Ostéoporose - Éduquer pour ne pas tomber

OstéoporoseÉduquer pour ne pas tomber

14.02.2014

La prévalence de l’ostéoporose est en constante augmentation. Pourtant sa prise en charge reste insuffisante et il est nécessaire de poursuivre les efforts de sensibilisation tant auprès des médecins que des patients. à ce titre, l’éducation thérapeutique devrait désormais faire partie de la prise en charge globale des ostéoporotiques. Aujourd’hui, elle est proposée par certains hôpitaux aux patients les plus à risque.

  • Éduquer pour ne pas tomber - 1

Un bon diagnostic et une prescription adaptée ne sont pas suffisants pour venir à bout de l’ostéoporose et de ses complications (fractures). Dans le domaine de l’ostéoporose, le traitement vise à empêcher la survenue de nouvelles fractures. Le patient ne ressent donc aucun effet bénéfique de son traitement.

En revanche, il a de nombreux motifs pour l’arrêter : lassitude, absence d’effets thérapeutiques décelables et crainte des effets secondaires. Il en résulte que plus de 50 %...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre préférence : 1 an au journal Le Généraliste
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
.

Les centres de santé ne veulent pas tomber sous la coupe des cliniques privées

Pour les centres de santé, la rentrée n'amène pas de répit. Alors que les responsables du secteur ont bataillé au printemps dernier pour éviter que la création de nouvelles structures ne soient...4

Les femmes boudent la pilule... mais pas la contraception

Contraception

Même si en 2016, la pilule reste la méthode contraceptive la plus utilisée (36,5%), son utilisation a diminué, avec une baisse de 3,1... 1

Les changements au travail, mauvais pour la santé des salariés

.

Les changements au travail peuvent avoir un impact sur la santé mentale des salariés, selon une étude du ministère du Travail publiée... 1

Allergologie LE TRAITEMENT DE PREMIÈRE INTENTION DE L’ANAPHYLAXIE Abonné

.

Les dernières recommandations françaises et américaines sur l'anaphylaxie relèguent au second plan les anti-H1, les corticoïdes et les B2CA... 4

Diabète SE PIQUER LES DOIGTS : POUR QUOI FAIRE ? Abonné

.

Chez le diabétique de type 2, le ratio bénéfice/risque de l'autosurveillance glycémique est défavorable. Une nouvelle étude qui conforte... Commenter

A découvrir