Touraine se félicite du succès des PTMG et s’impatiente sur les négos médecins-caisses

Touraine se félicite du succès des PTMG et s’impatiente sur les négos médecins-caisses

10.02.2014
  • Touraine se félicite du succès des PTMG et s’impatiente sur les négos médecins-caisses - 1

    Touraine se félicite du succès des PTMG et s’impatiente sur les négos médecins-caisses

Il pleuvait sans cesse sur Chalons ce jour-là... Mais la ministre n’y vit pas de mauvais présage pour l’avenir de son chantier d’attractivité des zones déficitaires. Pas de scoop pourtant en Saône-et-Loire ce lundi 10 février, mais un retour sur plus d’un an d’actions sur les déserts médicaux, depuis le "pacte territoire santé" annoncé en décembre 2012 à Scorbé-sur-Clairveaux : "La transformation profonde de notre système de santé est engagée (...) Les moyens qui ont été mis en place permettent d'aboutir à des résultats concrets : les médecins s'installent plus nombreux dans des territoires fragiles", a-t-elle notamment estimé.

650 médecins correspondants de SAMU

Comme promis, Marisol Touraine est ensuite revenue sur les axes de son plan, après avoir visité les urgences pédiatriques du Centre hospitalier de Chalons-sur-Saone, puis inauguré le nouvel hélicoptère sur le toit de l’établissement. Un dispositif emblématique du dispositif Heli-SMUR qui doit s’articuler avec les médecins généralistes correspondants de SAMU et ainsi concourir à la promesse de François Hollande : que chaque Français soit à moins de trente minutes des urgences. Au passage, Marisol Touraine a indiqué que le gouvernement allait diminuer de moitié fin 2014 le nombre de Français éloignés de plus de 30 minutes d'un accès à des soins urgents : de 2 millions de personnes en 2012 à "moins d'un million à la fin de cette année".

Ainsi 650 médecins correspondants du SAMU, formés et équipés pour intervenir "en avant-poste" des services de secours devraient être installés en 2014, contre 150 en 2012.

PTMG : Rhône-Alpes en pointe, le Nord à la traîne

On retiendra de son discours ensuite que 180 contrats de praticiens territoriaux de médecine générale ont été déjà été signés, que 20 sont en cours et que 200 PTMG supplémentaires sont prévus pour 2014. Mais ça on le savait déjà. "Les trois régions où il y a le plus de PTMG sont Rhône-Alpes (33), Centre (13) et Bourgogne (12)", a-t-elle précisé à la presse. Admettant qu'"il y a des régions qu'il faudra booster un peu. La région Nord-pas-de-Calais n'y est pas" et "n'a pas suffisamment embrayé", puisqu'aucun contrat n'y a été signé, a-t-elle par exemple indiqué. Ça progresse aussi sur les Contrats d’engagement de service public (CESP), signés à ce jour par 1 591 jeunes, puisque ces bourses d’études contre engagement d’installation ont, selon la ministre, progressé de 65% en un an.

Le compteur remonte aussi sur les stages en médecine générale pour les étudiants. Il y a un an, Marisol Touraine en avait promis pour 100% des carabins. On serait en moyenne à 60%, soit un peu plus que les 50% d’il y a un an. Et dans 8 régions, on aurait déjà atteint l’objectif de 100%. Marisol Touraine y voit le signe que la mayonnaise prend et que de plus en plus de futurs médecins auront gouté à un peu de médecine générale durant leurs études.

Des négos le mois prochain sur le travail d’équipe

Au plan national, on a relevé un soupçon d’impatience sur la rémunération du travail d’équipe. La ministre espérait que les négociations médecins-caisses démarrent dès 2013. Elle annonce que finalement celles-ci auront lieu en mars. Et comme ça semble compliqué, elle prévient qu’à défaut d’accord, la loi pourrait courcuircuiter les partenaires conventionnels au printemps... A bon entendeur...

A Chalons, certains acteurs locaux n’ont pas manqué de lui rappeler telles ou telles revendications de la profession. A l’instar de la très dynamique Catherine Aubry, élue (MG France) de l’URPS et cheville ouvrière de la maison de santé pluridisciplinaire de Cluny. Intervenant en lever de rideau avant Marisol Touraine, elle ne s’est pas contentée de vanter les mérites de ce type d’exercice collectif. Elle a aussi suggéré à la ministre de s’inspirer du statut social des PTMG en matière de maternité pour l’étendre à toutes les femmes généralistes ! Chiche ?

De notre envoyée spéciale Caroline Laires-Tavares (avec Paul Bretagne)
Source : Legeneraliste.fr
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
.

Agnès Buzyn annonce la mise en œuvre de la recertification des médecins

Agnès Buzyn avait déjà plutôt séduit l’Ordre des médecins lors de ses discours. La ministre de la Santé pourrait bien avoir à nouveau marqué des points importants jeudi matin lors de l’ouverture du...16

L’adalimumab dans l’uvéite de l’enfant Abonné

« L’arthrite juvénile idiopathique (AJI) est l’affection systémique pédiatrique la plus fréquemment associée à une uvéite non infectieuse ch... Commenter

Smith & nephew au service de la traumato et de la cicatrisation Abonné

Société internationale spécialisée dans les dispositifs médicaux de haute technologie, Smith... Commenter

Sécurité alimentaire LES COMPLÉMENTS ALIMENTAIRES DESTINÉS AUX SPORTIFS Abonné

Complements alimentaires

Une alimentation équilibrée, diversifiée et privilégiant les aliments de haute densité nutritionnelle suffit à satisfaire les besoins... 1

Recherche en Médecine Générale INFECTION URINAIRE : DIAGNOSTIC TROP EMPIRIQUE Abonné

Bandelette urinaire

La prise en charge des infections urinaires (IU) a fait l’objet de recommandations en 2008 publiées par l’Assaps, puis d’une actualisation... 2

A découvrir