[VIDEO] Cannabis chez les lycéens : Peillon dit non au dépistage obligatoire

[VIDEO] Cannabis chez les lycéens : Peillon dit non au dépistage obligatoire

20.01.2014
  • [VIDEO] Cannabis chez les lycéens : Peillon dit non au dépistage obligatoire-1

Le ministre de l’Education s’est déjà fait piéger sur la question de la libéralisation de l’usage du cannabis. Mais il ne le sera pas sur le dépistage. Interrogé lundi sur un contrôle annuel du cannabis chez les lycéens proposé par un député UMP, Vincent Peillon a en effet botté en touche, répondant en substance que cela ne suffirait pas face à l’immensité du problème. Le ministre de l'Education était interrogé par i›TELE sur une proposition de loi d'Eric Ciotti. Relevant que, selon l'Observatoire européen des drogues et des toxicomanies, la France est, après la République tchèque, le pays où la consommation de cannabis est la plus élevée chez les 15-16 ans, le président du Conseil général des Alpes-maritimes propose en effet que les lycéens soient "obligatoirement soumis, périodiquement, et au moins une fois par an, à un examen médical de dépistage de produits stupéfiants". "Une fois par an, si ça suffisait!", a commenté, dubitatif, Vincent Peillon. "On a un travail considérable de prévention et d'accompagnement sur les questions d'addiction", a-t-il ajouté. "La consommation de cannabis concerne énormément de jeunes et de moins jeunes. C'est une question de santé publique", a-t-il conclu.
Voir la vidéo

 

Source : Legeneraliste.fr
Commentez 1 Commentaire
 
Pierre V Médecin ou Interne 21.01.2014 à 16h33

Quid de l'alcool et du tabac qui sont les produits les plus problématiques pour la santé ?
la loi de 1970 de pénalisation de l'usage de substances stupéfiante ne protège plus personne, surtout pas Lire la suite

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Crise

Déserts médicaux Ces départements qui ne connaissent pas la crise

Alors que la France médicale se dépeuple de ses généralistes, une douzaine de départements semble encore échapper à la décrue. Attractivité naturelle du territoire, volontarisme des leaders, ou...6

ECN : 94% des postes en médecine générale pourvus, l’Ile-de-France boudée

.

Désormais organisé en plusieurs étapes et de façon virtuelle, l’amphi de garnison des ECNi est arrivé à son terme aujourd’hui. Tous les... 2

Pilules C3G et C4G : la justice classe l'affaire

.

Le parquet de Paris a classé l'enquête ouverte fin 2012 sur les pilules C3G et C4G accusées de favoriser des thromboses veineuses. Au terme... Commenter

Dermatologie LE PSEUDO-XANTHOME ELASTIQUE Abonné

pseudo-xanthome

Certaines pathologies héréditaires induisent une altération du tissu élastique. Compte tenu des conséquences au niveau de différents... Commenter

Médecine du sport LE CERTIFICAT DE NON CONTRE-INDICATION AU SPORT EN 2017 Abonné

certificat sportif

Jusqu’à présent, l’obtention d’une licence sportive était conditionnée par la rédaction d’un certificat médical annuel de non... Commenter

A découvrir