FSE : le Conseil d’Etat valide le dispositif des sanctions

FSE : le Conseil d’Etat valide le dispositif des sanctions

18.03.2014
  • FSE : le Conseil d’Etat valide le dispositif des sanctions -1

    FSE : le Conseil d’Etat valide le dispositif des sanctions

Pour le petit syndicat des médecins d’Aix et sa région (SMAER) la deuxième tentative n’aura pas été la bonne. On se souvient qu’en 2011, cet habitué des prétoires et singulièrement de celui du Palais Royal avait obtenu du Conseil d’Etat l’annulation pure et simple du premier dispositif de sanctions en cas de non télétransmission. Le mécanisme qui le remplace risque en revanche de connaitre plus de longévité, puisque la haute juridiction administrative vient cette fois de le valider.

Dans une décision rendue lundi, les juges ont en effet rejeté les arguments du SMAER dont les animateurs reprochaient aux parties conventionnelles une élaboration tardive de l’avenant n° 2 après le 30 septembre 2011. L’argument des Aixois n’a pas convaincu. Et cette décision sur le fond n’est à vrai dire pas une surprise, puisqu’au printemps 2012 une demande de référé du SMAER sur le même sujet s’était déjà soldée par une fin de non recevoir du Conseil d’Etat.

 

L’avenant numéro 2 de la Convention de 2011, signé en 2012, instaure à vrai dire un dispositif moins sévère que celui de 2011. Le médecin qui ne télétransmet pas assez s’expose certes à un risque de sanction «en cas de non-respect de manière systématique de l’obligation de transmission électronique». Dans ces cas, il encourt une suspension de trois à six mois de la participation de l’Assurance maladie à ses cotisations sociales en secteur 1 ou une sanction financière d’un montant équivalent en secteur 2. Mais à la différence ce qui avait été imaginé par la loi Bachelot, il n’est plus fait référence à un seuil minimal de télétransmission. Ce qui dans un contexte de tensions autour des FSP ou des imprimés Cerfa ces derniers temps dans certaines caisses change bien des choses.

Pour sa part, le SMAER accueille la décision avec une pointe de sarcasme. "La lecture de la décision concernant la télétransmission permet de comprendre pourquoi les seules institutions dans lesquelles les français ont encore confiance sont la gendarmerie et l’armée... Le combat continue !" lache-t-il dans un communiqué.

Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
.

En Chine, un robot joue les généralistes pour pallier le manque de médecins

En Chine, on ne mise pas sur les assistants médicaux pour remédier à la désertification médicale mais sur les robots. La société iFlytek a créé « Xiaoyi » (petit docteur en chinois), premier robot...5

L'infirmier référent, le Sénat approuve l'idée d'un généraliste pour compléter le parcours de soins

Infirmier

Le Sénat a donné jeudi son feu vert, malgré un avis défavorable du gouvernement, à l'expérimentation du concept d'« infirmier référent »,... 2

Les réseaux sociaux, une nouvelle méthode de recherche scientifique

Réseaux sociaux

Les Français parlent de plus en plus de leur santé sur le web. Trois citoyens sur dix ont déjà évoqué ce sujet sur la toile, dont 73 % sur... 1

ORL  UNE DOULEUR PHARYNGÉE PERSISTANTE Abonné

ORL -  UNE DOULEUR PHARYNGÉE PERSISTANTE-0

Si des symptômes ORL persistent, même en l’absence de lésion évidente il faut rapidement adresser le patient à l’ORL pour rechercher une... Commenter

Anticoagulation LES AOD PASSÉS AU CRIBLE Abonné

Thrombose

Cette étude britannique du BMJ a comparé les risques et les bénéfices des trois AOD les plus prescrits à ceux de la warfarine. Les données... Commenter

A découvrir