Les pratiques des CPAM dans le viseur d’un généraliste FMF

Les pratiques des CPAM dans le viseur d’un généraliste FMF

13.02.2014
  • Marcel Garrigou-Grandchamp (FMF)

    Les pratiques des CPAM dans le viseur d’un généraliste FMF

« Elles feraient mieux de balayer devant leurs portes ». Tout en dénonçant la « stigmatisation » dont feraient l’objet certains médecins, le Dr Marcel Garrigou-Grandchamp (photo) se dit « scandalisé » par les pratiques de certaines Caisses d’Assurance maladie qui « ponctionnent sans état d’âme les plus malades et les plus démunis ». Généraliste en secteur 2 à Lyon, le Dr Garrigou-Grandchamp vient donc de lancer « l’observatoire des pratiques des caisses » dont le nom fait écho à "l’observatoire des pratiques tarifaires excessives", prévu par l’avenant n° 8 et censé épingler les gros dépasseurs... Ce militant FMF invite donc ses confrères à lui faire parvenir leurs témoignages. Le premier est déjà en ligne, classé dans la rubrique "le bêtisier des Caisses".

Le plafonnement des franchises non respecté

En cause : le parcours des soins et les franchises médicales. Comme on peut le lire sur le site de l’Assurance maladie, « le montant de la franchise médicale est plafonné à 50 euros par an pour l'ensemble des actes ou prestations concernés ». Or, dans la vraie vie, ce serait loin d’être le cas. Le Dr Garrigou trouve cela d’autant plus « scandaleux » que ce sont d’abord « les plus démunis » qui en font les frais. « Le fait d’être au RSA ne vous dispense pas de payer les franchises » dit-il.

Le formulaire médecin traitant à refaire

Autre sujet de bisbilles, le formulaire médecin traitant qui « ne suit pas le patient quand il change de caisse ou de régime ». Et le Dr Garrigou-Grandchamp de citer le cas d’une de ses patientes, veuve, remboursée a minima comme si elle avait fait du hors parcours alors que c’était bien lui son médecin traitant! Ou d’un étudiant qui aurait dû, lui aussi, refaire la déclaration médecin traitant lors de son changement de régime... Le généraliste lyonnais voudrait tout simplement qu’on n’ait pas besoin de refaire un formulaire à chaque changement de situation ou de régime. Impossible? Apparemment non. « Les patients en ALD ne sont pas obligés de refaire leurs papiers ALD à chaque changement » relève-t-il. Pourquoi ne pas appliquer le même principe au médecin traitant ?

Giulia Gandolfi
Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Siège Cnom

Grève des IVG : un collectif féministe envahit l'Ordre pour demander des sanctions contre le Syngof

Une vingtaine de personnes membres de divers collectifs féministes* ont envahi le siège parisien de l'Ordre des médecins, ce lundi après-midi, pour protester contre la menace de grève de l'IVG du...3

CPTS et assistants « dès 2020 » : l'Académie invite le gouvernement à revoir ses ambitions à la baisse

Académie de médecine

L'Académie de médecine a rendu ce lundi un rapport d'analyse sur le plan « Ma Santé 2022 », le jour-même où démarrait l'examen de la loi... 1

Dépistage du cancer colorectal : participation en baisse malgré le passage au test immunologique

Dépistage cancer colorectal

Décidément les dépistages organisés sont à la peine. Après avoir rapporté en février une baisse de la participation des femmes à celui du... 1

Gastro-entérologie LE SYNDROME DE CHILAÏDITI Abonné

Cliché 1

Le signe et le syndrome de Chilaïditi sont des entités rares et secondaires à une interposition colique entre le foie et le diaphragme... Commenter

Gynécologie L'ENDOMÉTRIOSE Abonné

Endométriose

Retards diagnostiques, mauvaise coordination dans la prise en charge : une grande marge de progrès demeure sur l’endométriose, pathologie... Commenter

A découvrir