Bordeaux : échanges d’"amabilités" entre la ministre des personnes âgées et Alain Juppé

Bordeaux : échanges d’"amabilités" entre la ministre des personnes âgées et Alain Juppé

13.01.2014
  • Bordeaux : échanges d’"amabilités" entre la ministre des personnes âgées et Alain Juppé - 1

La ministre déléguée en charge des Personnes âgées Michèle Delaunay sera en position éligible sur la liste du socialiste aux municipales Vincent Feltesse, son suppléant à l’Assemblée Nationale, a-t-elle annoncé lundi. "Dans tous les cas, je serai conseillère municipale", dans la majorité ou non, a promis Michèle Delaunay, parfois présentée comme la "tombeuse d'Alain Juppé", après lui avoir fait perdre l'élection législative de 2007, un scrutin qu'il n'a pas retenté en 2012. Selon un sondage de l'institut CSA publié en décembre, la liste conduite par Alain Juppé, soutenue par l'UMP, le MoDem et l'UDI, recueillerait 59% des voix dès le premier tour, soit plus du double du nombre de voix allant à la liste PS-EELV sur laquelle figurera donc l’opcologue bordelaise. Après cette annonce, les amabilités ont commencé de fuser entre la ministre et Alain Juppé. La première a taxé de "ringarde" la vision de l'ancien Premier ministre UMP, aux commandes depuis 1995. "Je suis moins politique que lui, je suis venue à la politique, je n'y ai pas fait mes classes", a ajouté Mme Delaunay entrée en politique en tant que conseillère municipale de Bordeaux, de 2001 à 2007, médecin et ex-responsable de l'unité de dermatologie-cancérologie au CHU de Bordeaux. "Je viens du milieu médical, ce qui me donne une certaine distance", a-t-elle ajouté. Réponse de l’ancien premier ministre : "s'il y a bien un adjectif qui ne s'applique pas à Bordeaux, c'est celui de ville ringarde", a-t-il réagi lundi matin lors d'une conférence de presse. La veille, dans un blog, il avait qualifié qualifier Michèle Delaunay de "très aigre et très inutile ministre des Personnes âgées". En juin dernier, Michèle Delaunay avait exprimé son intention de quitter le gouvernement après le vote de la loi Dépendance.

Source : Legeneraliste.fr
Commentez 1 Commentaire
 
BRUNO B Médecin ou Interne 20.01.2014 à 22h06

Pauvre ministre de l'inutile, nommée pour cause de parité, qui comme nombre de ses homologues croit découvrir le fil à couper le beurre dès qu'elle découvre un problème depuis longtemps maîtrisé par Lire la suite

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
.

Reportage Télémédecine : test grandeur nature dans le Grand Est

C’est depuis l’ancienne animalerie remise à neuf du vieil hôpital de Strasbourg, aujourd’hui siège de la société Hopimédical, que le lancement officiel du chantier a eu lieu le 11 septembre, auprès...Commenter

Dossier congrès

Maladie athéromateuse40 ans d’angioplastie... et encore des questions Abonné

ouv

Quarante ans après la première intervention chez l’homme, l’angioplastie a révolutionné la prise en charge des syndromes coronariens et la... Commenter

Stratégie nationale de santé Agnès Buzyn joue la concertation Abonné

.

La ministre a mis au point en début de semaine une Stratégie Nationale de Santé (SNS) en quatre points qui sera la feuille de route du... Commenter

Dermatologie LE PSEUDO-XANTHOME ELASTIQUE Abonné

pseudo-xanthome

Certaines pathologies héréditaires induisent une altération du tissu élastique. Compte tenu des conséquences au niveau de différents... Commenter

Médecine du sport LE CERTIFICAT DE NON CONTRE-INDICATION AU SPORT EN 2017 Abonné

certificat sportif

Jusqu’à présent, l’obtention d’une licence sportive était conditionnée par la rédaction d’un certificat médical annuel de non... Commenter

A découvrir