Retraite - Maudrux estime la CARMF réhabilitée par le rapport définitif de l’IGAS

RetraiteMaudrux estime la CARMF réhabilitée par le rapport définitif de l’IGAS

10.01.2014
  • Maudrux estime la CARMF réhabilitée par le rapport définitif de l’IGAS - 1

    Maudrux estime la CARMF réhabilitée par le rapport définitif de l’IGAS

Le Dr Gérard Maudrux est du genre tenace. Face aux critiques des présidents de la CSMF et de MG France sur la gestion de la CARMF, il leur avait déjà répondu en septembre. Il vient de reprendre la plume le 7 janvier pour enfoncer le clou en direction toujours des mêmes destinataires.

«Vous avez cru que nous étions incompétents, mais si cela peut vous rassurer, nous ne le

sommes pas plus que les autres...» Le ton est donné. Dans son courrier, le président de la Caisse de retraite des médecins de France estime que la version définitive du rapport de l’IGAS et notamment la synthèse sur les différents régimes complémentaires est «susceptible de vous rassurer». Premier argument du président Maudrux : l’IGAS ne fait ni mieux ni plus mal que les autres caisses des notaires, personnels navigants et autres notaires. Et si L’IGAS pointe des placements parfois risqués, «toutes les remarques faites à la CARMF, sont constatées sans exception, et au même niveau, dans tous les régimes complémentaires, tous ayant la même gestion, les mêmes méthodes, les mêmes produits.»

L’Etat, la presse et vos deux syndicats, chacun a joué son rôle...

A bien y regarder, le Dr Maudrux trouve même la comparaison plutôt flatteuse pour la caisse qu’il préside: «la lecture des autres rapports individuels montre même que la CARMF est mieux gérée que les autres, ayant moitié moins de recommandations, signant par là moitié moins de "dérives" ».

Deuxième argument avancé : c’est la réglementation prudentielle et l’insuffisance des tutelles que l’IGAS critique, plus que les régimes complémentaires qui se débrouillent comme ils peuvent dans ce maquis sans garde-corps ni garde-fous...

Au total, Gérard Maudrux continue de penser -en faisant allusion à la reprise en main de la CNAVPL dans la toute récente réforme des retraites- que "tout était prévu, écrit, et chacun a jusqu’à maintenant joué son rôle.» Et de désigner les auteurs de cette machination : «l’Etat, l’IGAS, la presse, vos deux syndicats». «Ceux qui n’ont pas en charge la gestion de ces dossiers ont été manipulés sans le savoir, je suis persuadé que c’est votre cas,» conclut-il, mordant, à l’intention de Michel Chassang et de Claude Leicher.

Source : Legeneraliste.fr
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Cancer domicile

Répondez à notre enquête Quelles solutions pour vos patients atteints de cancer à domicile ?

A l’heure du « virage ambulatoire », la cancérologie se déploie de plus en plus chez le patient. Pour le médecin généraliste comme pour les autres acteurs de soins de ville, c’est à la fois une...Commenter

Agnès Buzyn annonce la mise en œuvre de la recertification des médecins

.

Agnès Buzyn avait déjà plutôt séduit l’Ordre des médecins lors de ses discours. La ministre de la Santé pourrait bien avoir à nouveau... 31

Pour les Français, les médecins prescrivent trop... sauf le leur !

.

Touche pas à mon toubib ! La dernière enquête de la Drees confirme une fois encore un attachement fort à son médecin traitant. 88 % de nos... Commenter

Gastro-entérologie LA CONSTIPATION Abonné

Constipation

Pathologie fréquente, assez souvent négligée, la constipation chronique nécessite d’être considérée et caractérisée. Sa prise en charge,... Commenter

Addictologie LA MALADIE DE LAUNOIS BENSAUDE Abonné

Maladie de Launoy Bensaude 2

Cette pathologie est une lipodystrophie rare, souvent rattachée à une intoxication alcoolique, et se traduit par le développement... Commenter

A découvrir