Bébé décédé : relaxe pour cinq médecins de Montluçon

Bébé décédé : relaxe pour cinq médecins de Montluçon

05.02.2014
  • Bébé décédé : relaxe pour cinq médecins de Montluçon - 1

    Bébé décédé : relaxe pour cinq médecins de Montluçon

Cinq médecins ont été relaxés mardi par le tribunal correctionnel de Montluçon, devant lequel ils avaient comparu pour "homicide involontaire" après le décès d'un bébé d'un an qui avait avalé une pile. Lors de l'audience, le 3 décembre dernier, le parquet avait requis des peines de 12 à 18 mois avec sursis contre ces cinq praticiens, deux pédiatres, un interne aux urgences, un médecin urgentiste et un anesthésiste-réanimateur.

Le 25 mai 2009, les parents d'un petit garçon d'un an l'avaient conduit au CHU Montpied de Clermont-Ferrand, pour faire extraire une pile bouton au lithium qu'il avait avalée accidentellement.Trois jours plus tard, après l'opération et le transfert du bébé à l'Hôtel-Dieu de Clermont, une pédiatre autorisait sa sortie après une endoscopie de contrôle. Le 30 mai, les parents ramenaient à deux reprises l'enfant aux urgences, évoquant des difficultés à respirer. Ils étaient renvoyés chez eux dans l'après-midi, après une consultation décrite comme "rassurante" par l'interne, et revenaient le soir. Là, les médecins constataient une détresse respiratoire mais tardaient à intuber le petit garçon. L'enfant décédait dans la nuit, "probablement d'une fistule" entre oesophage et trachée.

A l'audience, les avocats avaient tous plaidé la relaxe, relevant notamment l'absence de "causalité certaine" entre la prise en charge effectuée par leurs clients et le décès du bébé, d'autant que les parents avaient refusé qu'on autopsie leur fils.

Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
.

Congrès de l'Isnar-IMG à Tours Aides à l'installation : les cafouillages du contrat CESP entre manque d’accompagnement et défaut d’information

Le contrat d’engagement de service public (CESP) a été créé il y a neuf ans. l’Intersyndicale des internes en médecine générale (Isnar-IMG) et l’Anemf ont donc jugé le moment opportun pour en faire...Commenter

Anti-acides et thérapies anticancéreuses ne font pas bon ménage

Femme traitée par chimiothérapie

L’utilisation de médicaments anti-acide impacte de manière négative la survie de patients atteints de cancer et traités par pazopanib... Commenter

La moitié des internes en médecine générale dépasse le temps de travail réglementaire

.

À l’occasion du 20e Congrès de l’Intersyndicale des internes de médecine générale (Isnar-IMG) à Tours, l’organisation a présenté les résulta... 5

Gastro-entérologie LE BON USAGE DES INHIBITEURS DE LA POMPE À PROTONS Abonné

IPP

Les IPP ont révolutionné la prise en charge des maladies liées à l’acide gastrique. Mais 60 % des prescriptions sont hors AMM, selon... Commenter

Prévention DIABÈTE : À QUOI SERT LE CONTRÔLE DES FACTEURS DE RISQUE ? Abonné

Diabète

Cette étude du NEJM, menée en vraie vie, suggère que lorsque tous les facteurs de risque d’un patient DT2 sont contrôlés, la probabilité de... Commenter

A découvrir