Bébés de Chambéry : enquête sur un quatrième décès suspect

Bébés de Chambéry : enquête sur un quatrième décès suspect

15.01.2014
  • Bébés de Chambéry : enquête sur un quatrième décès suspect - 1

    Bébés de Chambéry : enquête sur un quatrième décès suspect

La justice enquête sur le cas d'un quatrième bébé, mort en mars à l'hôpital de Chambéry, nourri comme les trois autres nouveau-nés décédés en décembre dans le même hôpital avec une poche de nutrition Marette. "Il s'agit d'un bébé qui est mort au mois de mars, pas du tout à la même période, pour lequel l'hôpital s'interroge et pour lequel la famille nous a saisis", a indiqué le procureur qui évoque une "ressemblance des symptômes et la rapidité avec laquelle le bébé est décédé". Le bébé a été nourri avec une poche du même type que celles mises en cause pour les trois autres nourrissons et produites par le même laboratoire, Marette, situé à Courseulles-sur-mer (Calvados), a-t-il également confirmé.

"Il avait reçu une poche de nutriment de ce laboratoire, mais pas du même lot", a précisé Marisol Touraine. "Il est trop tôt pour savoir si les causes de la mort de ce bébé sont les mêmes" que pour les trois autres, a souligné la ministre de la Santé, indiquant que le nourrisson était comme eux décédé dans le service de réanimation néo-natale de l'hôpital. Marisol Touraine a auss indiqué avoir "lancé une enquête sur l'organisation au sein de l'hôpital de Chambéry": "Nous avons besoin de poursuivre l'enquête" dont les premiers résultats seront dévoilés "probablement en milieu de semaine prochaine", a-t-elle poursuivi.

De son côté, le laboratoire Marette de Courseulles-sur-mer (Calvados) a renoncé à attaquer la décision de suspension de son activité, a indiqué mardi l'avocat du laboratoire, Me Matthieu Lemaire. Le laboratoire, qui avait fourni les poches alimentaires mises en causes dans la mort des bébés, "a renoncé à former un quelconque recours administratif", a dit l'avocat qui avait envisagé cette option après la demande de suspension de l'activité annoncée par la ministre de la Santé Marisol Touraine la semaine dernière.

Source : Legeneraliste.fr
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
ouv

Maladie athéromateuse40 ans d’angioplastie... et encore des questions

Quarante ans après la première intervention chez l’homme, l’angioplastie a révolutionné la prise en charge des syndromes coronariens et la cardiologie interventionnelle s’attaque désormais à d...Commenter

Levothyrox: une notice diffusée par la justice pour faciliter les plaintes

.

Une notice a été diffusée sur l'ensemble du territoire pour aider les patients, souffrant d'effets secondaires de la nouvelle formule du... Commenter

Inquiétude des acteurs de la santé au travail sur la disparition du CHSCT

.

Les CHSCT (comités d'hygiène, de sécurité et des conditions de travail) créés par les lois Auroux de 1982 qui portent l'empreinte de la... Commenter

Dermatologie LE PSEUDO-XANTHOME ELASTIQUE Abonné

pseudo-xanthome

Certaines pathologies héréditaires induisent une altération du tissu élastique. Compte tenu des conséquences au niveau de différents... Commenter

Médecine du sport LE CERTIFICAT DE NON CONTRE-INDICATION AU SPORT EN 2017 Abonné

certificat sportif

Jusqu’à présent, l’obtention d’une licence sportive était conditionnée par la rédaction d’un certificat médical annuel de non... Commenter

A découvrir