Et si l’Alzheimer était la première cause de mortalité...

Et si l’Alzheimer était la première cause de mortalité...

06.03.2014
  • Et si l’Alzheimer était la première cause de mortalité... - 1

    Et si l’Alzheimer était la première cause de mortalité...

La maladie d'Alzheimer pourrait être responsable de presque autant de décès que les pathologies cardio-vasculaires ou le cancer. C’est une étude américaine qui le suggère. Publiée mercredi dans la revue Neurology, elle arrive à cette conclusion, qui peut paraître surprenante, alors que la maladie d'Alzheimer est actuellement au sixième rang dans la liste des principales causes de mortalité aux Etats-Unis, loin derrière les maladies cardio-vasculaires et le cancer qui occupent les deux premières places, selon des statistiques des Centres fédéraux de contrôle et de prévention des maladies (CDC).

Ces données sont basées sur les certificats de décès. Or les auteurs de l’étude pensent que l’Alzheimer y était sans doute sous-déclarée. "La maladie d'Alzheimer et d'autres formes de démence souvent ne figurent pas dans les certificats de décès et les dossiers médicaux", explique le Dr Bryan James, du Centre médical de l'Université Rush à Chicago. "Ces documents indiquent le plus communément la cause directe et immédiate de la mort comme une pneumonie plutôt que de mentionner la démence comme une cause sous-jacente", ajoute le Dr James. Il note aussi la difficulté d'identifier une simple cause de décès chez la plupart des personnes âgées alors que de multiples problèmes de santé en sont généralement responsables.

Pour cette étude, ce chercheur a suivi un groupe de 2.566 personnes âgées de 65 ans et plus avec une moyenne d'âge de 78 ans qui ont subi un test annuel pour déterminer si elles souffraient ou pas de démence. Le taux de mortalité était ainsi quatre fois plus élevé chez les personnes souffrant de la maladie d' Alzheimer chez les 75 à 84 ans et près de trois fois pour celles de 85 ans et plus. Au total, plus d'un tiers de tous les décès dans ces groupes d'âge ont été attribués à Alzheimer. On est très loin des estimations habituelles rapportées par les statistiques de mortalité aux Etats-Unis ou en France.

5 à 6 fois plus de décès

"Les estimations produites par notre analyse des dossiers médicaux suggèrent que les décès résultant de la maladie d'Alzheimer dépassent largement les chiffres des CDC reflétés dans les certificats de décès", conclut le Dr James. En extrapolant ces résultats, le Dr James, arrive à un nombre estimé de 503.400 décès d'Alzheimer dans la population américaine de plus de 75 ans en 2010, ce qui est cinq à six fois plus élevé que les 83.494 morts enregistrées par les CDC basées sur les certificats de décès.

Ces chiffres ont de quoi inquiéter, alors même que les projections récentes sur la maladie, que ce soit aux Etats-Unis ou dans le monde renvoient à une véritable explosion dans les décennies à venir. La publication de cette étude coïncide avec le lancement lundi prochain en France par la Fédération pour la recherche sur le cerveau (FRC) du Neurodon, sa campagne annuelle visant à sensibiliser l'opinion et à rassembler des fonds pour la recherche sur le cerveaux (Alzheimer, Parkinson, épilepsie,...). Selon la FRC, la France compte actuellement plus de 800.000 personnes atteintes de démences de type Alzheimer. La nouvelle campagne de collecte se déroulera jusqu'au dimanche 16 mars parallèlement à la "semaine du cerveau" qui sera marquée par des conférences, exposés et débats organisés à Paris et en province.

Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
.

Assistants : 100 généralistes disent non à « l'abattage » et proposent des pistes pour libérer du temps médical

La dernière séance de négociation conventionnelle sur les assistants médicaux a été la goutte de trop dans un vase déjà bien rempli. Une centaine de médecins généralistes a signé hier soir une...7

L’ANSM alerte sur les risques de deux anabolisants et brûleurs de graisse vendus sur Internet

corps

L’ANSM a identifié la présence de substances non autorisées et dangereuses pour la santé, le clenbutérol et le stanozolol, dans les... 1

400 généralistes salariés bientôt recrutés dans les déserts : pourquoi ReAGJIR y croit

Image d'illustration

Le recrutement des 400 postes de médecins généralistes dans les hôpitaux de proximité annoncé en septembre par le président de la... 1

Gastro-entérologie LE BON USAGE DES INHIBITEURS DE LA POMPE À PROTONS Abonné

IPP

Les IPP ont révolutionné la prise en charge des maladies liées à l’acide gastrique. Mais 60 % des prescriptions sont hors AMM, selon... Commenter

Prévention DIABÈTE : À QUOI SERT LE CONTRÔLE DES FACTEURS DE RISQUE ? Abonné

Diabète

Cette étude du NEJM, menée en vraie vie, suggère que lorsque tous les facteurs de risque d’un patient DT2 sont contrôlés, la probabilité de... Commenter

A découvrir