C’est arrivé le… 20 mars 1996

C’est arrivé le… 20 mars 1996

20.03.2014
  • C’est arrivé le… 20 mars 1996 - 1

    C’est arrivé le… 20 mars 1996

Le gouvernement brittanique admet que la maladie de Creutzfeldt-Jakob chez l'homme est probablement liée à l'encéphalopathie spongiforme bovine ou maladie de la vache folle. À la suite de cet aveu, l'Union européenne impose un embargo à la viande anglaise. La France et plusieurs autres pays décident de suspendre toute importation de viande bovine en provenance de Grande-Bretagne.

Cette nouvelle forme de la maladie est connue comme vMCJ (variante de la maladie de Creutzfeldt-Jakob). Une précédente épidémie avait déjà sévi en 1985 en Grande-Bretagne avant de s’étendre au continent. La modification du procédé de fabrication des farines de viande et d'os animales au Royaume-Uni à la fin des années 1970 fut alors pointée du doigt, de nombreux agriculteurs européens nourrissant leur bétail avec des farines issues des centres d’équarissage.

Depuis des moyens préventifs pour éviter les contaminations alimentaires (dépistage systématique des animaux destinés à la consommation humaine, interdiction des farines animales dans l'alimentation des bovins...) et iatrogènes (destruction du matériel contaminé...) ont montré leur efficacité et permettent d'avoir un nombre limité de nouveaux cas de vMCJ (27 cas recensés en France jusqu’en 2013).

Les symptômes sont d'installation relativement rapide (généralement quelques semaines), les signes suivants à des degrés variables de présence incluent :

- un syndrome pyramidal ;

- un déficit cognitif et/ou des troubles psychiatriques (allant exceptionnellement jusqu’à la démence) ;

- des troubles visuels ;

- un syndrome cérébelleux ;

- des mouvements anormaux involontaires.

Il n’existe malheureusement pas à ce jour de traitement efficace contre la maladie dont l’issue est systématiquement fatale à l’échéance moyenne d’un an environ après la détection des premiers symptômes.

les 27 cas de variante de la maladie de Creutzfeldt-Jakob identifies en France en 2013 (15 hommes et 12 femmes) avaient un age median de 36 ans (19-56 ans) au moment de leur décès. Huit résidaient en Ile-de-France et dix-neuf dans les autres regions.

En France, depuis le 19 septembre 1996, les suspicions de maladie de Creutzfeldt-Jakob et autres encéphalopathies subaiguës spongiformes transmissibles humaines, sont inscrites sur la liste des maladies infectieuses à déclaration obligatoire.

Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Visite à domicile

À Niort, quatre médecins lancent un service de visite à domicile

À Niort (Deux-Sèvres), deux médecins en activité et deux jeunes confrères sur le point de présenter leur thèse, ont lancé lundi 21 janvier l'association « SOS Niort 79 », pour répondre aux demandes...6

L'aspirine en prévention primaire : le Jama pointe les risques de saignements majeurs

Aspirine

Un nouveau travail, publié par le Jama, montre qu'en prévention primaire, les bénéfices cardiovasculaires de l'aspirine sont contrebalancés... Commenter

La téléconsultation permet aux patients chroniques de voir plus souvent leur médecin traitant selon une étude

.

La téléconsultation dans le cadre du parcours de soins est remboursée depuis le 15 septembre dernier mais cette pratique est encore à la... 1

ORL DYSFONCTIONNEMENT RHINO-SINUSIEN CHRONIQUE, ÉTAPE DIAGNOSTIQUE Abonné

Dysfonctionnement rhino-sinusien chronique

Devant un dysfonctionnement rhino-sinusien chronique, il importe de ne jamais se lancer dans un traitement, notamment antibiotique et/ou... Commenter

Maladies chroniques GOUTTE : LES INFIRMIÈRES FONT MIEUX QUE LES MÉDECINS Abonné

Goutte

Cette étude anglaise du Lancet montre que la probabilité de contrôler l’uricémie et les crises chez les patients goutteux est trois fois... 2

A découvrir