Les stéthoscopes sont plus sales que les mains des médecins

Les stéthoscopes sont plus sales que les mains des médecins

08.03.2014
  • Les stéthoscopes sont plus sales que les mains des médecins-1

    Les stéthoscopes sont plus sales que les mains des médecins

Les stéthoscopes des médecins seraient plus sales que leurs mains, selon une étude dirigée par le Pr Didier Pittet des Hôpitaux universitaires de Genève, publiée dans le numéro de mars de la revue "Mayo Clinic Proceedings". D’après cette étude en effet, les médecins ne le désinfectent pas alors que la plupart d’entre eux se frictionnent systématiquement les mains avec un gel hydroalcoolique avant et après un contact avec un patient. En tout, 83 patients et trois médecins ont pris part à l’étude. Les prélèvements faits sur les stéthoscopes ont révélé qu’il y a plus d'agents pathogènes - notamment le Staphylocoque doré, souvent impliquée dans les infections nosocomiales - sur la membrane et le tube du stéthoscope que sur la paume des mains des médecins.

 

[VIDÉO] : L’explication du Pr Pittet (en anglais)
 

Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Congrès Isnar

En direct du Congrès de l'Isnar-IMG Agnès Buzyn rassure les internes sur la coercition, mais botte en touche sur les conditions de travail

Après un rendez-vous manqué l’année dernière à cause des intempéries, la ministre de la Santé était cette année bien présente physiquement au 20e Congrès de l’Intersyndicale des internes de...3

[VIDEO] Accès des salariés, indépendance des actions en Congrès, organisme pro-syndicats ... la directrice générale de l'ANDPC répond à vos questions - 2/2

[VIDEO] Accès des salariés, indépendance des actions en Congrès, organisme pro-syndicats ... la directrice générale de l'ANDPC répond à vos questions - 2/2-0

Les médecins ont encore un an pour répondre à leur obligation triennale de développement professionnel continu (DPC). Les généralistes... Commenter

Téléconsultation, télé-expertise : qu'est-ce que ça change ? Deux généralistes témoignent

Adrien Naegelen et Nicolas de Chanaud

À l'occasion d'un colloque sur la télémédecine en libéral, organisé par l'URPS Ile-de-France jeudi dernier, deux jeunes généralistes parisie... 2

Gastro-entérologie LE BON USAGE DES INHIBITEURS DE LA POMPE À PROTONS Abonné

IPP

Les IPP ont révolutionné la prise en charge des maladies liées à l’acide gastrique. Mais 60 % des prescriptions sont hors AMM, selon... Commenter

Prévention DIABÈTE : À QUOI SERT LE CONTRÔLE DES FACTEURS DE RISQUE ? Abonné

Diabète

Cette étude du NEJM, menée en vraie vie, suggère que lorsque tous les facteurs de risque d’un patient DT2 sont contrôlés, la probabilité de... Commenter

A découvrir