Fin de vie : pour l’Académie, il est urgent d’attendre, pas pour pour Touraine

Fin de vie : pour l’Académie, il est urgent d’attendre, pas pour pour Touraine

21.01.2014
  • Fin de vie : pour l’Académie, il est urgent d’attendre, pas pour pour Touraine - 1

Marisol Touraine a confirmé mardi qu’elle déposerait un projet de loi sur la fin de vie d’ici à l’été prochain. Présentant ses vœux à la presse, la ministre a de nouveau jugé qu’il était indispensable de "clarifier" la législation après la décision la semaine dernière du tribunal admnistratif de Chalons dans l’affaire Vincent Lambert. Pour la ministre de la Santé, la loi Léonetti, dont elle souligne "l’ambiguité" ne répond pas à "toutes les situations". Sans préciser dans quel sens, elle la compléterait d’ici à l’été prochain, elle a souligné que "l’immobilisme n’est pas une option".

Contre l’euthanasie et le suicide assisté

Le même jour, l'Académie de médecine s'est prononcée sur le thème de la fin de vie, jugeant au contraire globalement suffisante l'actuelle loi Leonetti de 2005, qui "définit clairement le cadre de réflexion" de la fin de vie et il n'est pas "besoin de légiférer à nouveau". Cette assemblée conseillère des pouvoirs publics indique "souhaiter ne pas être tenue à l'écart du débat" annoncé par le gouvernement pour l'élaboration de la nouvelle loi. Pour l'Académie, il convient avant tout de distinguer les situations de fin de vie, avec celles "d'arrêt de vie" qui répond "à une demande volontaire à mourir alors que la vie en elle-même n'est ni irrémédiablement parvenue à son terme ni immédiatement menacée". Sur le fond, l'Académie réitère son opposition à l'euthanasie active ou à l'aide médicale au suicide : "Il n'est pas dans la mission du médecin de provoquer délibérément la mort. Aucun médecin ne saurait consentir à donner la mort. Aucun médecin ne saurait se voir imposer par la loi de transgresser cet interdit fondateur". Elle admet toutefois qu'il "devient nécessaire de faire progresser dans notre société la notion et l'expression des directives anticipées".

Des recos pour la fin de vie

Sur un plan moins polémique, Marisol Touraine pourrait aussi profiter du projet de loi sur la fin de vie pour intégrer certaines des préconisations de l’Observatoire sur la fin de vie qui lui a remis mardi un rapport sur fin de vie et personnes âgées. Soulignant, l’inadaptation de nombre de fin de vie de personnes âgées, l’Observatoire que présidé par Régis Aubry suggère notamment de faire un gros effort de formation des soignants et notamment des médecin-coordonateurs d’Ehpad, en rendant obligatoire le module "accompagnement de la fin de vie" pour obtenir le diplôme. Au-delà, le rapport réclame aussi de la HAS, des recos "pour améliorer l’identification des situations de fin de vie à domicile et ainsi éviter des hospitalisations dans les derniers jours de la vie." Enfin, l’Observatoire juge nécessaire la mise en place d’un infirmière de nuit pour 250 à 300 places en Ehpad.

Paul Bretagne
Source : Legeneraliste.fr
Commentez 3 Commentaires
 
CHRISTIAN T Médecin ou Interne 22.01.2014 à 13h39

Mourir de faim ,de soif , est-ce la dignité de l'être et du soignant? Réfléchissez, chers confrères avant de faire de la politicard-médecine!!!!!! Essayez au moins... LA dignité !

Répondre
 
CHRISTIAN T Médecin ou Interne 22.01.2014 à 09h10

le désastre c'est vous ,qui refusez d'être dérangé dans votre petit confort, il est plus facile de fuir que d'agir , hyppocrate s'est retourné dans sa tombe!

Répondre
 
ALBERT F Médecin ou Interne 21.01.2014 à 22h57

Ces socialistes, un désastre! Il n'écoutent personnes , que leur suffisance et leur médiocrité! L'Académie , ils méprisent et tout le reste est à l'avenant!

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Baclofène

Sécurité du baclofène: l'étude Baclophone plutôt rassurante

Les études sur la sécurité du Baclofène se suivent et ne se ressemblent pas … Alors que début juillet l’étude en vie réelle menée conjointement par la CNAM et l’ANSM mettait en évidence « un profil...1

Santé des migrants : le comité d'éthique prend la défense de l'AME

CCNE

Le comité consultatif national d’éthique rendait lundi matin son avis sur la santé des migrants. Un avis qui rejoint les rapports récents... 1

Le Français aime son généraliste, mais un peu moins que son voisin Allemand...

.

Les Français ont une excellente opinion de leurs médecins généralistes. La dernière enquête Odoxa le confirme : 81 % ont une assez bonne... Commenter

Sécurité alimentaire LES COMPLÉMENTS ALIMENTAIRES DESTINÉS AUX SPORTIFS Abonné

Complements alimentaires

Une alimentation équilibrée, diversifiée et privilégiant les aliments de haute densité nutritionnelle suffit à satisfaire les besoins... 1

Recherche en Médecine Générale INFECTION URINAIRE : DIAGNOSTIC TROP EMPIRIQUE Abonné

Bandelette urinaire

La prise en charge des infections urinaires (IU) a fait l’objet de recommandations en 2008 publiées par l’Assaps, puis d’une actualisation... 1

A découvrir