La cour des comptes épingle la santé pénitentière

La cour des comptes épingle la santé pénitentière

11.02.2014
  • La cour des comptes épingle la santé pénitentière - 1

Tout ça pour ça ? En dépit des efforts déployés ces dernières années, c’est en substance l’appréciation de la Cour des comptes sur l’état de la santé des détenus. Il y a 20 ans la loi de santé transférait la prise en charge sanitaire des détenus de l’administration pénitentiaire à des équipes médicales rattachées à des établissements de santé. Un dispositif que la Cour a évalué dans son rapport annuel présenté mardi.

Le constat dénonce une offre de soins pas encore à la hauteur. Malgré un doublement des personnels de santé, des spécialités médicales comme la psychiatrie n’arrive pas pour l’instant à répondre aux besoins, plus élevés que dans la population générale. En cause selon les magistrats, la faible attractivité de l’exercice médical en prison et les disparités de répartition territoriale des personnels de santé.

Autre point noir, les capacités d’hospitalisation somatiques, avec des lits sécurisés dans les hôpitaux. La difficulté d’organiser le transfert des détenus représenterait notamment un frein important à l’accès à ses services hospitaliers.

La Cour des comptes souligne également des problèmes de prise en charge globale. Difficultés d’accès aux soins, protection sociale ineffective, absence de secret médical font partie des problèmes récurrents, qui affecte la santé des prisonniers.

Enfin du point de vue financier, la santé pénitentiaire est aujourd’hui supportée par l’assurance maladie, et les circuits financiers existant sont montrés du doigt comme lourds et dysfonctionnants. Dans ses recommandations la Cour évoque donc l’éventualité de faire rentrer les détenus dans le champ de la CMU et de la CMU-C.

Source : Legeneraliste.fr
Commentez 2 Commentaires
 
JEAN PIERRE D Médecin ou Interne 12.02.2014 à 09h54

Voilà un article tout à fait agaçant qui ne semble pas, comme bien souvent, gratter plus loin que le discours...

"Malgré un doublement des personnels de santé, des spécialités médicales comme la Lire la suite

Répondre
 
Bertrand P Etudiant en santé 14.02.2014 à 15h58

N'importe quoi

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
.

Moins chers, mais source d'inégalités : un bilan mitigé des réseaux des soins

Les assureurs complémentaires rêvent toujours de pouvoir contracter avec les médecins. Une enquête menée par l'IGAS montre que plus des trois quarts des mutuelles, institution de prévoyance ou...Commenter

Bactéries résistantes : pas assez de traitements innovants en développement, selon l'OMS

.

Face à la menace croissante des bactéries résistantes la production de nouveaux antibiotiques n'est pas à la hauteur, selon l'OMS. Dans un... 2

Dépassements : la Cour des comptes casse le CAS

.

Leurs effets seraient "limités et très coûteux". Dans son rapport 2017 sur le financement de la Sécu, la Cour des comptes n'y va pas de... Commenter

Dermatologie LE PSEUDO-XANTHOME ELASTIQUE Abonné

pseudo-xanthome

Certaines pathologies héréditaires induisent une altération du tissu élastique. Compte tenu des conséquences au niveau de différents... Commenter

Médecine du sport LE CERTIFICAT DE NON CONTRE-INDICATION AU SPORT EN 2017 Abonné

certificat sportif

Jusqu’à présent, l’obtention d’une licence sportive était conditionnée par la rédaction d’un certificat médical annuel de non... Commenter

A découvrir