FSE : le Conseil d’Etat valide le dispositif des sanctions

FSE : le Conseil d’Etat valide le dispositif des sanctions

18.03.2014
  • FSE : le Conseil d’Etat valide le dispositif des sanctions -1

Pour le petit syndicat des médecins d’Aix et sa région (SMAER) la deuxième tentative n’aura pas été la bonne. On se souvient qu’en 2011, cet habitué des prétoires et singulièrement de celui du Palais Royal avait obtenu du Conseil d’Etat l’annulation pure et simple du premier dispositif de sanctions en cas de non télétransmission. Le mécanisme qui le remplace risque en revanche de connaitre plus de longévité, puisque la haute juridiction administrative vient cette fois de le valider.

Dans une décision rendue lundi, les juges ont en effet rejeté les arguments du SMAER dont les animateurs reprochaient aux parties conventionnelles une élaboration tardive de l’avenant n° 2 après le 30 septembre 2011. L’argument des Aixois n’a pas convaincu. Et cette décision sur le fond n’est à vrai dire pas une surprise, puisqu’au printemps 2012 une demande de référé du SMAER sur le même sujet s’était déjà soldée par une fin de non recevoir du Conseil d’Etat.

 

L’avenant numéro 2 de la Convention de 2011, signé en 2012, instaure à vrai dire un dispositif moins sévère que celui de 2011. Le médecin qui ne télétransmet pas assez s’expose certes à un risque de sanction «en cas de non-respect de manière systématique de l’obligation de transmission électronique». Dans ces cas, il encourt une suspension de trois à six mois de la participation de l’Assurance maladie à ses cotisations sociales en secteur 1 ou une sanction financière d’un montant équivalent en secteur 2. Mais à la différence ce qui avait été imaginé par la loi Bachelot, il n’est plus fait référence à un seuil minimal de télétransmission. Ce qui dans un contexte de tensions autour des FSP ou des imprimés Cerfa ces derniers temps dans certaines caisses change bien des choses.

Pour sa part, le SMAER accueille la décision avec une pointe de sarcasme. "La lecture de la décision concernant la télétransmission permet de comprendre pourquoi les seules institutions dans lesquelles les français ont encore confiance sont la gendarmerie et l’armée... Le combat continue !" lache-t-il dans un communiqué.

Source : Legeneraliste.fr
Commentez 5 Commentaires
 
francine d Autre 28.04.2015 à 19h12

Francine D : retraitée
Messieurs les médecins vous écrivez sur un sujet que vous ne connaissez pas . Il faudrait vous faire un cours théorique et pratique ainsi vous seriez des défenseurs des FSE. Lire la suite

Répondre
 
christine l Médecin ou Interne 21.03.2014 à 15h02

profession vautrée et syndicats muets.. donc vautrée et non défendue
Nous sommes des serpillières

Répondre
 
BERNARD L Médecin ou Interne 18.03.2014 à 22h41

Faire gratos le boulot de la sécu relève de la servitude volontaire.
Pour vivre heureux, vivons couché, en attendant d'empocher son petit bakchich nommé ROSP....
Je ne vois pas d'autre profession Lire la suite

Répondre
 
Francoise s Médecin ou Interne 18.03.2014 à 19h50

et quand le systeme est défaillant on fait quoi ??

Répondre
 
YVAN R Autre Professionnel Santé 18.03.2014 à 20h53

On voit que vous ne savez absolument rien de la télétransmission

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Consultation personne obèse

Obésité des patients : gare à la grossophobie !

Consulter pour une angine et repartir avec une bonne leçon sur la chirurgie bariatrique. L’expérience, vécue par Daria, cofondatrice du collectif Gras politique, peut laisser des traces. « À peine...5

À Bourth, une généraliste file à l'anglaise

Désert médical

« Comptez sur moi, je viendrai avec vous aux vœux ». La promesse faite par le Dr S. au maire de Bourth (Eure) Jacky Vivier s’est envolée. À... 10

Idomed, la solution télémédecine pour pallier au manque de visites à Paris

telemedecine

Idomed : infirmière à domicile et médecin à distance. Derrière ce nom et ce concept se cache un projet de télémédecine qui se lance cette... 1

Urologie L’hyperactivité vésicale Abonné

Urologie - L’hyperactivité vésicale-0

Même si, chez la femme, ce syndrome est assez souvent idiopathique, il est important de rechercher et de traiter les causes sous-jacentes.... Commenter

Recommandation SATURNISME : QUELS ENFANTS DÉPISTER ? Abonné

peinture plomb

Le Haut conseil de santé publique (HCSP) vient d’actualiser ses recommandations sur le dépistage et la prise en charge des intoxications... Commenter

A découvrir