Touraine n’a pas de projets de déremboursements dans ses cartons

Touraine n’a pas de projets de déremboursements dans ses cartons

04.01.2014
  • Touraine n’a pas de projets de déremboursements dans ses cartons - 1

    Touraine n’a pas de projets de déremboursements dans ses cartons

Le gouvernement n'entend pas réduire la prise en charge des dépenses de santé des Français, a assuré samedi la ministre de la Santé. "Nous ne devons pas, et ce n'est pas la politique du gouvernement, aller vers la réduction de la prise en charge, la multiplication des forfaits et des déremboursements", a expliqué Marisol Touraine sur Europe 1 (voir la video). "C'est ce qu'a fait le gouvernement précédent et on voit que ça n'a pas servi à grand chose (...) puisque le déficit a continué de se creuser", a-t-elle ajouté. Marisol Touraine a rappelé les "priorités" du gouvernement pour "mieux soigner tout en dépensant moins" : renforcer la part des génériques, développer la chirurgie ambulatoire et inciter les patients à aller chez un médecin de proximité plutôt qu'à l'hôpital quand ce n'est pas nécessaire. "Pour les personnes âgées, on sait qu’elles vont trop souvent à l’hôpital", a en particulier insisté la ministre.

Ces précisions de la ministre de la Santé interviennent alors qu’à deux reprises cette semaine, François Hollande s'est dit déterminé à réduire les dépenses publiques. Lors de ses voeux aux Français mardi soir, le président avait estimé que la Sécurité sociale devait en finir avec "les excès" et "les abus". Et il est revenu sur ce thème vendredi lors de ses vœux au gouvernement : "des réformes de structure sont indispensables. Il s'agit de faire mieux en dépensant moins".

Pour sa part, Marisol Touraine a qualifié samedi l'assurance maladie de "chance extraordinaire" pour la France, qui a permis des avancées en terme de santé, notamment sur le plan de l'espérance de vie et de la réduction des risques face au cancer. "Je veux rompre un peu avec le discours que j'entends, parfois, de fatalisme qui présente la Sécurité sociale, l'assurance maladie comme une forme de bateau ivre qui serait condamnée au déficit et condamnée à être un fardeau pour notre population", a-t-elle ajouté.

Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
.

Assistants : 100 généralistes disent non à « l'abattage » et proposent des pistes pour libérer du temps médical

La dernière séance de négociation conventionnelle sur les assistants médicaux a été la goutte de trop dans un vase déjà bien rempli. Une centaine de médecins généralistes a signé hier soir une...4

L’ANSM alerte sur les risques de deux anabolisants et brûleurs de graisse vendus sur Internet

corps

L’ANSM a identifié la présence de substances non autorisées et dangereuses pour la santé, le clenbutérol et le stanozolol, dans les... 1

400 généralistes salariés bientôt recrutés dans les déserts : pourquoi ReAGJIR y croit

Image d'illustration

Le recrutement des 400 postes de médecins généralistes dans les hôpitaux de proximité annoncé en septembre par le président de la... 1

Gastro-entérologie LE BON USAGE DES INHIBITEURS DE LA POMPE À PROTONS Abonné

IPP

Les IPP ont révolutionné la prise en charge des maladies liées à l’acide gastrique. Mais 60 % des prescriptions sont hors AMM, selon... Commenter

Prévention DIABÈTE : À QUOI SERT LE CONTRÔLE DES FACTEURS DE RISQUE ? Abonné

Diabète

Cette étude du NEJM, menée en vraie vie, suggère que lorsque tous les facteurs de risque d’un patient DT2 sont contrôlés, la probabilité de... Commenter

A découvrir