La Basse-Normandie manque de spécialistes

La Basse-Normandie manque de spécialistes

29.01.2014
  • La Basse-Normandie manque de spécialistes - 1

    La Basse-Normandie manque de spécialistes

Pas facile pour un patient d’accéder à la médecine de deuxième recours en région Basse-Normandie. L’URPS, qui vient de réaliser une étude sur l’apport économique de la médecine libérale à la région, rapporte que dans une zone géographique particulièrement touchée par les déserts médicaux, le déséquilibre généralistes-spécialistes est particulièrement important : près de 60% des libéraux bas-normands sont omnipraticiens pour 41% de spécialistes contre 47% en moyenne France pour ces derniers. La densité de généralistes est en soi inférieure à la moyenne nationale (88,5 pour 100 000 habitants contre plus de 97 sur la France métropolitaine), mais le différentiel est plus accentué encore pour les spécialistes (61 pour 100 000 habitants contre plus de 87).

La région pleure après les internistes, les pédiatres, les pneumologues, les endocrinologues, les néphrologues et les psychiatres, toutes disciplines dans lesquelles il manque au moins 40% des effectifs par rapport à la moyenne France entière. En psychiatrie, c’est même moins 60% !

Dans ce contexte, les médeicns libéraux compensent comme ils peuvent puisque l’étude constate "une suractivité importante des médecins" : comparée à la moyenne nationale, +7% d’actes pour les généralistes et +18% pour les spécialistes.

Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Négos

Reprise des négos sur les assistants : après la colère des médecins, la Cnam prête à revoir sa copie

Les syndicats avaient rendez-vous ce mercredi au siège de l’Assurance maladie pour une troisième séance de négociation sur les assistants médicaux. Après avoir quitté la précédente séance pour...4

Le Pr Henri Joyeux en représentation au théâtre Déjazet pour parler prévention

Pr Henri Joyeux

Après un premier cycle de conférence en 2016, le Pr Henri Joyeux remet le couvert au printemps 2019. Du 16 mars au 17 juin, le cancérologue... Commenter

L'AP-HM va tester le cannabis thérapeutique pour Parkinson, une première en France

.

Pour la première fois en France, le cannabis thérapeutique va être testé pour les malades de Parkinson. Une étude sera menée conjointement... Commenter

Gastro-entérologie LE BON USAGE DES INHIBITEURS DE LA POMPE À PROTONS Abonné

IPP

Les IPP ont révolutionné la prise en charge des maladies liées à l’acide gastrique. Mais 60 % des prescriptions sont hors AMM, selon... Commenter

Prévention DIABÈTE : À QUOI SERT LE CONTRÔLE DES FACTEURS DE RISQUE ? Abonné

Diabète

Cette étude du NEJM, menée en vraie vie, suggère que lorsque tous les facteurs de risque d’un patient DT2 sont contrôlés, la probabilité de... Commenter

A découvrir