Touraine n’a pas de projets de déremboursements dans ses cartons

Touraine n’a pas de projets de déremboursements dans ses cartons

04.01.2014
  • Touraine n’a pas de projets de déremboursements dans ses cartons - 1

    Touraine n’a pas de projets de déremboursements dans ses cartons

Le gouvernement n'entend pas réduire la prise en charge des dépenses de santé des Français, a assuré samedi la ministre de la Santé. "Nous ne devons pas, et ce n'est pas la politique du gouvernement, aller vers la réduction de la prise en charge, la multiplication des forfaits et des déremboursements", a expliqué Marisol Touraine sur Europe 1 (voir la video). "C'est ce qu'a fait le gouvernement précédent et on voit que ça n'a pas servi à grand chose (...) puisque le déficit a continué de se creuser", a-t-elle ajouté. Marisol Touraine a rappelé les "priorités" du gouvernement pour "mieux soigner tout en dépensant moins" : renforcer la part des génériques, développer la chirurgie ambulatoire et inciter les patients à aller chez un médecin de proximité plutôt qu'à l'hôpital quand ce n'est pas nécessaire. "Pour les personnes âgées, on sait qu’elles vont trop souvent à l’hôpital", a en particulier insisté la ministre.

Ces précisions de la ministre de la Santé interviennent alors qu’à deux reprises cette semaine, François Hollande s'est dit déterminé à réduire les dépenses publiques. Lors de ses voeux aux Français mardi soir, le président avait estimé que la Sécurité sociale devait en finir avec "les excès" et "les abus". Et il est revenu sur ce thème vendredi lors de ses vœux au gouvernement : "des réformes de structure sont indispensables. Il s'agit de faire mieux en dépensant moins".

Pour sa part, Marisol Touraine a qualifié samedi l'assurance maladie de "chance extraordinaire" pour la France, qui a permis des avancées en terme de santé, notamment sur le plan de l'espérance de vie et de la réduction des risques face au cancer. "Je veux rompre un peu avec le discours que j'entends, parfois, de fatalisme qui présente la Sécurité sociale, l'assurance maladie comme une forme de bateau ivre qui serait condamnée au déficit et condamnée à être un fardeau pour notre population", a-t-elle ajouté.

Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
G Perez

Les portraits de l'été Le Dr Perez veut aider les diabétiques à échapper aux médicaments grâce à l’activité physique

« Les patients diabétiques n’ont pas d’équilibre alimentaire et ne font pas d’activité physique. Cela fait naître la maladie, avant de l’entretenir. » Tel fut le premier constat du Dr Gaëlle Perez,...4

Les dossiers qui ont marqué l'année Le cloud, ennemi du secret médical ?

Visu Lead p10-12

Applis santé, objets connectés, services de rendez-vous en ligne... À l’ère du tout numérique, les données de santé n’ont jamais été aussi... Commenter

Zoom en vidéo [Vidéo] Exposition des adolescents à la pornographie : une hausse inquiétante, alertent les gynécologues

adolescent et ordinateur

C’est un appel solennel qu’a souhaité lancer aujourd’hui le collège national des gynécologues et obstétriciens français (CNGOF) : face à... 1

Médecine des voyages SANTÉ DES VOYAGEURS 2018 Abonné

Voyage

Encéphalite japonaise, fièvre jaune, paludisme et mise à jour des vaccins courants sont au cœur de l'actualisation des recommandations aux... Commenter

Infectiologie MALADIE DE LYME : LES MANIFESTATIONS PRÉCOCES Abonné

Lyme

Dans le cadre du Plan national de lutte contre la maladie de Lyme de 2016, la HAS vient d’élaborer un protocole de diagnostic et de soins.... Commenter

A découvrir