L’ordonnance de la HAS pour la durée de séjour en maternité

L’ordonnance de la HAS pour la durée de séjour en maternité

13.03.2014
  • L’ordonnance de la HAS pour la durée de séjour en maternité - 1

    L’ordonnance de la HAS pour la durée de séjour en maternité

La Haute autorité de Santé vient de préconiser des durées des séjours en maternité dans des recommandations publiées jeudi visant à mieux organiser l'accompagnement des jeunes mamans et de leur enfant une fois de retour à leur domicile. A partir de l'heure de naissance de l'enfant, la HAS recommande ainsi que la sortie standard se fasse entre 72 et 96 heures après un accouchement par voie basse et entre 96 et 120 heures après un accouchement par césarienne pour la naissance d'un nouveau-né unique sans complications.

Par ailleurs, la HAS recommande d'anticiper le retour à domicile en choisissant tôt un professionnel (sage-femme ou médecin) référent pour les jours qui suivent la sortie de la maternité. Ce professionnel est chargé de repérer des situations à risque et d'orienter la femme vers d'autres professionnels en cas de complication. Charge à lui aussi de conseiller les jeunes parents sur les soins à réaliser dans le premier mois de leur enfant.

Pour les quelques 800.000 accouchements pratiqués en France chaque année, la durée moyenne de séjour reste supérieur aux recos de la HAS et à la moyenne des pays développés : 4,3 jours contre 3,1 dans l’OCDE. Depuis 2013, un dispositif permet cependant d'améliorer la prise en charge, par des sages-femmes, de jeunes mamans à leur domicile, alors que les séjours à la maternité sont de plus en plus courts. Ce dispositif a été expérimenté dès 2010. Selon une étude de la Cnam, les premiers résultats concluaient à une durée de séjour des femmes de 3,98 jours, contre 4,16 jours pour les accouchements uniques et physiologiques en 2012.

Source : Legeneraliste.fr
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Harcèlement

86 % des internes victimes de sexisme, 1 sur 10 de harcèlement sexuel

L’heure est à la dénonciation des comportements sexistes et du harcèlement, mais les internes en médecine n’ont pas attendu l’affaire Weinstein pour s’en préoccuper. En septembre dernier, l...Commenter

Thyrofix, une cinquième spécialité à base de lévothyroxine disponible dès décembre

Pharmacie

Après le Lévothyrox, l’Euthyrox, la L-Thyroxin Henning, et L-Thyroxine Serb en gouttes voilà le Thyrofix. Dans un communiqué publié ce... Commenter

Le Sénat a peu retouché le PLFSS 2018 qui sera soumis au vote mardi

Sénat

En attendant le vote solennel de mardi, les sénateurs ont bouclé l'examen en première lecture du projet de loi de financement de la... Commenter

Infectiologie SPORT ET PATHOLOGIES INFECTIEUSES DE L'ENFANT Abonné

Sport

Les pédiatres infectiologues américains viennent de publier des recommandations sur la prise en charge et la prévention des pathologies... Commenter

Nutrition BOISSONS ÉNERGISANTES : PAS SANS RISQUES Abonné

boisson

Elles connaissent un franc succès auprès des jeunes, sportifs ou non. Cocktails de stimulants comme la caféine, la taurine, le... Commenter

A découvrir