Verbatim - "Internez-nous" : tout le monde en prend pour son grade

Verbatim"Internez-nous" : tout le monde en prend pour son grade

26.01.2014

Le choix de la spécialité
«Oh là là, tu veux faire médecine générale alors que tu es bien classé à l’internat, quelle erreur! Tu vas travailler plus pour gagner moins, fais plutôt radiologue!»

Le choix du stage
«A 8h30 les trois premiers internes de la promotion dont je fais partie sont appelés. Nous ne sommes que deux à nous lever . La major de la promo n’est pas là. Bizarre.(...) On attend 5 minutes puis 10, toujours personne. On me demande alors quel est mon choix. (...) Quant à l’interne en question, elle est arrivée 35 minutes en retard, 20 autres internes avaient alors déjà fait leur choix avant elle. Je ne sais pas dans quel stage elle a atterri mais en tout cas, elle a dû être bien dégoûtée.»

«Je m’en doutais. Je suis arrivée très mal classée à l’internat. J’ai pris médecine générale. J’ai choisi mon premier stage dans les derniers. Il me restait le service de transplantation hépatique...»

La fac
«Les profs sont des médecins généralistes débordés, suspendus à leurs téléphones avec leurs patients ou leurs internes qui ont besoin d’aide, en train de les remplacer à leur cabinet. Les présentations sont pratiquement les mêmes depuis cinq ans, jamais actualisées, et leur motivation est telle qu’elle ne risque pas d’être contagieuse. Bref, il faut le faire alors on y va mais quelle perte de temps... sans parler des autres contraintes facultaires.»

L’hôpital
«Mon ami, il s’est tué en voiture en sortant de garde. Ses derniers mots au téléphone en partant de l’hôpital: "Nuit de merde, j’en peux plus, suis crevé."»

«Bon merci beaucoup pour votre visite vous êtes bien aimable. Mais euh, dites-moi, il passe quand me voir le médecin?» (Un patient)

Stages ambulatoires
«Au début de mon Saspas, j’ai trois maîtres de stage, enfin théoriquement, tous dans le même cabinet. Deux sont géniaux, rien à redire. Heuuuuu... la troisième...comment dire? Inexistante. Oui, mais aussi irrespectueuse, profiteuse, agressive, sans aucune considération pour moi. Bref, absente. Mais genre avec un grand "A". (...) Je suis peut être méchante mais le dernier jour, je vous assure que j’ai eu envie de lui cracher au visage. »

«Mesdemoiselles, vous serez gentilles de ne pas tomber enceinte durant votre SASPAS, ce ne serait quand même pas très correct vis-à-vis de vos maîtres de stage...» (Avis aux amateurs...) (La responsable à la faculté)

Vie privée
"Ben oui, c’est dur, mais tu as choisi de faire médecine, alors bon..." (Un proche d’interne)

Et après ?
«Pendant l’entretien on me demande pour la centième fois : "Mais au fait, pourquoi avez-vous voulu faire médecine ?" Pour la centième fois je répond ce que les gens veulent entendre: "Oh ... c’est une vocation."Réponse à laquelle ils répondent: "Ah... c’est beau ça..." peut être. Sûrement. C’est beau, mais c’est dur, et surtout ce n’est pas toujours vrai.»

Extraits de "Internez-nous!-Vos futurs médecins généralistes témoignent", collection "Paroles d’étudiants", 14,90 euros
Source : Legeneraliste.fr
Commentez 1 Commentaire
 
Mary H Médecin ou Interne 28.01.2014 à 10h06

J'ai vécu beaucoup de ces situations lorsque j'étais interne, mais lorsque je vois que les repos de garde ne sont pas respectés alors que nous avions fait la grève en y laissant 1 mois de salaire à Lire la suite

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Vincent Renard

[VIDEO] Congrès des généralistes enseignants « L'injonction d'obligation vaccinale fait le lit des mouvements antivaccins », selon le patron du CNGE

Congrès du CNGE jour 2. La grande plénière d'aujourd'hui est consacrée à un sujet qui agite l’opinion publique, le monde médical et le collège des généralistes enseignants : l’extension de l...Commenter

[Vidéo] Une greffe de peau sur 95% du corps entre vrais jumeaux

Pr Maurice Mimoun

Ce n’est pas la première fois que l’on effectue une greffe de peau entre jumeaux homozygotes, mais jamais, une telle opération n’avait été... Commenter

Les déserts médicaux disparaîtront d'ici « 7 à 8 ans » sans conventionnement sélectif, prédit le Dr Philippe Vermesch (SML)

Philippe Vermesch

Invité à débattre de la désertification médicale mercredi sur Public Sénat, le Dr Philippe Vermesch, président du Syndicat des médecins... 1

Infectiologie SPORT ET PATHOLOGIES INFECTIEUSES DE L'ENFANT Abonné

Sport

Les pédiatres infectiologues américains viennent de publier des recommandations sur la prise en charge et la prévention des pathologies... Commenter

Nutrition BOISSONS ÉNERGISANTES : PAS SANS RISQUES Abonné

boisson

Elles connaissent un franc succès auprès des jeunes, sportifs ou non. Cocktails de stimulants comme la caféine, la taurine, le... Commenter

A découvrir