Rémunération du travail en équipe : MG France propose d’inclure aussi les médecins isolés

Rémunération du travail en équipe : MG France propose d’inclure aussi les médecins isolés

25.02.2014
  • Rémunération du travail en équipe : MG France propose d’inclure aussi les médecins isolés - 1

Alors que les négociations sur la rémunération du travail en équipe doivent débuter en mars, MG France rappelle que les « contrats type » qui permettront de mettre en place cette rémunération devront également concerner les professionnels isolés. Pour le syndicat de médecins généralistes, cette nouvelle rémunération ne doit pas pénaliser les praticiens exerçant seuls. Ainsi, dès lors qu’ils s’engageront dans un protocole écrit sur des actions de soins, de dépistage, de prévention ou d’éducation thérapeutique, validées par l’Agence régionale de santé (ARS), les médecins traitants pourront avoir droit à une rémunération de travail en équipe (RTE), réclame MG.

MG France estime ensuite qu’un deuxième niveau concerne cette fois, les exercices collectifs. Et que l’engagement de travail en équipe de soins primaires (ESP) (association, maison de santé pluridisciplinaire, groupe de professionnels de santé, centre de santé) puisse être «juridiquement formalisé» et que les professionnels de santé soient en mesure de concevoir et de proposer un projet de santé autour de la patientèle des médecins traitant engagés dans l’ESP. Après avoir été reconnue par l’ARS, l’équipe se verra alors attribuer «une dotation en fonction de la patientèle couverte, des services rendus, de son mode d’organisation, en priorité un secrétariat partagé et un système d’information commun», précise le communiqué du syndicat.

MG demande vise enfin tout "projet territorial." Dans l’esprit du syndicat de Claude Leicher, le projet en question devra concerner «la population d’un territoire et organiser la continuité des soins, les actions de santé publique, les nouveaux services aux patients et les relations avec l’hôpital». Ainsi, tous les professionnels, qu’ils soient isolés, en maisons de santé pluridisciplinaire ou en centres de santé, pourvus qu’ils soient réunis autour d’un projet de santé territorial commun, devraient pouvoir bénéficier dans ce cadre d’une rémunération supplémentaire.

Source : Legeneraliste.fr
Commentez 1 Commentaire
 
Anne-Claire M Médecin ou Interne 26.02.2014 à 13h40

"un protocole écrit"... Et des paperasses, et des paperasses !!!
Qu'on honore décemment les médecins, et qu'on leur donne les moyens de s'organiser sans devoir passer sous les fourches caudines des b Lire la suite

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
ouv

Maladie athéromateuse40 ans d’angioplastie... et encore des questions

Quarante ans après la première intervention chez l’homme, l’angioplastie a révolutionné la prise en charge des syndromes coronariens et la cardiologie interventionnelle s’attaque désormais à d...Commenter

Vaccination et aluminium, un article du Parisien sème le doute

vaccins

Bombe à retardement ou pétard mouillé ? Dans son édition d’aujourd’hui le Parisien dévoile les conclusions « d’un rapport sérieux et inédit... 2

Saône-et-Loire : top départ pour le premier Centre départemental de santé qui recrute 30 généralistes salariés

.

C'est une première en France. La Saône-et-Loire a présenté ce mercredi lors de son assemblée départmentale la création de son Centre... 11

Dermatologie LE PSEUDO-XANTHOME ELASTIQUE Abonné

pseudo-xanthome

Certaines pathologies héréditaires induisent une altération du tissu élastique. Compte tenu des conséquences au niveau de différents... Commenter

Médecine du sport LE CERTIFICAT DE NON CONTRE-INDICATION AU SPORT EN 2017 Abonné

certificat sportif

Jusqu’à présent, l’obtention d’une licence sportive était conditionnée par la rédaction d’un certificat médical annuel de non... Commenter

A découvrir