C’est arrivé le… 16 mars 1867.

C’est arrivé le… 16 mars 1867.

16.03.2014
  • C’est arrivé le… 16 mars 1867.  - 1

    C’est arrivé le… 16 mars 1867.

Joseph Lister introduit pour la première fois la notion d’antisepsie dans un article intitulé « Du principe d'antisepsie dans la pratique médicale. » Le chirugien britannique présentait ainsi son invention : « Qu'il fût éminemment souhaitable d'empêcher l'éventuelle suppuration des plaies, à cause des risques qu'elle entraîne, semblait jusqu'alors apparemment inaccessible, car il paraissait impossible d'essayer d'exclure l'oxygène généralement considéré comme l'agent par lequel la putréfaction était réalisée. Mais quand il fut prouvé par les recherches de Pasteur que la septicité de l'atmosphère dépendait, non de l'oxygène ou d'un autre constituant gazeux, mais de microorganismes en suspension dans l'air, tirant leur énergie de leur vitalité, il m'apparut que la décomposition dans un tissu lésé pouvait être empêchée sans exclure l'air, en y appliquant un pansement capable de détruire la vie des particules infectieuses que l'air transporte. »

En 1865, Joseph Lister avait découvert la théorie des germes formulée par Pasteur sur la putréfaction. Il en avait déduit que l'apparition de pus dans une plaie n'est pas un facteur de cicatrisation mais une preuve de la mortification des tissus.

Lister parvint en 1869 à réduire le taux de mortalité opératoire de 50 à 15 % en traitant ses instruments de chirurgie, les blouses opératoires et les blessures au phénol, Il faudra cependant attendre encore les années 1880 pour que l’antisepsie soit acceptée par tous.

Source : Legeneraliste.fr
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
.

Moins chers, mais source d'inégalités : un bilan mitigé des réseaux des soins

Les assureurs complémentaires rêvent toujours de pouvoir contracter avec les médecins. Une enquête menée par l'IGAS montre que plus des trois quarts des mutuelles, institution de prévoyance ou...Commenter

Bactéries résistantes : pas assez de traitements innovants en développement, selon l'OMS

.

Face à la menace croissante des bactéries résistantes la production de nouveaux antibiotiques n'est pas à la hauteur, selon l'OMS. Dans un... 2

Dépassements : la Cour des comptes casse le CAS

.

Leurs effets seraient "limités et très coûteux". Dans son rapport 2017 sur le financement de la Sécu, la Cour des comptes n'y va pas de... Commenter

Dermatologie LE PSEUDO-XANTHOME ELASTIQUE Abonné

pseudo-xanthome

Certaines pathologies héréditaires induisent une altération du tissu élastique. Compte tenu des conséquences au niveau de différents... Commenter

Médecine du sport LE CERTIFICAT DE NON CONTRE-INDICATION AU SPORT EN 2017 Abonné

certificat sportif

Jusqu’à présent, l’obtention d’une licence sportive était conditionnée par la rédaction d’un certificat médical annuel de non... Commenter

A découvrir