Sécurité : protocole entre les hôpitaux de l’AP-HP, la préfecture et la police

Sécurité : protocole entre les hôpitaux de l’AP-HP, la préfecture et la police

24.02.2014
  • Sécurité : protocole entre les hôpitaux de l’AP-HP, la préfecture et la police - 1

    Sécurité : protocole entre les hôpitaux de l’AP-HP, la préfecture et la police

Les "bonnes pratiques" pour la sécurité des hôpitaux parisiens (AP-HP) ont été formalisées dans un accord signé lundi avec la préfecture de police et le parquet de Paris. Dans le cadre de cet accord, des fiches techniques ont été élaborées pour "généraliser les bonnes pratiques" face à certaines situations : l'agression d'un membre du personnel, l'audition par la police d'un patient hospitalisé, la découverte d'une arme dans un couloir ou encore des vols de médicaments. En outre, le parquet s'engage à communiquer régulièrement à l'AP-HP les suites données aux plaintes déposées par les personnels de santé et la préfecture de police propose aux établissements des audits de sécurité. L'initiative, qui concerne pour le moment 18 hôpitaux parisiens, a vocation à s'étendre aux établissements de la petite couronne (Hauts-de-Seine, Seine-Saint-Denis et Val-de-Marne), a précisé le préfet de police, Bernard Boucault.

En 2013, 1.343 atteintes au personnes (insultes, provocations, menaces, violences volontaires...) et 2.056 atteintes aux biens ont été recensées au sein de l'Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP), en hausse de près de 15% par rapport à l'année précédente. "Il y a un peu plus de tension (...) une tendance qui nécessite plus de vigilance", a déclaré le directeur général de l'AP-HP, Martin Hirsch, lors de la signature de l'accord avec le parquet de Paris et la préfecture de police. En septembre dernier, un plan contre la violence avait été adopté par les hôpitaux de Marseille. En 2011, un protocole du même type avait été signé entre le ministère de l’Intérieur et les représentants des médecins libéraux.

Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Bernard Jomier

Bernard Jomier, un généraliste sur les bancs du Sénat

« Ce sera sans doute mon activité la plus compliquée à arrêter. » Bien que devenu sénateur en septembre dernier, Bernard Jomier voulait absolument continuer à exercer en tant que généraliste. Il a...Commenter

Les dossiers qui ont marqué l'année Santé des LGBT+ : de l'importance d'être un généraliste friendly

Gay pride

De nombreux patients LGBT+ (lesbiennes, gay, bisexuels et trans...), par peur de leur jugement, n’évoquent pas leurs orientations sexuelles... 3

Zoom en vidéo [VIDEO] L’importance de prendre en compte l’orientation sexuelle de ses patients

Zoom en vidéo - [VIDEO] L’importance de prendre en compte l’orientation sexuelle de ses patients-0

Pour la première fois en 2018, le Congrès de Médecine Générale consacrait une plénière à la spécificité du soin pour les personnes LGBTI... 3

Médecine des voyages SANTÉ DES VOYAGEURS 2018 Abonné

Voyage

Encéphalite japonaise, fièvre jaune, paludisme et mise à jour des vaccins courants sont au cœur de l'actualisation des recommandations aux... Commenter

Infectiologie MALADIE DE LYME : LES MANIFESTATIONS PRÉCOCES Abonné

Lyme

Dans le cadre du Plan national de lutte contre la maladie de Lyme de 2016, la HAS vient d’élaborer un protocole de diagnostic et de soins.... Commenter

A découvrir