Grippe : les vacances pourraient favoriser la décrue de l’épidémie

Grippe : les vacances pourraient favoriser la décrue de l’épidémie

26.02.2014

L'épidémie de grippe, qui a déjà touché près d'un million de personnes, tend à ralentir et à se stabiliser, selon les réseaux de surveillance de la grippe. Dans son bulletin hebdomadaire, l'Institut de veille sanitaire (InVS) observe mercredi une "stabilisation du nombre de consultations pour syndromes grippaux et de passages aux urgences pour grippe" ainsi qu'une "augmentation modérée du nombre d'hospitalisations et d'admissions en réanimation". Au total, selon des données conjointes des Grog (Groupes régionaux d'observation de la Grippe) et du réseau Sentinelles, l'InVS estime que depuis le début de l'épidémie, 940.000 personnes ont consulté un médecin.

Les régions Rhône-Alpes, PACA, Bourgogne et Champagne-Ardenne étaient la semaine dernière les plus touchées (avec des taux de consultations supérieurs à 600/100.000 habitants contre 438/100.000 en moyenne en métropole). Depuis le 1er novembre 2013, 338 cas de grippe ont été admis en réanimation dont 68 nouveaux cas signalés la semaine dernière. Parmi ces 338 malades, 27 décès au total ont été recensés, ajoute l'institut. 86% des cas graves présentaient un facteur de risque.

D'une façon générale, sur le territoire les virus grippaux de type A sont très majoritaires (A/H3N2 et A/H1N1/2009). Selon le modèle de prévision basé sur les données de ventes de médicaments (partenariat IMS-Health), "l'épidémie est en phase de ralentissement voire de décroissance", relève pour sa part le réseau Sentinelles-Inserm. Les vacances scolaires pourraient favoriser la décrue épidémique, avancent de leur côté les Grog qui jugent pour leur part que l'Ile-de-France (en vacances la semaine dernière et jusqu'à lundi) est repassée en dessous du seuil épidémique.

Source : Legeneraliste.fr
Commentez 1 Commentaire
 
FRANCOIS R Médecin ou Interne 19.03.2014 à 22h26

L idée de 15 jours de vacances plutôt qu une semaine autrefois permet de casser l'épidémie si toutefois celle ci a déjà bien atteint ses trois semaines au moins au dessus du seuil .
Évidemment on Lire la suite

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Douleur

[Vidéo] Un Livre Blanc souligne les lacunes dans la prise en charge de la douleur

La Société Française d'Etude et de Traitement de la Douleur (SFETD) a présenté mardi 17 octobre le Livre blanc de la douleur 2017, alertant sur l’insuffisante prise en charge de la douleur en...Commenter

Lévothyrox, perquisition à l’ANSM

siège ANSM

Après le siège de Merck à Lyon au début du mois, c’est ce mardi matin celui de l’ANSM à Saint-Denis (photo) qui a été perquisitionné sous... Commenter

Le Défenseur des droits dénonce comme "une regression" les renvois d'étrangers gravement malades

.

Le Défenseur des droits Jacques Toubon a demandé lundi la "suspension immédiate" des renvois de migrants gravement malades, qui ne... Commenter

Sécurité alimentaire LES COMPLÉMENTS ALIMENTAIRES DESTINÉS AUX SPORTIFS Abonné

Complements alimentaires

Une alimentation équilibrée, diversifiée et privilégiant les aliments de haute densité nutritionnelle suffit à satisfaire les besoins... 1

Recherche en Médecine Générale INFECTION URINAIRE : DIAGNOSTIC TROP EMPIRIQUE Abonné

Bandelette urinaire

La prise en charge des infections urinaires (IU) a fait l’objet de recommandations en 2008 publiées par l’Assaps, puis d’une actualisation... 1

A découvrir