Bref retour au ministère de la Santé pour Michel Combier, décoré lundi par Marisol Touraine

Bref retour au ministère de la Santé pour Michel Combier, décoré lundi par Marisol Touraine

02.03.2014
  • Bref retour au ministère de la Santé pour Michel Combier, décoré lundi par Marisol Touraine-1

    Bref retour au ministère de la Santé pour Michel Combier, décoré lundi par Marisol Touraine

Pour Michel Combier, c’est l’heure des honneurs, après celui des négos. Chef de file des généralistes de la CSMF depuis 2002, le généraliste toulousain recevra lundi 3 mars ses insignes de chevalier la Légion d’Honneur, sous les ors de l’avenue de Ségur et des mains de la ministre de la Santé elle-même. Ce sont dix ans de leadership dans le syndicalisme médical qui seront célébrés ce jour-là et à travers eux une décennie 2000 aux accents plus contractuels et consensuels avec les pouvoirs publics que les années 90 pour la CSMF.

Car, si Michel Combier relie sa vocation syndicale à l’indignation face au plan Juppé et si son accession à la tête de l’UNOF s'est produite aux lendemains de la grande grève des généralistes de l’hiver 2001-2002, sa présidence de l’UNOF aura plutôt été marquée par le retour de la CSMF dans le champ conventionnel. Avec deux temps forts, qu’il a négociés au côté de Michel Chassang, président de la CSMF : la convention de 2005 qui met en place le dispositif parcours de soins/médecin traitant, puis celle de 2011 qui lance la Rémunération sur Objectifs de Santé Publique (ROSP) sur laquelle le généraliste toulousain a mis sa patte.

 

Michel Combier a passé la main fin 2013 à Luc Duquesnel à la tête de l’UNOF, avec un peu d’avance sur le calendrier. Mais cet amateur de rugby n’a pas complètement raccroché le maillot, puisqu’il a été élu récemment au bureau du Collège de la médecine générale. Il aurait pu être décoré par son ami Michel Chassang. La remise de sa décoration par Marisol Touraine elle-même est sans doute le signe que les relations restent bonnes entre la CSMF et le ministère de la Santé : peut-être pas aussi cordiales que sous Xavier Bertrand, mais bien meilleures que du temps de Roselyne Bachelot, en dépit de certaines divergences ces derniers temps sur le tiers payant ou l’évolution de l’Ondam par exemple. Preuve peut-être de ce bon climat : cette coquille sur l’agenda de Marisol Touraine diffusé vendredi après-midi, qui fait déjà de Michel Combier un officier de la Légion d’honneur, alors que c’est le ruban qu’il va recevoir lundi, et pas encore la rosette !

Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
ordonnance

1 476 comprimés d'anxiolytiques délivrés en 15 jours : un généraliste dénonce les failles des ordonnances sécurisées

Pour le Dr André Linka, généraliste à Istres, c’est l’ineptie de trop. Le médecin a envoyé en juin une lettre ouverte à Agnès Buzyn, au patron de l'Assurance-maladie Nicolas Revel, à l'Ordre des...8

Encéphalite à tiques : rupture de stock des vaccins pour enfants

encéphalite à tiques

L'unique vaccin pour prévenir les encéphalites à tiques chez l'enfant, recommandé pour certains voyages, est en rupture de stock jusqu'à... Commenter

Grippe : une couverture vaccinale d'environ 20% chez le personnel en Ehpad

Ehpad

En 2010, la mise en place d'un dispositif de surveillance spécifique de la grippe dans des établissements d'hébergement pour personnes... 1

Médecine des voyages SANTÉ DES VOYAGEURS 2018 Abonné

Voyage

Encéphalite japonaise, fièvre jaune, paludisme et mise à jour des vaccins courants sont au cœur de l'actualisation des recommandations aux... Commenter

Infectiologie MALADIE DE LYME : LES MANIFESTATIONS PRÉCOCES Abonné

Lyme

Dans le cadre du Plan national de lutte contre la maladie de Lyme de 2016, la HAS vient d’élaborer un protocole de diagnostic et de soins.... Commenter

A découvrir