Nette reprise des dépenses généralistes en 2013

Nette reprise des dépenses généralistes en 2013

30.01.2014
  • Nette reprise des dépenses généralistes en 2013 - 1

    Nette reprise des dépenses généralistes en 2013

Après une année 2012 catastrophique, qui avait vu les dépenses de remboursement en médecine générale baisser de 1,2% (et de leurs revenus aussi), le poste est en hausse de 2,8% en 2013. La cnamts relie cette reprise à la mise en place du forfait médecin traitant de 5 euros pour tous les patients adultes et à la majoration des consultations des personnes âgées toute revalorisation intervenues cet été et qui "expliquent, en grande partie, l’évolution de ces remboursements de soins", évoque le communiqué de la Sécu. On peut y ajouter sans doute l’épidémie de grippe qui, en 2013, a duré beaucoup plus longtemps que d’habitude. L’embellie de cette année 2013 pour le généralistes est d’autant plus à relever que le résultat communiqué par la Cnamts n’inclut pas la prime de ROSP (Rémunération sur objectifs de santé publique) versée en avril et qui a pas été comptabilisée sur 2012.

Progression plus rapide que les spécialistes...

Une fois n’est pas coutume, le poste généraliste a donc progressé un peu plus vite l’an passé que les remboursements de soins de spécialistes (+2,7% en 2013 après +0,1% en 2012) et nettement plus vite que la totalité des dépenses du régime général (+2,3%), ou que les remboursements de soins de ville (2,6%).

... Mais moins que les infirmières et les kinés

Pour le reste, seuls les remboursements d’auxiliaires médicaux (+7,8%) progressent de façon plus soutenus que le poste médecine générale: +8,3% pour les infirmiers, +6,8% pour les kinés. De même que les dépenses de transports sanitaires (+6,4%).

Le poste médicament au point mort

A l’opposé, c’est calme plat sur les remboursements de soins dentaires qui progressent faiblement en 2013 (+0,6%). Ainsi que sur les remboursements de médicaments, quasiment stables en 2013 (-0,2%). De même que sur les dépenses d’indemnités journalières (+0,7%). Deux derniers postes qui pèsent lourds dans les dépenses d’Assurance maladie et sur lesquels lamaitrise des dépenses a fonctionné au-delà des espérances des pouvoirs publics pour la deuxième année consécutive.

Source : Legeneraliste.fr
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
ouv

Maladie athéromateuse40 ans d’angioplastie... et encore des questions

Quarante ans après la première intervention chez l’homme, l’angioplastie a révolutionné la prise en charge des syndromes coronariens et la cardiologie interventionnelle s’attaque désormais à d...Commenter

Levothyrox: une notice diffusée par la justice pour faciliter les plaintes

.

Une notice a été diffusée sur l'ensemble du territoire pour aider les patients, souffrant d'effets secondaires de la nouvelle formule du... 3

Inquiétude des acteurs de la santé au travail sur la disparition du CHSCT

.

Les CHSCT (comités d'hygiène, de sécurité et des conditions de travail) créés par les lois Auroux de 1982 qui portent l'empreinte de la... Commenter

Dermatologie LE PSEUDO-XANTHOME ELASTIQUE Abonné

pseudo-xanthome

Certaines pathologies héréditaires induisent une altération du tissu élastique. Compte tenu des conséquences au niveau de différents... Commenter

Médecine du sport LE CERTIFICAT DE NON CONTRE-INDICATION AU SPORT EN 2017 Abonné

certificat sportif

Jusqu’à présent, l’obtention d’une licence sportive était conditionnée par la rédaction d’un certificat médical annuel de non... Commenter

A découvrir