Affaire Lambert : les acteurs des soins palliatifs craignent un retour à l’acharnement thérapeutique.

Affaire Lambert : les acteurs des soins palliatifs craignent un retour à l’acharnement thérapeutique.

17.01.2014

Pour une fois, partisans et adversaires de la légalisation de l’euthanasie sont en accord sur une chose : la décision prise jeudi par le tribunal administratif de Chalons-sur-saone de refuser l’euthanasie passive de Vincent Lambert est une mauvaise nouvelle.

Après la réaction de Marisol Touraine qui a déclaré jeudi « à l’évidence la loi aujourd’hui ne suffit pas », l’Association pour le droit de Mourir dans la Dignité (ADMD) souligne elle aussi que «la loi Leonetti est incapable de régler les situations graves de fin de vie» et elle déplore que «des forces rétrogrades existent encore en France pour promouvoir l’acharnement thérapeutique sur un corps en état de survie artificielle depuis plus de 5 ans».

De son côté, la SFAP (Société française d’accompagnement et de soins palliatifs) s’inquiète de cette décision de justice « inédite et surprenante ». Dans un communiqué paru vendredi la SFAP déclare vouloir « un éclaircissement sur le fond du Conseil d’Etat, car si la décision reste en l’état, elle modifiera profondément les pratiques médicales actuelles et conduira à une augmentation de l’acharnement thérapeutique pourtant refusé massivement par nos concitoyens ». Un sentiment partagé par Jean Leonetti qui a également demandé jeudi un éclaircissement pour éviter que cette décision fasse jurisprudence et n’aboutisse « à maintenir par précaution l’acharnement thérapeutique dans les traitements de survie, en l’absence de directives anticipées ou de personne de confiance ».

Source : Legeneraliste.fr
Commentez 3 Commentaires
 
Jean-Marie B Médecin ou Interne 18.01.2014 à 15h32

Sérieux: Ben moi, je suis pour l'acharnement thérapeutique sur ma personne. Mes 5 enfants sont prévenus.
En écrivant clairement mon sentiment personnel (pour moi) au Généraliste, cela renforce ma Lire la suite

Répondre
 
ROSELINE D Autre Professionnel Santé 18.01.2014 à 10h18

Pourquoi cette demande d'arrêt de soins après 5 années ?
S'il n'y avait pas de directives anticipées de la part du patient, devant le désaccord des membres de la famille ,il n'y avait pas de Lire la suite

Répondre
 
CHRISTIAN I Autre 17.01.2014 à 18h33

Selon la presse les parents de Vincent Lambert seraient proches des milieux intégristes catholiques et leur avocat plaiderait souvent pour Civitas.

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
.

Saône-et-Loire : top départ pour le premier Centre départemental de santé qui recrute 30 généralistes salariés

C'est une première en France. La Saône-et-Loire a présenté ce mercredi lors de son assemblée départmentale la création de son Centre départemental de santé. Un projet porté par le président LR du...Commenter

30 minutes d'activité physique évite un décès sur 12 !

sport

Un article du Lancet venant de paraître, indique qu’un décès sur 12 pourrait être évité, avec 30 minutes d’activité physique pratiquée cinq... Commenter

Les suicides en augmentation au Brésil

Le nombre de suicides au Brésil a augmenté de plus de 11 % de 2011 à 2015, selon un rapport officiel présenté jeudi. D'après ce rapport du... Commenter

Dermatologie LE PSEUDO-XANTHOME ELASTIQUE Abonné

pseudo-xanthome

Certaines pathologies héréditaires induisent une altération du tissu élastique. Compte tenu des conséquences au niveau de différents... Commenter

Médecine du sport LE CERTIFICAT DE NON CONTRE-INDICATION AU SPORT EN 2017 Abonné

certificat sportif

Jusqu’à présent, l’obtention d’une licence sportive était conditionnée par la rédaction d’un certificat médical annuel de non... Commenter

A découvrir