Bisphénol A : l’agence européenne de sécurité des aliments s’inquiète

Bisphénol A : l’agence européenne de sécurité des aliments s’inquiète

19.01.2014

L'exposition au Bisphénol A (BPA) peut être nocive pour l'être humain, affectant notamment foie, reins et glande mammaire, a averti vendredi l'Autorité européenne pour la sécurité des aliments (Efsa). Pour l'Efsa, qui publie un rapport intermédiaire, précédant l'avis final qu'elle doit rendre en mars sur le BPA, les "effets possibles du BPA sur les systèmes reproductif, nerveux, immunitaire, métabolique et cardiovasculaire, ainsi que sur le développement de cancers (...) pourraient constituer une préoccupation potentielle pour la santé humaine", bien qu'un "lien entre le BPA et ces autres effets soit actuellement considéré comme improbable". Les experts recommandent en conséquence que "la dose journalière tolérable (DJT) pour le BPA soit abaissée, de son niveau actuel de 50 microgrammes par kg de poids corporel par jour à 5 microgrammes par kg par jour". Ce seuil serait "établi sur une base provisoire".

L'Efsa précise toutefois que "le risque sanitaire pour tous les groupes de population est faible, y compris pour les foetus, nourrissons et jeunes enfants", avec des niveaux réels d'exposition des consommateurs inférieure à cette nouvelle DJT provisoire et également bien inférieurs" aux seuils que l'Agence veut réduire, selon le porte-parole de l'Efsa, Steve Pagani.

Pour boucler son évaluation, l'Efsa va mener une consultation publique en ligne jusqu'au 13 mars 2014. Et ensuite, la Commission européenne a indiqué qu'elle décidera en mai "si oui ou non il y a besoin de modifier la législation, à priori avec une réevaluation des seuils". Pour l’heure, le BPA a été interdit dans les biberons depuis janvier 2011 dans l'UE. La France est allée plus loin: après avoir étendu en 2013 cette interdiction à tous les contenants alimentaires destinés aux enfants de 0 à 3 ans, elle prévoit de l'appliquer à tous les contenants alimentaires à partir de juillet 2015.

Source : Legeneraliste.fr
Commentez 1 Commentaire
 
ALAIN G Médecin ou Interne 20.01.2014 à 12h31

On croit rêver,diviser par un facteur 10 la DJT du BPA ;cela laisse planer un doute majeur sur la réalité scientifique des recommandations des organismes de santé,et surtout qu'en est-il de toutes Lire la suite

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
.

Reportage Télémédecine : test grandeur nature dans le Grand Est

C’est depuis l’ancienne animalerie remise à neuf du vieil hôpital de Strasbourg, aujourd’hui siège de la société Hopimédical, que le lancement officiel du chantier a eu lieu le 11 septembre, auprès...Commenter

Sénatoriales : des généralistes font leur entrée au Palais du Luxembourg

.

Suite au renouvellement partiel du Sénat, plusieurs médecins généralistes vont entrer pour la première fois à la Haute Assemblée. Bernard... Commenter

PMA, GPA, le grand libéralisme des Français

.

"La France est prête". C'est la ministre de la Santé qui le dit à propos de l'élargissement de l'accès à la PMA voulue par le gouvernement.... Commenter

Dermatologie LE PSEUDO-XANTHOME ELASTIQUE Abonné

pseudo-xanthome

Certaines pathologies héréditaires induisent une altération du tissu élastique. Compte tenu des conséquences au niveau de différents... Commenter

Médecine du sport LE CERTIFICAT DE NON CONTRE-INDICATION AU SPORT EN 2017 Abonné

certificat sportif

Jusqu’à présent, l’obtention d’une licence sportive était conditionnée par la rédaction d’un certificat médical annuel de non... 1

A découvrir