Trop de mortalité néonatale selon Save the Children

Trop de mortalité néonatale selon Save the Children

25.02.2014

Un million de bébés meurent chaque année dans les 24 heures de leur vie, affirme un rapport publié mardi par l'ONG Save the Children. Tout en se réjouissant du fait que la mortalité infantile avant l'âge de cinq ans ait été quasiment été divisée par deux sur le globe depuis 1990 (6,6 millions contre 12,6 millions), l'ONG déplore le "peu d'attention accordée à la lutte contre les dangers mortels auxquels font face les nouveaux-nés lorsqu'ils sont les plus vulnérables: à la naissance et au cours du premier mois de leur vie". Selon le rapport, 2,9 millions de nouveaux-nés sont décédés au cours des 28 jours suivant leur naissance.

Ces décès sont dus notamment aux naissances prématurées, aux complications au cours de la naissance et aux infections, selon l'ONG, qui estime que près de la moitié pourraient être évités si chaque mère et chaque nouveau-né avaient accès à des soins qualifiés, administrés pendant le travail. L’ONG regrette que 40 millions de femmes accouchent tous les ans "sans l'assistance d'une sage-femme ou d'un autre agent de santé formé et équipé pour sauver la vie de l'enfant et de la mère". En conséquence, Save the Children demande aux "gouvernements de faire en sorte que d'ici à 2025, chaque naissance soit assistée par des agents de santé formés et équipés".

Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Congrès Isnar

En direct du Congrès de l'Isnar-IMG Agnès Buzyn rassure les internes sur la coercition, mais botte en touche sur les conditions de travail

Après un rendez-vous manqué l’année dernière à cause des intempéries, la ministre de la Santé était cette année bien présente physiquement au 20e Congrès de l’Intersyndicale des internes de...3

[VIDEO] Accès des salariés, indépendance des actions en Congrès, organisme pro-syndicats ... la directrice générale de l'ANDPC répond à vos questions - 2/2

[VIDEO] Accès des salariés, indépendance des actions en Congrès, organisme pro-syndicats ... la directrice générale de l'ANDPC répond à vos questions - 2/2-0

Les médecins ont encore un an pour répondre à leur obligation triennale de développement professionnel continu (DPC). Les généralistes... Commenter

Téléconsultation, télé-expertise : qu'est-ce que ça change ? Deux généralistes témoignent

Adrien Naegelen et Nicolas de Chanaud

À l'occasion d'un colloque sur la télémédecine en libéral, organisé par l'URPS Ile-de-France jeudi dernier, deux jeunes généralistes parisie... 2

Gastro-entérologie LE BON USAGE DES INHIBITEURS DE LA POMPE À PROTONS Abonné

IPP

Les IPP ont révolutionné la prise en charge des maladies liées à l’acide gastrique. Mais 60 % des prescriptions sont hors AMM, selon... Commenter

Prévention DIABÈTE : À QUOI SERT LE CONTRÔLE DES FACTEURS DE RISQUE ? Abonné

Diabète

Cette étude du NEJM, menée en vraie vie, suggère que lorsque tous les facteurs de risque d’un patient DT2 sont contrôlés, la probabilité de... Commenter

A découvrir