[VIDEO] CSMF, J – 8 : Ortiz, Rey, leur projet pour la médecine générale

[VIDEO] CSMF, J – 8 : Ortiz, Rey, leur projet pour la médecine générale

15.03.2014

J-8 pour l’élection du successeur de Michel Chassang à la CSMF. Comme prévu, deux spécialistes se font face pour postuler à la présidence : le gastroentérologue de Saint Laurent du Var, Jean-François Rey et le néphrologue de Cabestany, Jean-Paul Ortiz.

Sur le papier, le premier fait figure de favori si l’on tient compte du fait que, président sortant de l’UMESPE, il a fonctionné 12 ans en tandem avec Michel Chassang. On murmure d’ailleurs que le généraliste du Cantal a adoubé en lui son poulain, même si ni l’un ni l’autre ne le diront. Autre avantage pour Jean-François Rey : il  s’est déjà imposé face à son concurrent il y a quatre ans pour la présidence de la branche spécialistes de la CSMF.

En face, Jean-Paul Ortiz apparaît dans les habits du challenger. Même s’il bénéficie lui aussi de deux atouts, son âge (57 contre 66 ans à son adversaire) et son positionnement actuel en région (il préside l’URPS Languedoc-Roussillon). Tout cela fait qu’une surprise n’est pas à exclure, même s’il est bien difficile de prévoir ce qui peut ressortir du Conseil confédéral, ce micro corps électoral d’une cinquantaine de personnes;

Une bataille plus ouverte que prévue

Dans ce contexte, l’élection d’un nouveau chef de file dans la branche spécialistes de la CSMF ce samedi 15 mars était d’ailleurs à observer de très près. Près de 8000 spécialistes étaient appelés à départager le cardiologue Eric Perchicot et le gastro-entérologue Patrick Gasser, président de l’URPS Pays-de-Loire. La victoire du second (par 5350 voix contre 2326) est un revers pour Jean-François Rey, qui en appelant ses confrères spécialistes à voter « en choisissant la continuité par rapport au Bureau actuel », avait affiché sa préférence pour l'autre candidat, trésorier adjoint de l’UMESPE. La victoire ce week-end de Patrick Gasser est un imprévu pour le Dr Rey qui rend sans doute plus ouverte que prévue la bataille pour la plus haute marche de la CSMF le 22 mars.

Mais pour l’heure, n’anticipons pas. legeneraliste.fr a posé deux questions aux deux candidats, Jean-François Rey et Jean-Paul Ortiz, en leur demandant ce qui les distinguait l’un et l’autre et ce que chacun des deux spécialistes propose pour les médecins généralistes.

[Vidéo] : Qu’est ce qui différencie votre projet de celui votre concurrent ?

Chacun sa feuille de route
 

 

[Vidéo] : Quel est votre projet pour les médecins généralistes ?
 

Chacun sa vision de la médecine générale
 

 

Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Edouard Philippe

Pas d'impôts dans les déserts : Matignon songe à créer des zones franches réservées aux médecins 

La défiscalisation pour éviter la coercition ? Selon France Info, Édouard Philippe souhaite créer de nouvelles zones franches réservées aux médecins. En clair, un praticien s’installant dans l’une...12

Le boom des maîtres de stage ouvre la voie au DES de médecine générale en 4 ans, selon le CNGE

MSU

La forte augmentation du nombre de maîtres de stage universitaires – +13,7 % en un an – qui porte leur effectif à plus de 10 700 MSU, selon... 2

Il n'y a pas de « fichage » des « Gilets jaunes », assurent les autorités sanitaires

Gilets jaunes

L'Assistance publique - Hôpitaux de Paris (AP-HP) et l'Agence régionale de santé Île-de-France ont rejeté samedi des accusations de «... 3

Gériatrie LA FRAGILITÉ DES PERSONNES ÂGÉES ET SA DÉTECTION EN MÉDECINE GÉNÉRALE Abonné

Consultation

La fragilité est un syndrome clinique qui concerne 10 % à 20 % des 65 ans et plus. Sa détection et la mise en place d'un plan de soins... 1

Parasitologie L'ASCARIDIOSE Abonné

L'ASCARIDIOSE

L’ascaridiose est la parasitose tropicale la plus fréquente. En Europe, la contamination est pauci-parasitaire, et souvent la clinique... Commenter

A découvrir