La cour des comptes épingle la santé pénitentière

La cour des comptes épingle la santé pénitentière

11.02.2014
  • La cour des comptes épingle la santé pénitentière - 1

    La cour des comptes épingle la santé pénitentière

Tout ça pour ça ? En dépit des efforts déployés ces dernières années, c’est en substance l’appréciation de la Cour des comptes sur l’état de la santé des détenus. Il y a 20 ans la loi de santé transférait la prise en charge sanitaire des détenus de l’administration pénitentiaire à des équipes médicales rattachées à des établissements de santé. Un dispositif que la Cour a évalué dans son rapport annuel présenté mardi.

Le constat dénonce une offre de soins pas encore à la hauteur. Malgré un doublement des personnels de santé, des spécialités médicales comme la psychiatrie n’arrive pas pour l’instant à répondre aux besoins, plus élevés que dans la population générale. En cause selon les magistrats, la faible attractivité de l’exercice médical en prison et les disparités de répartition territoriale des personnels de santé.

Autre point noir, les capacités d’hospitalisation somatiques, avec des lits sécurisés dans les hôpitaux. La difficulté d’organiser le transfert des détenus représenterait notamment un frein important à l’accès à ses services hospitaliers.

La Cour des comptes souligne également des problèmes de prise en charge globale. Difficultés d’accès aux soins, protection sociale ineffective, absence de secret médical font partie des problèmes récurrents, qui affecte la santé des prisonniers.

Enfin du point de vue financier, la santé pénitentiaire est aujourd’hui supportée par l’assurance maladie, et les circuits financiers existant sont montrés du doigt comme lourds et dysfonctionnants. Dans ses recommandations la Cour évoque donc l’éventualité de faire rentrer les détenus dans le champ de la CMU et de la CMU-C.

Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
PNNS

Le bio, les fruits à coques, les légumes secs entrent dans la nouvelle recette du PNNS

Depuis la création des premiers « repères nutritionnels » en 2001, les connaissances sur l’alimentation et l’activité physique ont évolué. À la suite des avis récents de l’Agence nationale de...1

La vaccination antigrippale en pharmacie sera bien étendue à toute la France en 2019

.

Les personnes pour qui la vaccination contre la grippe est recommandée pourront se faire vacciner dans toutes les pharmacies de France dès... 2

Coercition : Agnès Buzyn défend une réforme structurelle plutôt que la contrainte

Agnès Buzyn

Les cahiers de doléances, mis en place dans le cadre du Grand débat, font ressortir un constat clair : les Français considèrent que la... Commenter

ORL DYSFONCTIONNEMENT RHINO-SINUSIEN CHRONIQUE, ÉTAPE DIAGNOSTIQUE Abonné

Dysfonctionnement rhino-sinusien chronique

Devant un dysfonctionnement rhino-sinusien chronique, il importe de ne jamais se lancer dans un traitement, notamment antibiotique et/ou... Commenter

Maladies chroniques GOUTTE : LES INFIRMIÈRES FONT MIEUX QUE LES MÉDECINS Abonné

Goutte

Cette étude anglaise du Lancet montre que la probabilité de contrôler l’uricémie et les crises chez les patients goutteux est trois fois... 2

A découvrir