Chikungunya aux Antilles : le DGS se rend sur place pour ausculter l’épidémie

Chikungunya aux Antilles : le DGS se rend sur place pour ausculter l’épidémie

08.02.2014

Alors que Marisol Touraine était à La Réunion jeudi dernier, le nouveau directeur général de la Santé (DGS) mettra, en début de semaine prochaine, le cap sur d'autres départements d'outre-mer. Le Pr Benoît Vallet se rendra en effet aux Antilles lundi et mardi pour faire le point sur l'épidémie de chikungunya dans cette zone où le virus est apparu fin 2013 et ne cesse de progresser. Selon le ministère de la santé, la mission du Pr Vallet vise à faire le bilan des "mesures de gestion prises pour protéger la population et lutter contre les moustiques vecteurs", ainsi qu'à faire le point sur "la gestion de la pollution par la chlordécone alors que le troisième plan est en préparation".

Le Directeur général à l'outre-mer (DGOM), Thomas Degos, fera également le déplacement, a précisé le ministère des Outre-mer. Le déplacement débutera à Fort-de-France (Martinique), puis se poursuivra à Basse-Terre et Pointe-à-Pitre (Guadeloupe) et Saint-Martin.

Selon le dernier point de l'Institut de veille sanitaire (InVS), Saint-Martin demeure le territoire le plus touché par le chikungunya et a été placée en état d'"épidémie généralisée". "La circulation du virus reste généralisée avec une stabilisation du nombre de cas cliniquement évocateurs". A Saint-Barthélémy, "la progression de l'épidémie reste modérée" et ce territoire reste classé un cran en dessous de Saint-Martin en "situation épidémique". En Martinique, en revanche, "la circulation du virus s'intensifie". "Le nombre de consultations en médecine de ville continue sa progression, preuve de l'extension de l'épidémie", relève l'InVS. En Guadeloupe, "on assiste à une augmentation de la circulation virale: 18 communes sont maintenant concernées", souligne l'institut. Le département est toujours en phase de "transmission autochtone modérée". En Guyane enfin, "aucune circulation autochtone du virus n'a été mise en évidence à ce jour", note l'InVS.

Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Exercice mixte

400 généralistes tentés par l'exercice mixte pourraient rejoindre les hôpitaux de proximité dès 2019

Pour retrouver une offre de médecine générale dans les territoires qui en sont dépourvus, le gouvernement mise sur le recrutement de 400 omnipraticiens dans les hôpitaux de proximité. Les premiers...Commenter

[VIDEO] Un maire généraliste veut forcer les remplaçants à s'installer, ils lui répondent

 - [VIDEO] Un maire généraliste veut forcer les remplaçants à s'installer, ils lui répondent-0

La santé n’est pas le sujet numéro 1 du Grand débat national, il est même absent des thèmes prioritaires pointés par Emmanuel Macron. Mais... 12

L'Autorité de la concurrence veut revenir sur l'interdiction de publicité pour les médecins

Publicité

Les médecins seront-ils un jour autorisés à faire de la pub ? Après le conseil d’État, l’Autorité de la concurrence ouvre, à son tour, la... 6

ORL DYSFONCTIONNEMENT RHINO-SINUSIEN CHRONIQUE, ÉTAPE DIAGNOSTIQUE Abonné

Dysfonctionnement rhino-sinusien chronique

Devant un dysfonctionnement rhino-sinusien chronique, il importe de ne jamais se lancer dans un traitement, notamment antibiotique et/ou... Commenter

Maladies chroniques GOUTTE : LES INFIRMIÈRES FONT MIEUX QUE LES MÉDECINS Abonné

Goutte

Cette étude anglaise du Lancet montre que la probabilité de contrôler l’uricémie et les crises chez les patients goutteux est trois fois... 2

A découvrir