Quatre ans de prison pour contamination VIH

Quatre ans de prison pour contamination VIH

15.03.2014

Un Sud-Africain de 54 ans a été condamné en son absence, par le tribunal correctionnel de Mulhouse (Haut-Rhin), à quatre ans de prison ferme, pour avoir contaminé sa partenaire avec le virus du sida. L'homme, chorégraphe de profession, a été condamné pour "administration de substance nuisible". Il était poursuivi pour avoir sciemment dissimulé à sa compagne qu'il était séropositif, et pour l'avoir contaminée entre 2005 et 2007 lorsqu'ils vivaient ensemble à Mulhouse. La victime avait elle-même découvert sa séropositivité, en novembre 2007, en même temps qu'elle apprenait être enceinte de son deuxième enfant.

L'enquête a en outre établi que le prévenu avait contaminé au moins deux autres femmes dans des conditions similaires, à l'étranger. Un mandat d'arrêt a été délivré contre le quinquagénaire. "On ne sait pas où il se trouve. Il est sans doute à l'étranger. Tout ce qu'on espère, c'est qu'il va arrêter, et se protéger", a dit la magistrate à l'Agence France Presse.

Plusieurs affaires similaires ont été jugées ces dernières années, avec des condamnations parfois très différentes : à Bobigny fin janvier, en 2011 à Paris et à Nantes et en 2009 à Aix-en-Provence.

Source : Legeneraliste.fr
Commentez 1 Commentaire
 
EMMANUEL G Médecin ou Interne 16.03.2014 à 16h24

C'est une véritable condamnation à mort qu'il distribue allègrement ? Il faudrait suspendre tout traitement et, en prison, le laisser seul prendre conscience de ses méfaits. Mais on sait bien que ce Lire la suite

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
.

Moins chers, mais source d'inégalités : un bilan mitigé des réseaux des soins

Les assureurs complémentaires rêvent toujours de pouvoir contracter avec les médecins. Une enquête menée par l'IGAS montre que plus des trois quarts des mutuelles, institution de prévoyance ou...Commenter

Bactéries résistantes : pas assez de traitements innovants en développement, selon l'OMS

.

Face à la menace croissante des bactéries résistantes la production de nouveaux antibiotiques n'est pas à la hauteur, selon l'OMS. Dans un... 2

Dépassements : la Cour des comptes casse le CAS

.

Leurs effets seraient "limités et très coûteux". Dans son rapport 2017 sur le financement de la Sécu, la Cour des comptes n'y va pas de... 1

Dermatologie LE PSEUDO-XANTHOME ELASTIQUE Abonné

pseudo-xanthome

Certaines pathologies héréditaires induisent une altération du tissu élastique. Compte tenu des conséquences au niveau de différents... Commenter

Médecine du sport LE CERTIFICAT DE NON CONTRE-INDICATION AU SPORT EN 2017 Abonné

certificat sportif

Jusqu’à présent, l’obtention d’une licence sportive était conditionnée par la rédaction d’un certificat médical annuel de non... Commenter

A découvrir