L'épreuve de force continue entre les cliniques et les pouvoirs publics

L'épreuve de force continue entre les cliniques et les pouvoirs publics

28.02.2014
  • L'épreuve de force continue entre les cliniques et les pouvoirs publics - 1

Malgré la fronde des cliniques qui refusent d'accueillir les étudiants infirmiers en stage, le ministère de la Santé a décidé de baisser leurs tarifs en 2014... tandis que ceux des hôpitaux vont rester stables. Les nouveaux tarifs entreront en vigueur samedi, après la parution vendredi de plusieurs arrêtés tarifaires. Les tarifs des cliniques privées vont ainsi baisser de 0,24% en 2014 (-0,21% en 2013) et ceux des hôpitaux vont se stabiliser (-0,84% en 2013).

A vrai dire, les cliniques -disant régulièrement maltraitées par le gouvernement par rapport au public- avaient anticipé la baisse des tarifs en annonçant qu'elles n'accueilleraient plus les étudiants infirmiers en stage à partir de samedi. Les établissements privés accueillent chaque année 35.000 élèves infirmiers en première, deuxième ou troisième année, sur un total de 90.000. Les stages étant obligatoires pour valider le diplôme en soins infirmiers, c’est plus d’un tiers des effectifs qui se trouvent potentiellement pris en otage.

Evaluant à 7.000 le nombre d'étudiants privés de stages, le ministère de la Santé a néanmoins indiqué jeudi que près de 90% d'entre eux avaient trouvé une solution. D'autres structures - hôpitaux publics, établissements privés à but non lucratif, centres de lutte contre le cancer - les ont accueillis. Dans un communiqué diffusé vendredi en fin d’après-midi, Marisol Touraine salue "la mobilisation générale des agences régionales de santé (ARS) et de l’ensemble des établissements publics et privés à but non lucratif", qui "se poursuit dans l’ensemble des régions pour garantir à chaque étudiant en soins infirmiers la continuité et la qualité de leur formation pratique."

Source : Legeneraliste.fr
Commentez 1 Commentaire
 
bertrand h Médecin ou Interne 28.02.2014 à 19h10

Rien ne peut nous étonner de la part d'une ministre dogmatique !!!

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Crise

Déserts médicaux Ces départements qui ne connaissent pas la crise

Alors que la France médicale se dépeuple de ses généralistes, une douzaine de départements semble encore échapper à la décrue. Attractivité naturelle du territoire, volontarisme des leaders, ou...6

ECN : 94% des postes en médecine générale pourvus, l’Ile-de-France boudée

.

Désormais organisé en plusieurs étapes et de façon virtuelle, l’amphi de garnison des ECNi est arrivé à son terme aujourd’hui. Tous les... 2

Pilules C3G et C4G : la justice classe l'affaire

.

Le parquet de Paris a classé l'enquête ouverte fin 2012 sur les pilules C3G et C4G accusées de favoriser des thromboses veineuses. Au terme... Commenter

Dermatologie LE PSEUDO-XANTHOME ELASTIQUE Abonné

pseudo-xanthome

Certaines pathologies héréditaires induisent une altération du tissu élastique. Compte tenu des conséquences au niveau de différents... Commenter

Médecine du sport LE CERTIFICAT DE NON CONTRE-INDICATION AU SPORT EN 2017 Abonné

certificat sportif

Jusqu’à présent, l’obtention d’une licence sportive était conditionnée par la rédaction d’un certificat médical annuel de non... Commenter

A découvrir