Loi «anti-cadeaux» : amende pour un laboratoire

Loi «anti-cadeaux» : amende pour un laboratoire

22.02.2014

Une filiale des laboratoires Servier a été condamnée vendredi à 100 000 euros d'amende par le tribunal correctionnel de Nanterre pour avoir dérogé à la loi «anti-cadeaux» en invitant une soixantaine de médecins et leurs familles à un week-end à Venise. Le tribunal a condamné le laboratoire à afficher sa condamnation dans deux journaux spécialisés.

Il est reproché à cette filiale du groupe Servier d'avoir invité en novembre 2005, 58 médecins accompagnés de leurs proches, soit 277 personnes, à un week-end de trois jours à Venise pour un congrès scientifique sur le diabète dont le coût a été évalué à 385 000 euros, soit plus de mille euros par personne. Si la loi «anti-cadeaux» interdit aux professionnels de santé de toucher des «avantages en espèces ou en nature» des entreprises fabriquant des médicaments ou du matériel médical, la participation de l'industrie à des séminaires est autorisée dans certaines conditions et doit être soumise à l'avis de l'Ordre des médecins.

Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
.

Les centres de santé ne veulent pas tomber sous la coupe des cliniques privées

Pour les centres de santé, la rentrée n'amène pas de répit. Alors que les responsables du secteur ont bataillé au printemps dernier pour éviter que la création de nouvelles structures ne soient...4

Les femmes boudent la pilule... mais pas la contraception

Contraception

Même si en 2016, la pilule reste la méthode contraceptive la plus utilisée (36,5%), son utilisation a diminué, avec une baisse de 3,1... 1

Les changements au travail, mauvais pour la santé des salariés

.

Les changements au travail peuvent avoir un impact sur la santé mentale des salariés, selon une étude du ministère du Travail publiée... 1

Allergologie LE TRAITEMENT DE PREMIÈRE INTENTION DE L’ANAPHYLAXIE Abonné

.

Les dernières recommandations françaises et américaines sur l'anaphylaxie relèguent au second plan les anti-H1, les corticoïdes et les B2CA... 4

Diabète SE PIQUER LES DOIGTS : POUR QUOI FAIRE ? Abonné

.

Chez le diabétique de type 2, le ratio bénéfice/risque de l'autosurveillance glycémique est défavorable. Une nouvelle étude qui conforte... Commenter

A découvrir