Les pratiques des CPAM dans le viseur d’un généraliste FMF

Les pratiques des CPAM dans le viseur d’un généraliste FMF

13.02.2014
  • Marcel Garrigou-Grandchamp (FMF)

    Les pratiques des CPAM dans le viseur d’un généraliste FMF

« Elles feraient mieux de balayer devant leurs portes ». Tout en dénonçant la « stigmatisation » dont feraient l’objet certains médecins, le Dr Marcel Garrigou-Grandchamp (photo) se dit « scandalisé » par les pratiques de certaines Caisses d’Assurance maladie qui « ponctionnent sans état d’âme les plus malades et les plus démunis ». Généraliste en secteur 2 à Lyon, le Dr Garrigou-Grandchamp vient donc de lancer « l’observatoire des pratiques des caisses » dont le nom fait écho à "l’observatoire des pratiques tarifaires excessives", prévu par l’avenant n° 8 et censé épingler les gros dépasseurs... Ce militant FMF invite donc ses confrères à lui faire parvenir leurs témoignages. Le premier est déjà en ligne, classé dans la rubrique "le bêtisier des Caisses".

Le plafonnement des franchises non respecté

En cause : le parcours des soins et les franchises médicales. Comme on peut le lire sur le site de l’Assurance maladie, « le montant de la franchise médicale est plafonné à 50 euros par an pour l'ensemble des actes ou prestations concernés ». Or, dans la vraie vie, ce serait loin d’être le cas. Le Dr Garrigou trouve cela d’autant plus « scandaleux » que ce sont d’abord « les plus démunis » qui en font les frais. « Le fait d’être au RSA ne vous dispense pas de payer les franchises » dit-il.

Le formulaire médecin traitant à refaire

Autre sujet de bisbilles, le formulaire médecin traitant qui « ne suit pas le patient quand il change de caisse ou de régime ». Et le Dr Garrigou-Grandchamp de citer le cas d’une de ses patientes, veuve, remboursée a minima comme si elle avait fait du hors parcours alors que c’était bien lui son médecin traitant! Ou d’un étudiant qui aurait dû, lui aussi, refaire la déclaration médecin traitant lors de son changement de régime... Le généraliste lyonnais voudrait tout simplement qu’on n’ait pas besoin de refaire un formulaire à chaque changement de situation ou de régime. Impossible? Apparemment non. « Les patients en ALD ne sont pas obligés de refaire leurs papiers ALD à chaque changement » relève-t-il. Pourquoi ne pas appliquer le même principe au médecin traitant ?

Giulia Gandolfi
Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Désert médical

Plan santé : un « rendez-vous manqué » contre les déserts, selon les maires des petites villes

Le plan santé annoncé mardi par Emmanuel Macron a divisé les médecins. Les 54 mesures de cette refonte du système de santé rendent pour le moins sceptiques les élus des petites villes. « Cette...8

Les jeunes médecins saluent la fin du numerus clausus et des ECNi, trop théoriques

QCM

Le volet formation du Plan Ma santé 2022, présenté par Agnès Buzyn et la ministre de l'Enseignement supérieur Frédérique Vidal ce mardi,... 2

4 000 assistants médicaux, exercice mixte à l'hôpital, fin du numerus clausus Les principales mesures du plan santé d'Emmanuel Macron

Emmanuel Macron

Le plan santé dévoilé mardi par le chef de l'État comprend 54 mesures visant à réformer en profondeur le système de soins pendant le... 8

Pédagogie STRATÉGIES COGNITIVES ET ERREURS DIAGNOSTIQUES Abonné

Ampoule cassee

Comment les médecins font-ils pour poser des diagnostics et pourquoi se trompent-ils parfois ? Face à un patient, les praticiens génèrent... Commenter

Toxicologie  L’INTOXICATION AU PARACÉTAMOL Abonné

Paracetamol

Hautement hépatotoxique aux doses suprathérapeutiques, le paracétamol est à l’origine de l’une des intoxications les plus fréquentes.... Commenter

A découvrir