait catalyser les effets négatifs d’une mauvaise combinaison génétique sur le tissu adipeux.

Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
.

Assistants : 100 généralistes disent non à « l'abattage » et proposent des pistes pour libérer du temps médical

La dernière séance de négociation conventionnelle sur les assistants médicaux a été la goutte de trop dans un vase déjà bien rempli. Une centaine de médecins généralistes a signé hier soir une...Commenter

L’ANSM alerte sur les risques de deux anabolisants et brûleurs de graisse vendus sur Internet

corps

L’ANSM a identifié la présence de substances non autorisées et dangereuses pour la santé, le clenbutérol et le stanozolol, dans les... Commenter

400 généralistes salariés bientôt recrutés dans les déserts : pourquoi ReAGJIR y croit

Image d'illustration

Le recrutement des 400 postes de médecins généralistes dans les hôpitaux de proximité annoncé en septembre par le président de la... Commenter

Gastro-entérologie LE BON USAGE DES INHIBITEURS DE LA POMPE À PROTONS Abonné

IPP

Les IPP ont révolutionné la prise en charge des maladies liées à l’acide gastrique. Mais 60 % des prescriptions sont hors AMM, selon... Commenter

Prévention DIABÈTE : À QUOI SERT LE CONTRÔLE DES FACTEURS DE RISQUE ? Abonné

Diabète

Cette étude du NEJM, menée en vraie vie, suggère que lorsque tous les facteurs de risque d’un patient DT2 sont contrôlés, la probabilité de... Commenter

A découvrir